Cent ans après leur extinction, les mutants réapparaissent. Quatre années de lutte contre des humains cherchant à les étouffer se solderont par une mystérieuse destruction de l'Institut Xavier. Trois ans plus tard, il est temps de rebattre les cartes.
 
AccueilWikiFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée à la fondation Ganymède

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité
Dim 19 Juin - 20:31
Elisabeth avait atterrit une heure plus tôt sur le sol de New-York, elle n'avait presque rien prit sur elle, après tout elle était ici pour rencontrer Wiseman et rien d'autres. Elle n'avait prit qu'un sac à dos qu'elle portait sur son épaule, dedans, il n'y avait que qu'un gros pull, de l'argent, ses papiers et un reste de sandwich qui ne resterait pas à l'intérieur plus longtemps. La Crétoise ouvrit son sac et jeta négligemment le reste de son repas dans une poubelles des rues de New-York. Elle héla alors un taxi qui la prit aussitôt pour la mener à la fondation Ganymède, située au cœur de la ville. Ça faisait deux jours à présent qu'elle avait rencontré Kyle et entre temps, elle avait dû annuler son voyage en Crête et s'acheter un billet pour New-York. Lise n'avait pas perdu de temps et comme d'habitude elle agissait par intuition se disant que c'était le moment, que plus tôt elle rencontrait Wiseman, mieux ce serait.
Une fois arrivée devant la bâtisse de la fondation, Elisabeth paya le chauffeur et descendit pour rejoindre l'intérieur du bâtiment.

La salle d'accueil était agréable et très bien aménagée, elle mettait à l'aise le moindre visiteur, néanmoins la Crétoise n'était pas particulièrement sereine. Depuis la fin de l'institut, elle n'avait jamais rejoint de groupe de mutants, et n'en avait jamais côtoyer de près ou de loin. C'est donc légèrement tendue que Lise s'accouda au comptoir de l'accueil et s'adressa au personnel présent:

"Bonjour..." Elisabeth hésita un instant puis se lança:"Je suis intéressée par la Fondation Ganymède et je souhaitais en apprendre plus sur elle et savoir si éventuellement je pourrais m'avérer utile. Une connaissance m'a conseillé de solliciter un entretien avec M.Wiseman..." Lise se tût quelques secondes avant de demander, sourire poli aux lèvres:"Serait-il possible d'obtenir un rendez-vous?"

La jeune femme laissa tomber son sac à dos et poussa un léger soupir de satisfaction. C'était fait, elle avait demander un entretien pour se lancer dans la vie à laquelle elle aspirait. Après trois ans passés loin de toute activité mutante, loin de ses camarades de classe, Elisabeth se donnait la chance de revenir à une communauté de mutants et elle en ressentait un certain soulagement qui transparaissait peu à peu sur son visage maintenant qu'elle était là. Replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille, la Crétoise se pencha un peu plus en avant sur le comptoir, sourire aux lèvres, l'air avide.
Jason RedclifGanymède : Membre actif
Lun 20 Juin - 1:36
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Après quelques jours de vacances bien mérités, donc, Jason ne fit même pas un crochet par le sol d’Irlande avant de venir chez ganymède. En revanche, il prépara le moment ou il se présenterait à la fondation. Tout d’abord, il utilisa la méthode qui lui avait déjà réussi, alors qu’il était à l’ancien institut xavier et qu’il avait souhaité revoir Charles et Arthur. Il passa donc une annonce dans les journaux à scandale, comme la dernière fois, depuis la nouvelle Zélande, pour qu’elle ai le temps d’être publiée sur plusieurs jours lorsqu’il serait prêt à aborder ganymède par la voie officielle. La dernière fois, il avait été ravis que Charles et Arthur le rejoignent « chez valérie » et lui donnent quelques conseils. C’était en automne.

Ce coup ci, il précisa dans son annonce, toujours par allusion, qu’il se présenterait à la maison mère. (Ça donnait des choses du genre « passeport et l’homme dans la tour pourront s’ils le désirent prendre des nouvelles du petit peintre devenu grand. » et autres allusions à l’aigle, à new york, ce genre de choses…). Il précisa même la date à laquelle il comptait se rendre au bureau de Markus dans le but d’obtenir un entretien.

Un peu anxieux malgré tout, il se présentât donc à l’accueil. Jamais il n’aurait cru un jour que ganymède aurait pignon sur rue, et pourtant c’était bien un bureau tout ce qu’il y a de plus officiel qu’il avait sous les yeux. Son cœur battait un peu plus fort que d’habitude, espérant, même si les chances étaient minimes, qu’il puisse voir Arthur, Charles ou même les deux. Il les aimait beaucoup, malgré les efforts de Charles pour être glacial.

C’est donc armé de son plus grand sourire qu’il précisa, en arrivant :
« Bonjour, j’aimerai solliciter un entretien afin de rejoindre la fondation. Je suis Jason Redclif, je viens d’Irlande. Je connais déjà certains membres de ganymède, mais j’aimerai me présenter de façon officielle»
DestinSans étiquette
Lun 20 Juin - 18:48
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Lise était arrivée à la Fondation, vaste étage aménagé pour l'accueil du public en difficulté, et avait avisé un comptoir d'accueil, qui servait selon toute vraisemblance à identifier le profil et les soucis des arrivants, afin d'y apporter la meilleure réponse.

Au comptoir se trouvait une jeune fille, la vingtaine, minijupe écossaise, chaussettes hautes, couettes, lunettes rondes et chewing-gum, qui écouta attentivement sa requête, avant de répondre.

"Je vais voir si M. Wiseman est disponible pour vous parler... J'aurais juste besoin de votre nom, et de celui de la connaissance. Par politesse.", précisa-t-elle avec un clin d’œil, avant de prendre un air pénétré.

Pas de téléphone, pas de communicateur... Était-elle un genre de télépathe. En tout cas, l'arrivée impromptue de Jason dans le dos d'Elisabeth la sortit de sa torpeur.

"Monsieur, veuillez patienter à votre tour, s'il vous plaît...", elle poussa un soupir, fit claquer une bulle de chewing-gum, puis reprit son air absorbé, laissant Jason réaliser que la silhouette de dos ne lui était pas parfaitement étrangère, et Elisabeth se demander où elle avait déjà pu entendre cette voix.
InvitéInvité
Mer 22 Juin - 15:39
L’hôtesse d'accueil n'était autre qu'une jeune femme qui aurait très bien pu être une poufiasse de lycéenne. Néanmoins son attention et son écoute n'étaient pas celles d'une lycéenne standard puisqu'elle sembla prendre en considération les propos de Lise. En réponse à sa question, l'hôtesse affirma qu'elle allait voir si Wiseman était disponible pour un entretien. Elisabeth compléta:

"Je suis Mlle Idakis." La Crétoise ne donna pas son prénom pour le moment et ajouta:"C'est M.Norman qui m'a conseillé de rencontrer M.Wiseman."

Une fois ces informations données, le regard de l’hôtesse se fixa comme si elle réfléchissait. Manifestement, elle n'utilisait pas un moyen traditionnel de communication... De la télépathie peut-être?
Elisabeth avait rencontré plusieurs télépathe lorsqu'elle était à l'institut: Alexander et Kay Jones notamment. Soit cette hôtesse envoyait le message, soit elle se faisait lire... Dans ce dernier cas, elle devait être "lue" par...Wiseman? C'était peut-être un télépathe. Elisabeth n'aimait pas trop l'idée que l'on fouille ses pensées à son insu, ce genre de mutants violaient constamment l'intimité des autres et cette sensation était franchement perturbante. Si Wiseman allait être son patron, la vie n'allait pas être simple tous les jours... Impossible d'inventer un congé maladie, ou de mentir pour excuser un retard...
Mais alors que Lise était plongée dans ses réflexions syndicales, une voix connue s'annonça derrière elle. Elisabeth l'écouta se présenter et ses lèvres s'étirèrent en un sourire ravi lorsqu'elle entendit son nom...

"Jason!"

La Crétoise se retourna aussitôt et partit se jeter dans les bras du mutant avec une joie non dissimulée. C'était sa manière à elle de montrer à quel point elle était heureuse de ces retrouvailles. Tous les deux ne s'étaient pas beaucoup connus mais ils avaient partagés suffisamment de moment ensemble pour que la Crétoise le retrouve avec emphase. Elle desserra son étreinte et le prit par les épaules, les yeux brillants:

"Tu n'as presque pas changé! Tes cheveux peut-être?" Questionna Lise avant de poursuivre: "Je suis si contente de retrouver quelqu'un de l'institut..." Le dernier mot avait été dit suffisamment bas pour que l’hôtesse ne puisse pas l'entendre. "Toi aussi tu es intéressé par Ganymède? On peut peut-être aller voir Wiseman ensemble, si ça te dit?" Interrogea Elisabeth en réponse à ce que venait de dire l'hôtesse.

Serrant toujours son ancien camarade par les épaules, Elisabeth ne pouvait plus le lâcher comme si l'agripper était sa manière à elle de s'assurer qu'il était bien réel.


Dernière édition par Elisabeth Idakis le Sam 25 Juin - 20:29, édité 1 fois
Jason RedclifGanymède : Membre actif
Mer 22 Juin - 16:13
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Tout à son excitation de postuler, enfin, officiellement à Ganymède, Jason avait occulté une personne qui était elle aussi en train de demander des renseignements. Quelques instants interloqué par le look improbable de l’hôtesse d’accueil, et surtout intrigué par le mode de communication qu’elle semblait utiliser avec son interlocuteur, il ne reconnu pas de suite son ancienne camarade.

Ainsi, monsieur Wiseman était télépathe ? A moins que ce ne soit l’hôtesse d’accueil ? Quelque part c’était rassurant. Intimidant mais rassurant. Une personne pas franchement bien intentionnée, voir carrément hostile à la fondation n’avait pas beaucoup de chance d’infiltrer ganymède ainsi. Quant à Jason, il se disait qu’il n’avait rien à cacher. Même si le dernier « membre » de ganymède qu’il avait connu n’était pas franchement pudique.

Quand enfin il posa le regard sur Elisabeth, c’est une tornade qui se précipita sur lui, toute de bras enlassants et de sourires communicatifs. Il se laissa bien volontairement faire, amusé et heureux de retrouver quelqu’un de connu ici, et le jour ou il se décidait à venir, qui plus est. Il s’ébouriffa lui-même les cheveux, un peu gêné, car il avait effectivement changé de look. Il fallait au moins ça pour jouer son rôle d’allumeur désinhibé qu’il n’était, au fond, pas sur d’aimer sur le long terme.

« ouais, ça te plait ? Ma journaliste préférée, ici ? ça alors… Ouaip. Disons que Ganymède et moi c’est une longue histoire… Avant même qu’ils aient pignon sur rue. ». Il fit une drôle de moue, la tête légèrement penchée de côté.

« J’ai vu que l’institut était reconstruit. Mais je sais pas… Je me sentais pas vraiment d’y aller de nouveau… J’ai trop grandit, je suppose… Et j’ai trop besoin de nouveauté et d’indépendance. Je passerai peut être les voir, si c’est pas incompatible avec ma nouvelle vie… »

Il sourit franchement à la proposition d’Elisabeth. « je sais pas si ça l’arrangera, mais avec plaisir, si il accepte de nous voir tous les deux… » Disons que pour ses petits secrets avec ganymède, il les garderait bien au chaud dans sa tête. Inutile de mêler Lise à un truc potentiellement dangereux. Et si ce Wiseman était vraiment télépathe, il n’aurait qu’à piocher dans son crâne d’irlandais. Il voulait de toutes façons jouer carte sur table avec lui, mais ne pas impliquer Lise au cas où ça sentirait le purin…

"mais toi alors ? qu'est ce que tu deviens ? je me suis lancé à mon compte, perso. Et ça marche plutôt bien. C'est mieux que quand je devai faire des tableaux porno ou poser à poil pour des gros dégueulasses en tout cas..."




Jeremiah HarnoldsGanymède : Membre actif
Sam 25 Juin - 18:35
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
[Arrow Boston]

Bon et bien... Il l'avait voulu, il y était maintenant. Immobile devant l'imposant bâtiment, Jeremiah avait enfoncé les mains dans les poches de son jean : il ne se dandinait pas, mais c'était tout comme. Jolie façade, très jolie... mais il n'oserait jamais la franchir. Failed, again. Il avait pris le monorail dans la foulée de son dernier examen, histoire de ne pas être stoppé dans son élan par des hésitations de dernière minute qui lui ferait encore reporter à plus tard. Malgré tout, les angoisses qu'il avait appris à contrôler ses dernières années avaient commencé à repointer le bout de leur nez fourchu alors qu'il cherchait un compartiment tranquille : la perspective d'une ville immense où il n'avait pas ses marques, à la rencontres d'inconnus qu'il faudrait... quoi, convaincre qu'il était un bon élément ? Jamais il ne saurait faire ça, pas la peine de rêver...

Revêche, le jeune homme envoya un coup de pied mécontent dans un caillou. Il était en colère contre lui-même. D'un geste brusque, il remonta la bandoulière de son sac en train de glisser, prit une inspiration... mais ne traversa pas la route. Le stress était définitivement plus fort que sa contrariété et au lieu d'aller ouvrir la porte pour regarder lui-même à quoi ressemblait l'intérieur, il se projeta par réflexe vers la première pièce qu'il supposait être un accueil, et où donc se trouvait sans doute quelqu'un d'assez aimable pour lui servir de relais, histoire qu'il ait au moins l'impression de ne pas débarquer en territoire totalement inconnu. C'était important pour les sauvages de son espèce. C'était rassurant. Et parfois, passablement étonnant. Mais efficace puisque quelques secondes plus tard, il poussait la porte de la fondation, les yeux écarquillés . Pour constater que non, son pouvoir n'avait pas de nouveaux développements vers le passé, aucun bug. Immobile dans l'entrée, il contemplait la scène, l'air incrédule :

"Hmm. Ça c'est bizarre."

Un peu trop bizarre d'ailleurs, il avait de nouveau enfoncé les mains dans ses poches, histoire de se donner une contenance. Ça ne faisait pas parti du panel de situations sociales auxquelles il avait appris à réagir et il ne savait pas trop quoi faire de lui, partagé entre plusieurs sentiments contradictoires à la vue de ses anciens camarades, dont la fille qui lui avait donné son premier baiser le dernier jour qu'ils avaient passé ensemble, et le mec qui avait supporté son mauvais caractère pendant plus d'un an... Et qui lui avait quand même refilé la veste qu'il portait actuellement.
Michael KäferböckGanymède : Membre actif
Sam 25 Juin - 23:55
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
New York, New York Arrow

Avant même que la porte ne se soit complètement refermée derrière Jeremiah, elle se rouvrit et une voix -autrefois- familière s'exclama derrière le geek, toujours avec le même accent typé :

-Jeremiah! Hallo! Qu'est-ce que tu f...

Michael, son sac toujours sur le dos, s'arrêta au beau milieu de la phrase, reconnaissant également Jason et Elisabeth. Qu'il voit Jeremiah dans la rue et le suive pour le saluer, c'était déjà un bien beau hasard, mais que deux autres de ses anciens camarades s'y trouvent aussi, c'était autre chose. Cerné et visiblement fatigué, Michael ne pouvait que laisser transparaître sa confusion alors qu'il songeait qu'il aurait dû envoyer la lettre en atterrissant, et ne pas attendre. Et si il était aussi ici et qu'ils se recroisaient? Ne pas y penser.

Secouant la tête pour afficher un sourire, Michael reprit :

-Qu'est-ce que vous faites ici? Je t'ai wue dans la rue et j'ai voulu te saluer mais tu as repris le pas pour wenir ici. indiqua-t-il à Jeremiah, avant de plisser les yeux en regardant autour de lui, comme s'il cherchait quelque chose.

-C'est quelle adresse, ici?

Son regard s'arrêta finalement sur la réceptionniste, qu'il salua d'un signe de tête et d'un sourire, en se rendant compte que Jeremiah l'avait guidé vers sa destination.

-Vous êtes venus woir Mar... Er Monsieur Wiseman aussi? demanda-t-il à ses trois anciens camarades en prenant place dans la file imaginaire.
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Dim 26 Juin - 10:35
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Les émouvantes retrouvailles de ces quatre ex-membres de l'ancien Institut Xavier furent subitement perturbé par un petit cri aigu en provenance de la préposée à l'accueil.

"Ah ! Monsieur Wiseman ! Vous voilà enfin. Figurez-vous qu'il y a tous ces gens qui veulent vous voir, qui semble vous connaître d'avant, qui prétendent connaître du monde, et qui maintenant connaissent encore quelqu'un que je ne connais pas.", expliqua-t-elle en tirant sur ses couettes d'un air désespéré.

"Oui, merci Sophie, j'ai cru comprendre cela. Je vais m'occuper d'eux. Merci beaucoup de vous être occupée d'eux."

Puis, à l'attention de Michaël, Jason, Jeremiah et Elisabeth :

"Bonjour jeunes gens, bienvenue à Ganymède Manhattan. Passons dans le foyer pour discuter, nous y serons un peu plus au calme, et ce sera bientôt l'heure de boire le thé."

Il les invita alors à se rendre dans un endroit plus approprié à la discussion.


Contenu sponsorisé
 

Arrivée à la fondation Ganymède

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AX-Factions :: Manhattan Uptown :: Fondation Ganymède-
Sauter vers: