Cent ans après leur extinction, les mutants réapparaissent. Quatre années de lutte contre des humains cherchant à les étouffer se solderont par une mystérieuse destruction de l'Institut Xavier. Trois ans plus tard, il est temps de rebattre les cartes.
 
AccueilWikiFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [courtier de Malcolm Spooner] Une journée simple à Brooklyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Malcolm SpoonerSans étiquette
Lun 13 Fév - 18:24
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur

Cette arrondissement bien connu de New York avait vue grandir Mal', d'ailleurs celui ci connaissait très bien l'endroit. Il a déjà parcouru mainte fois le quartier ou il ce trouvait actuellement mais d’habitude il n’était pas en uniforme pour cela.

Même si il aimait Brooklyn Mal’ aspirait à de plus haute sphère, devenir inspecteur par exemple ou monter sur Manhattan . Bouger un peu ne pas rester bloqué ici ou certes il était utile, pouvoir arrivez dans le dos de quelqu’un par la voie des airs ou défoncer une porte pourtant bien solide d’un coup de poing sans bélier ça aide. Mais il rêvait toujours d’enquêté sur des affaires louches.

Comme un détective dans les bouquins d’un écrivain Anglais ou comme les héros dont les bd’s avait nourri son enfance et son imagination. Ce serait bien plus trépidant que de ce baladé dans les rues vides, indiqué au touriste leurs chemins ou courir contre les voleurs de sac à main.

Le bon coté d’être affecté à Brooklyn c’était que pas mal de mon le connaissait dans certain coin, durant sa tournée il saluait des personnes qui était à la fois ravi et rassuré de savoir qu’il pouvait compté sur une tête connu si il y’avait un problème.

C’était pratique pour ceux qui avait fait une bêtise et qui préférait ce faire arrêté par lui plutôt qu’un accident puise subvenir sur un quiproquo. Puis au moins il pouvait tout les soirs dîner chez sa grand-mère. Comme quoi on trouve toujours un avantage à une situation.

Après avoir lancer un regard sur sa montre, il passa acheté un sandwish et ce dirigea comme chaque jour chez son revendeur de bd’s. c’était son rituel durant sa pause déjeuner, il salua le vieux vendeur qu’il connaissait tant et commença à regarder les nouvelles parution en quête d’un nouveau trophée à rajouté à sa collection.
DestinSans étiquette
Mer 15 Fév - 16:30
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Le tintement d'une clochette suffisait parfois à accomplir un relatif voyage dans le temps. Le papier, et non le support numérique, les étagères, les vieilles références prenant la poussière, tout concourrait à ramener l'impétrant au XXe siècle. Ou peut être au XXIe. Mais le début alors.

Néanmoins, Malcolm fut rapidement surpris en saluant le vendeur : ce n'était pas le vieil homme habituel, ou alors, il avait trouvé la recette de la fontaine de jouvence


Poliment, il salua d'un simple "Bonjour Monsieur"

Malcolm était seul dans la boutique, et le vendeur semblait s'ennuyer. Il n'en restait pas moins qu'il laissa les 2mn30 règlementaires de promenade à Malcolm avant de se présenter à lui et de demander la question rituelle

"Je peux vous renseigner ? Vous cherchez une référence en particulier ?"
Malcolm SpoonerSans étiquette
Ven 17 Fév - 1:40
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Le saut temporelle effectué, le flic leva un sourcil en voyant le jeune vendeur. C’était pas le même que d’habitude étrange. Bon d’un autre coté il avait put prendre un employer c’était pas interdit par la loi.
En tous cas le type avait répondu au bonjour, une simple preuve de savoir vivre qui fit que notre bon Bdphile ne ce retrouva pas perturbé par le manque de vieux vendeur.

Il scrutait comme à son habitude les petits livret de papier, certes il aurait pu faire acquisition des rééditions numérique mais en bon collectionneur il préférait le format papier un hobbies comme un autres. Le vendeur approcha et fit son office cela faisait longtemps que cela ne lui était pas arrivez ici mais bon il était nouveau c’était logique.

« Oui et non, je recherche toujours le numéro 9 de la série des aventures de Superman Edition 2012 mais il semble que hormis chez un collectionneur ce ne sois pas trouvable. On a essayer avec le vieux Archie j‘ai passer des heures et des heures à regarder la moindre BD d’ici au moins 2000 fois mais jamais trouver..»

Puis il ce rappela d’un coup que ce n’était pas son vendeur habituel, alors il reprit toujours aussi souriant.

«Je dois passer pour un cinglé! je m'appel Malcolm je suis un peu un meuble ici, je passe tout les jours à la même heure du déjeuné! »

Il avait tendu spontanément la main en ce présentant, après tout cette boutique était un peu ça 3eme maison, si on considérait que chez sa grand-mère c’était la deuxième et son appart la première..
DestinSans étiquette
Sam 18 Fév - 13:51
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
"Moi c'est Ian. Je remplace Monsieur.... Archie. Il est malade.", expliqua-t-il tout en serrant la main tendue.

Il regarda un instant les rayonnages, puis soupira, l'air navré

"Superman édition 2012... Pfiou... Je sais qu'on a quelques reliques des temps anciens dans ce magasin, mais alors à ce point là, ça me semble vraiment une cause perdue. D'autant qu'il n'y a aucun inventaire de la boutique. Enfin... Aucun qui n'ait l'âge d'être mon père.", précisa-t-il.

"Vous aimez les super-héros qui pourchassent le crime ?", demanda-t-il sur le ton de la conversation.
Malcolm SpoonerSans étiquette
Sam 18 Fév - 16:37
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de chance pour le vieux Archie, enfin Ian avait l’air d’être un type sympa.

« Je comprend, si vous pouvez lui passer mes bons rétablissement je vous en serrai reconnaissant! »

Puis il tourna le regard vers les rayons avec un sourire.

« Une cause perdu sans doute oui, mais cela me donne une excuse pour venir passer ma pause déjeuner ici. »

Il acquiesça vivement de la tête et fini par montrer son badge, avec le sourire d’un gamin de 12 ans fière d’avoir eu une bonne note.

« Oh oui! Je suis devenu flic pour cela! »

Reprenant son sérieux il reprit calmement.

« J’ai toujours aimé les héros qui lutte contre toute sorte de problème de la société! Le crime, pour la paix dans le monde ou autre. Je suis un grand Fan de Batman pour ma part il combat le crime avec son intelligence c’est vraiment classe. Surtout quand on le vois à coté de Héros comme Superman qui ont des pouvoirs et pourtant l’un comme l’autre son égaux. »

Il c’était encore emporter, c’était quand même un gros gamins qui préférerait voir son monde être celui des supers héros.

« Dans leurs mondes les hommes ont parfaitement leurs places face au alien et autre, ce n’est pas une question de pouvoirs ou d’ethnie mais… une question de Justice et d’égalité! Cela fait rêver. »

Alors que l’étincelle de l’excitation de parler sans retenue de sa passion ce calmais un peu il termina par un simple.

« Mais bon ce n’est que de l’imaginaire. »
DestinSans étiquette
Dim 19 Fév - 16:29
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Ian haussa un sourcil. Un flic. Flic était le genre de profession (avec prof de maths et dentiste) qui provoquait toujours des impressions interloquées et des réponses de type "c'est pas moi, j'ai rien fait". Par chance, Ian eut la courtoisie de s'en abstenir.

Il écouta, vaguement amusé, la tirade sur le crime, la justice de la force, dispensée par ceux qui la possèdent, les aliens, et tout ce genre de choses, et répondit, sur un ton mi-figue mi-raisin

"Je serais d'accord avec vous si la fiction ne rattrapait pas la réalité... Parce que des gens avec des pouvoirs, maintenant, il y en a : les mutants. La justice immanente, dans les comics, c'est facile, parce que les gentils ont souvent une moralité irréprochable, ne serait-ce que parce que pas grand monde ne la leur reproche, vu le coté odieux des "méchants".

Mais dans notre monde réel, que faire ? Vous êtes flic... Vous croyez vraiment pouvoir agir contre un mutant bien décidé, avec votre bonne volonté, votre code pénal, et votre taser ? Je ne parle d'ailleurs pas que d'un fou furieux qui massacrerait des gens innocents, mais aussi et surtout de celui qui aurait décidé que ses pouvoirs l'autorisent à passer outre la justice des hommes.... Trop lente, trop impuissante..."


Évidemment, la question des mutants remettait dans une perspective toute réaliste ce que les auteurs de BD d'une XXe siècle n'avaient que fantasmé.
Malcolm SpoonerSans étiquette
Mar 21 Fév - 22:45
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Mal’ écouta avec attention ce que disait Ian, sourire au lèvres il aimait ce genre de discussion poser qui pouvait mener à un débat. Et comme son interlocuteur avait la gentillesse de le lancer la dessus il aimait encore plus. Même quand le sujet commença à arriver sur les mutants.

Il eu un sourire quand Ian lui posa la question sur le faite qu’il était flic et qu’Est-ce qu’il ferait contre un mutant décidé à mal agir. Pour le mutant au fond de lui la réponse était assez simple, je lui colle un bonne baffe et ont verra si il décide de continuer ses conneries. Mais il préféra le garder pour lui préfèrent répondre avec le même entrain que précédemment.

« Vous savez je crois que les mutants ont en faite juste mis au devant des hommes un problème qui était la avant eux. Un flic avec un taser face à un mutant devra certainement jouer de ruse pour ce sortir de cette situation. Mais ont avaient déjà ce problème regarder un flic contre un type qui à une mitrailleuse ou une bombe. Ont à pas plus de pouvoir et ils sont aussi dangereux qu’un mutant. »

Il haussa les épaules apparemment l’idée qu’un mutant veuille rendre justice ne le dérangeait pas.

« Je vois des choses souvent qui me fond froid dans le dos! Des personnes tués pour quelques dollars et des criminels que l’on attrape et qui sont relâchés parce que la… justice des hommes… ne fait rien contre eux… franchement parfois je me dis que notre justice n’est pas bonne et que en tant que flic j’aimerai bien avoir un peu d’aide pour m’aidé à arrêté les injustices… mais dans notre monde ont arrête ceux qui veulent la rendre la justice et on laisse courir ceux qui on assez d’argent et de pouvoir pour y échappé! »


Laissant tombé ses mains comme pour montrer que c’était ainsi et qu’il était impuissant face à tout cela, il ponctua.

« Enfin bref! Ce monde est sombre je préfère de loin les bd’s… »

Puis il repensa d’un coup à son sandwich, avant de relevé la tête.

« Oh! Euh cela vous dérange si je mange ? Vue que vous êtes pas Archie je préfère demandé histoire de pas m’imposé. »

DestinSans étiquette
Dim 26 Fév - 15:05
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Ian fit vaguement la moue en entendant les discours de Malcolm plutôt radicaux, et commenta

"Pourtant, dans le genre, il y a ce pauvre mutant qui passe au pénal pour le meurtre sordide du curé à Harlem. Vous qui êtes flic, vous avez entendu des détails ? La rumeur dit que le dossier est vide et que la justice va en faire un exemple. C'est déplorable je trouve..."

Il compléta rapidement sa pensée.

"Pas que la justice soit rapide, bien sûr. Mais simplement qu'ils vont peut être embastiller un pauvre type qui était peut être là juste par hasard, histoire de faire plaisir aux lobbys fascisants qui beuglent sur tous les toits que les mutants sont des monstres."

Il jeta un coup d'œil au sandwich.

"Évitez s'il vous plaît... Ca met des miettes partout, et des taches de gras...", répondit-il.
Malcolm SpoonerSans étiquette
Lun 27 Fév - 16:27
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Malcolm secoua la tête dans un signe d’affirmation, avant de répondre toute en laissant son sandwich attendre encore un peu.

« Vous voyez, c’est de cela que je parle! L’argent permet de s’acheté la justice. C’est pitoyable mais visible! Parce que faut pas ce caché, y’a des types qui fond leurs beurres à ce que les mutants soit détesté.. »

C’était certes radical et pas réjouissant à entendre comme discours, mais était ce faux pour autant ? Mal’ Voyait les injustices et malgré son travail il ni pouvait rien. Cela avait de quoi faire déprimé.

« Et vous me parler de ce mutant, mais y’a pas eu que cela! Rappelé vous y’a quelques années ont parlait de jeune mutant qui avait aidé à arrêté un massacre sur Génosha! Résultat des courses traité de terroriste sans vraiment chercher à savoir ce qu’il faisait vraiment. Et doit y’en avoir d’autre des injustices du genre. Mais le gens s’en foute! Ou parle de mutant! »

Il poussa un soupir.

« Même avec notre président! Ont vois bien ce qu’est l’être humain, un truc peureux qui tremble sur ce qu’il ne comprend pas. Et il est plus simple de détruire que de vouloir connaître! »


Il jeta un regard sur sa montre.

« Et le devoir va m’appelé et j’ai toujours pas manger… mais c’était cool de parler d’autre chose que de Bd’s pour une fois! Ce fut un plaisir Ian! »
DestinSans étiquette
Mer 29 Fév - 15:00
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Ian afficha brièvement un sourire vaguement mystérieux, mais ne répondit rien aux assertions relatives aux mutants. Sans doute avait-il pas mal de choses à dire sur la question, mais il le gardait pour lui. Il se contenta de répondre poliment au salut.

"Ce fut un plaisir également Malcolm. À bientôt...", laissant Malcolm quitter la boutique, le porte-monnaie plein mais le ventre vide.

Le devoir n'avait néanmoins pas l'air de vouloir l'appeler aussi tôt. Il avait peut être le temps de manger son sandwich, ou de se promener un peu...
Malcolm SpoonerSans étiquette
Mar 6 Mar - 23:39
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Le policier une fois dehors, resta un instant silencieux et stoïque. Pas d’appel ? Bien, il leva son sandwich et à pleine dents croqua dans celui-ci.

Il mâcha un moment puis commença à marcher dans la rue, après tout il allait profité de pouvoir manger tranquille. La pensée qui lui vain en tête était qu’il aurait pu ce prendre à boire, mais tant pis il ferait sans. C’était une belle journée.

Avec un peu de chance elle serait tranquille et il pourrait rentrer en forme.

Toujours est il qu’il était pensif, oh non rien à voir avec le sandwich, plutôt avec la conversation qu’il venait d’avoir. C’était cette histoire de mutant qui allait servir d’exemple, cela ne lui plaisait pas.
Mais vraiment pas du tout, il pourrait peut être voir à demander au collègue ?

Non c’était ce mêlée de ce qui ne le regarde pas… mais pourtant cela lui donnait vraiment envie d’y mettre son nez.
DestinSans étiquette
Sam 10 Mar - 12:01
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Le calme et la belle journée eurent tôt fait d'emmener Malcolm dans un endroit plus propice à la réflexion que le milieu de la rue : un simple square, en bordure de l'Hudson. Là, un groupe de gamins jouaient au bord de l'eau.

Puis il y eut subitement un plouf, et l'un d'entre eux sortit de la rivière, trempé, avec une grosse boîte -probablement quelque trésor d'un pirate ou d'un corsaire des caraïbes, qui se serait retrouvé là-.

Ils ouvrirent la boîte avec empressement... Malcolm ne put pas voir ce qu'il y avait à l'intérieur, mais ils se mirent tous à hurler et à courir en tous sens, fondant en larmes pour certains, appelant leur mère, leur père, leur papy...
Malcolm SpoonerSans étiquette
Ven 16 Mar - 16:02
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Dans une semi rêverie pensive, Malcolm arriva au Square un bonne endroit pour continuer à réfléchir.
Il pris place sur un coin herbeux pour terminé son sandwich alors que des enfants s’amusait prêt de l’eau. Une fois son déjeuné engloutit il ce laissa aller à la rêverie quand un bruit significatif de quelques choses qui tombe à l’eau ramena son regard vers la rivière.

Il souleva un sourcil interrogatif quand il vue l’un des jeunes en sortir avec un grosse boite. Il eu un sourire amusé en imaginant durant un instant un trésor oublié. Même si il ne s’agissait certainement que d’une vieillerie jeté par quelqu’un pour s’en débarrasser.

Alors que les petits ouvrait leurs découverte, la réaction ne fut pas celle attendu. Des cries ? Des pleures? Que pouvait bien t’il ce trouver dans cette boite ?
Ce levant de sa place le flic approcha tranquillement mais avec une certaine méfiance de la découverte visiblement inquiétante voir terrifiante.

Une fois à porter il déposa son regard à l’intérieur pour voir ce qui venait d’effrayer les enfants.
DestinSans étiquette
Ven 16 Mar - 19:37
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
En s'approchant de la mystérieuse boîte, Malcolm put sentir, outre l'odeur de marée peu engageante de l'Hudson, une odeur qu'on apprécie que fort rarement d'avoir à ses narines : ça sentait le cadavre. Quoi qu'il y avait dans la boîte, c'était mort, et probablement depuis un bail.

Mais par chance, il ne s'agissait que d'un chat. Clairement il n'était pas au mieux de sa forme, ne serait-ce que parce qu'il était mort, mais il était aussi terriblement mité, brûlé par endroit où on voyait la chair à vif, et il semblait s'être gratté ou mordu au sang. Quoi qui avait été infligé à cette bête, l'auteur du forfait était manifestement un sadique, mais le mode opératoire semblait obscur...

Malcolm SpoonerSans étiquette
Lun 26 Mar - 2:13
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur

Après quelques pas vers la boite, l’odeur de marée peu engageante de base, laissa place à celle encore moins apprécié de la mort. Quelques choses de mort ce trouvait la dedans et assez longtemps pour que l’odeur soit aussi présente.

Il inspira un grand coup, ce genre d’odeur avait tendance à activer vivement les glandes salivaires pour… et bien je vous laisse imaginer ou pas la suite. Il regarda enfin le contenu. Un chat mort c’était une certitude qu’il avait bien avant de le voir.

Cela devait faire un bon moment qu’il était la dedans, mais ce n’est pas vraiment cela qui attira l’attention du flic. C’était les blessures, qu’Est-ce qui avait blessé ou poussé à ce blesser cette animale ? C’était brumeux dans l’esprit de Mal’ qui avait ne voyait pas comment ont avaient pu faire cela. Une seule pensée lui resta, ce type était un malade et un frisson parcouru le policier.

Et si cela évoluait ? Non il fallait pas être pessimiste mais dans ce monde glauque fallait ce méfier.
Il referma le couvercle et vérifia si il y’avait une personne encore présente histoire de faire son travail et prendre quelques dispositions. Il verrait à poser une main courante, on ouvre pas une enquête pour un chat mort même si les raisons sont lugubre.
Contenu sponsorisé
 

[courtier de Malcolm Spooner] Une journée simple à Brooklyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AX-Factions :: L'Amérique du Nord :: Les États-Unis d'Amérique-
Sauter vers: