Cent ans après leur extinction, les mutants réapparaissent. Quatre années de lutte contre des humains cherchant à les étouffer se solderont par une mystérieuse destruction de l'Institut Xavier. Trois ans plus tard, il est temps de rebattre les cartes.
 
AccueilWikiFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Toronto / Gare Union

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ronan BackhouseInstitut : Élève
Mer 7 Sep - 15:38
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Gare Union de Toronto ; 6:44 am


La fraîcheur du petit matin était toujours présente lorsque Ronan arriva devant la gare principale de Toronto. Une fois sa décision prise de rejoindre New York, il ne lui fallut que quelques jours pour planifier son départ.

Il n'avait quasiment aucune attache ici. Il avait hésité longuement avant d'annoncer ses projets à ses parents. Il les revit, affalés sur leur canapé troué, en train de somnoler devant un jeu télévisé racoleur. Sa mère n'avait pas réagi, l'alcool ayant depuis longtemps rongé les quelques facultés mentales qui lui restait. La réponse de son père avait été bien plus virulente : il avait hurlé qu'il ne devrait plus mettre les pieds chez eux, qu'il n'accepterait pas un fils anormal. Au fond, Ronan avait toujours su que ses parents l'avaient considéré comme un intrus.

Ronan n'était pas lourdement équipé : quelques dollars canadiens en poche, un sac à bandoulière sur l'épaule dans lequel il avait glissé deux ou trois sous-vêtements de rechange et des provisions pour tenir le voyage... Le peu de chose qu'il avait possédé, il le laissait dans son ancienne vie.

Une grande inspiration et il entra dans l'immense hall de la gare. Malgré l'heure matinale, le va-et-viens de la foule emplissait déjà les lieux. La majesté de ce bâtiment du début du XXe siècle était souillée par de nombreux graffitis contradictoires. Les uns revendiquaient la liberté des mutants, les autres leur extermination.

Pas le temps d'analyser le décor, d'un pas rapide le jeune homme se dirigea vers les portiques d'accès aux quais. Il n'était pas question pour lui d'acheter des billets. Le problème n'était pas le prix mais plutôt son absence de papiers d'identités. Difficile de quitter le territoire canadien dans ces conditions. Il avait néanmoins un plan : forcer les portiques grâce à son pouvoir et accéder ainsi à un train en partance pour New York. La seconde difficulté serait de se cacher à l'intérieur en espérant que des contrôleurs ne se présentent pas dès l'entrée des wagons.
FortuneSans étiquette
Mer 7 Sep - 23:56
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Les portails furent franchis sans difficulté aucune et embarquer à bord d'un train en partance pour New-York ne fut pas bien compliqué pour Ronan. Peut-être qu'enfin, après toutes ces années de galère, la chance lui souriait-elle enfin ?

Quoi qu'il en fut, Ronan put s'installer, seul, dans un compartiment privatif comprenant 4 places.

Il ferma la porte et tira le rideau. Certes en cas de contrôle, il était mal... mais peut-être qu'à ce moment là il aurait déjà franchi la frontière !

Le train démarra, laissant un peu de temps au jeune mutant pour souffler...

*
**

Un temps indéfini plus tard, Ronan fut tiré de ses rêveries par un flash lumineux qui l'aveugla violemment.

Quand il recouvrit la vue, un homme était assis en face de lui.


"Tu dois être le cyberpathe ? Tu peux m'appeler Nick et je suis venu te mettre en garde"

Il sourit.

"Je ne te veux aucun mal mais je représente une organisation qui a des yeux et des oreilles partout. Et elle est assez inquiète pour toi... Il y a des gens qui pourraient se servir de toi. Et ça... Nous ne pouvons le tolérer..."

Nick adopta une mine plus grave.

"Normalement, je ne suis même pas censé être ici à te parler. Normalement, je devrais te loger une balle entre les deux yeux"

Il sortit un petit revolver de sa poche de pantalon. Il le posa à côté de lui.

"Mais je dirais à mes supérieurs que je suis arrivé trop tard. Que les hommes en noir étaient déjà là pour toi. Et que dans ma précipitation pour ne pas être vu, j'ai perdu mon arme..."

Et comme pour répondre aux paroles de Nick, Ronan entendit des bruits de pas pressés dans le couloir.
Ronan BackhouseInstitut : Élève
Jeu 8 Sep - 16:22
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Et dire que Ronan pensait avoir fait le plus dur en montant dans le train... Il se trouvait maintenant au centre d'une histoire rocambolesque dont il ne saisissait rien. Qui était cet homme ? Comment était-il apparu ? Pourquoi disait-il représenter une organisation qui à la fois s'inquiétait pour lui et voulait l'éliminer ?

"Je ne suis pas sûr de bien te comprendre... Nick."

Pas le temps de réfléchir, le temps des réponses viendrait plus tard. Du moins, il l'espérait. Là, il fallait prendre une décision rapide : faire confiance, ou non, à cet étranger. Il se saisit de l'arme. Son contact froid l'impressionna. Il la glissa sous son sac, la main refermée dessus, prêt à dégainer en direction de Nick ou des éventuels intrus.

"J'espère que vous ne me menez pas en bateau."

Le bruit de pas s'était rapproché. Ronan s'attendait à voir la porte s'ouvrir dans un fracas terrible. Il sentait surtout battre son cœur terriblement fort et cherchait le regard de Nick. Les faibles lumières du compartiment commencèrent à grésiller.
FortuneSans étiquette
Jeu 8 Sep - 22:52
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
"Dis-toi juste que tu as de la chance que le Sanctuaire m'ait envoyé moi et pas un autre" lança Nick avant de disparaître dans un nouveau flash de lumière.

Visiblement ce dernier flash avait du se voir depuis l'extérieur. La porte s'ouvrit en grand et quand Ronan recouvrit la vue, deux hommes en costume cravate noir se tenait devant lui.


"Bouge pas p'tit, on te veux vivant" lança le premier tout en lui braquant un flingue en direction de sa trogne.


Le second n'avait dégainé son arme. Il regarda avec mépris Ronan et lâcha à son collègue :

"Dis t'es sur que c'est le bon gars ?"

L'autre répliqua :

"Bordel t'es plus stupide que t'en as l'air. T'as pas vu que les lumières déconnent dans ce compartiment ? C'est lui, alors me les casse pas..."

Le second type ajouta à l'attention de Ronan :

"C'était quoi ce flash à la noix ? Hein ? C'est toi, p'tit mutos ?"
Ronan BackhouseInstitut : Élève
Ven 9 Sep - 17:00
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Un mutant, Nick était lui aussi un mutant. Il pouvait visiblement se téléporter et Ronan lui envia son pouvoir lorsqu'il se trouva face à face avec ses nouveaux interlocuteurs. Ce n'était pas la première fois qu'on braquait un pistolet sur lui. Mais la dernière fois, c'était de beaucoup plus loin...
D'un ton exagérément paniqué, Ronan prit la parole à toute vitesse. Il leva la main, après avoir pris la précaution de glisser son arme dans la ceinture de son pantalon, cachée sous son long pull.

"Oui, c'est moi le flash ! Je m'amusais avec les lampes et j'en ai fait éclater une..."


Ces deux individus avaient l'air impulsif et Ronan décida de ne pas prendre de risque... pour le moment. Il allait coopérer.

"Je ne sais pas ce que vous voulez, les gars, mais moi je suis pas là pour y laisser ma peau, j'vous suis..."

Nick avait dit que ces personnes le voulaient vivant et ils l'avaient confirmé. Ronan tenterait ainsi de s'échapper plus tard, dans un environnement plus ouvert. Il pourrait peut-être les retarder grâce à son pistolet ou même son pouvoir, en verrouillant des portes par exemple. Il l'avait déjà fait. Il faisait juste le pari que ces gars n'étaient pas des mutants... Sinon, son plan était suicidaire.
FortuneSans étiquette
Sam 10 Sep - 10:39
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Le type à la barbiche parut se détendre à la réponse de Ronan. Il marmonna :

"Ouais c'est très bien comme ça, très bien comme ça. C'est même super. Si tu restes cool on reste cool et l'agent Doe te fout pas une balle dans la tête..."

Si l'agent Doe continuait à le viser, barbichette était en train de galérer pour sortir une clope d'un paquet écrasé. Finalement, il l'alluma et reprit :

"Bon, je suis l'agent Stone. On a du taf à te propose et... vu ta gueule, t'en as bien besoin"

A ce moment un contrôleur fit mine d'entrer dans le compartiment. Il vit l'arme. Doe se retourna vers lui et lui lança en lui agitant une plaque sous le nez.

"Casse toi. C'est un compartiment fumeur ici et nos billets sont en règle, pauvre débile"

Le contrôleur ne demanda pas son reste et se cassa. Doe eut un petit sourire en coin puis alla s'asseoir en face de Ronan, son flingue toujours en main. Il dit :

"Bon, p'tite tête, ça te dirait de participer au plan de sauvegarde du monde ?"
Ronan BackhouseInstitut : Élève
Sam 10 Sep - 14:42
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan se décrispa légèrement. C'était officiel, les deux hommes en noir n'en voulaient pas à sa vie. Ils semblaient presque bienveillants désormais. Mais il n'était pas question pour lui de baisser sa garde. Il devait redoubler de vigilance car il était visiblement l'enjeu d'une lutte entre deux organisations.
Celle de Nick (avait-il dit le Sanctuaire ?) avait voulu l'éliminer pour éviter qu'il tombe entre de mauvaises mains. Les mauvaises mains, elles étaient apparemment en face de lui et elles voulaient clairement l'utiliser. L'un des gars avait montré une plaque au contrôleur et ils se disaient agents. Appartenaient-ils à une organisation gouvernementale d'un des états américains ?

Attendez les gars. Ça fait beaucoup d'un coup. Vous êtes qui ? Vous savez beaucoup de choses sur moi, la moindre des choses serait que j'en sache un p'tit peu aussi, non ?

Ronan ne laissa pas le temps aux agents de répondre et agrandit la liste des questions qui se bousculaient dans sa tête. Il n'arrivait pas à faire clairement le point sur les derniers événements.

Sauver le monde ? C'est quoi ces salades ? Vous vous foutez de moi, hein ?

Enfin, il montra du doigt l'arme de l'agent Doe et parvint même à afficher un petit sourire en coin.

Et puis... Ai-je vraiment le choix ? C'est demandé si poliment...
FortuneSans étiquette
Dim 11 Sep - 9:56
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Stone tira une grosse bouffée sur sa clope puis afficha un sourire un peu ébahi. Façon, nouveau croyant qui avait trouvé la foi au fond d'une bouteille d'alcool.

"P'tit gars, je sais bien que ça fait beaucoup à avaler d'un coup. Et tu serais un sacré débile si t'étais pas un poil crédule. Mais... On dit la stricte vérité. Doe et moi, on est le service spécial d'une organisation dont on va pas te dire le nom..."

Doe commenta de sa voix grave.

"Parce qu'elle est secrète, mon pote. Si on te donnait le nom, elle le serait plus"

L'agent Stone secoua la tête, un poil consterné, et poursuivit :

"Tu vas rencontrer notre boss à New-York et il va essayer de t'expliquer deux trois bricoles. C'est pas dit que t'en apprennes beaucoup. On a pas mal d'ennemis et... Si tu venais à être capturé et..."

"Torturé" ajouta Doe. "Salement torturé, genre avec des pinces crocos sur les tétons et les pieds dans la flotte. Ou bien avec des drogues expérimentales qui te font vendre ton âme et ta mère pour un paquet de clopes et un McDo"

Stone soupira à nouveau et recoiffa sa mèche folle. Il voulait en dire un peu plus à Ronan sans que son gros lourd de collègue l'interrompe toutes les deux secondes.

"Bref, t'es un mutos, OK ? Tu sais faire quelques petits trucs mais si un jour tu devenais dingue... Ben y aurait des moyens pour t'arrêter. Genre une balle dans la tête, une grenade en pleine poire... Ce type de trucs. La société est capable de te maîtriser et c'est cool. T'es une sorte d'humain amélioré mais t'es pas Dieu, quoi. En revanche..."

Doe prit une drôle d'expression et lança gravement :

"En revanche, si tes pouvoirs faisaient de toi l'égal d'un Dieu qui t'arrêterait ?"

Un long silence s'installa dans le compartiment avant que Stone termine :

"Ouais ou du Diable. L'humanité n'est pas prête. Et le pire... On sait qu'un tel mutant existe et qu'il est convoité par nos ennemis. Alors, nous on se prépare... Et c'est là où tu interviens : tu dois nous aider à combattre le Diable. Et notre chef pense que tes talents vont bien nous aider..."

Doe conclut :

"T'en sais déjà assez pour le moment. Et de toutes manières, t'as raison : t'as pas le choix"

Et les deux agents demeurèrent silencieux pendant le reste du voyage.

*
**

Débarquant à la garde de New-York, les deux agents ne lâchèrent pas Ronan d'une semelle. Impossible pour lui de fuir ou même de faire mine de se rebeller ! C'était la mort assurée... En revanche, bon point pour lui : il n'avait pas été fouillé et ni Stone ni Doe n'avait connaissance de l'existence du flingue que Nick lui avait remis.

Ils montèrent dans un cabriolet noir qui était garé là. Stone se mit au volant tandis que Doe continuait à lui pointer son arme sur lui. La confiance régnait...

*
**

Ils roulèrent jusqu'à arriver dans le New Jersey, à Hoboken en banlieue de New-York. Ils roulèrent jusqu'à arriver devant un beau bâtiment.


Là Stone et Doe encadrèrent Ronan jusqu'à l'entrée du bâtiment. Les badges des deux agents furent vérifiés et la sécurité les laissa passer.

Tous les trois, ils arrivèrent dans une petite salle d'attente. Une jeune femme était présente. Ce qui sembla contrarier les agents. Doe chuchota à l'oreille de Ronan.

"Bon on te laisse là. On attend dehors. Tu nous la joues à la fille de l'air et on te tue. OK, p'tit mutos ? Tu vas voir le professeur, il t'expliquera tout"

Puis, ils sortirent. Laissant Ronan seul avec la fille.


Elle lança d'un ton léger :

"T'es quoi toi ? Un prisonnier sous escorte ?"

Puis plus sérieusement, elle ajouta :

"Enfin si t'es là c'est que tu dois avoir un cancer... Je t'ai jamais vu en fait. T'inquiètes pas, le Professeur Flem est le meilleur ! J'aurai du être morte depuis 3 ans et là je vais beaucoup mieux ! C'est qu'une visite de routine d'ailleurs..."
Ronan BackhouseInstitut : Élève
Dim 11 Sep - 23:02
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Les agents avaient enfin commencé à lâcher quelques infos, même s’ils se faisaient un plaisir de tenter d’effrayer Ronan. Quand celui-ci entendit les tortures qu’on pourrait lui infliger, un tremblement parcourut son échine. Il ne comprit toujours pas quel était son rôle dans toute cette histoire… Son pouvoir était-il si important pour qu’il soit autant sollicité ? Pourtant, il lui semblait que savoir ouvrir des portes verrouillées électroniquement n’était pas un don hors-du-commun. Stone évoqua un autre mutant. Un « diable » devait être combattu et cette organisation avait besoin de Ronan. Il ne put s’empêcher de ricaner.

Faudra que je vérifie sur mon agenda, je crois que j’ai une chasse au yéti ce week-end…

Le reste du voyage s’acheva dans un silence pesant. Le jeune mutant resta prostré dans ses pensées et la seule chose positive qui en ressortait c’est qu’il était arrivé à rejoindre le terrain américain.

En moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, Ronan se retrouva dans la petite salle d’attente d’un grand bâtiment de la banlieue new-yorkaise. Le jeune garçon était d’une humeur massacrante. Tout le long du trajet, il avait cherché l’opportunité de s’échapper, mais ses gardes du corps ne l’avaient pas lâché d’une semelle. Tout l’espoir qu’il avait en arrivant à la gare de Toronto s’était envolé.

La porte se referma derrière lui bruyamment. Ronan jeta un coup d’œil périphérique à la petite salle sans prêter cas à l’autre personne assise en face de lui. Il prit quelques secondes pour inspecter la pièce dans ses moindres détails. S'il y avait la moindre chance pour prendre la poudre d'escampette, il devait la connaître, malgré les menaces du gorille.

La jeune fille lui adressa en premier la parole. Le jeune garçon osa enfin la regarder. Elle était charmante quoique légèrement plus âgée que lui. Malgré son sourire, elle avait un regard mélancolique. En tout cas, elle était visiblement d’humeur bavarde.

Un cancer ? Non pas vraiment, non. Enfin, si je suppose que je suis là à cause de ma maladie… Je viens de comprendre qu’il s’agit d’une vraie malédiction.

Depuis ses 14 ans, il avait toujours considéré son pouvoir comme un don du ciel, mais aujourd’hui, il ne lui avait apporté que des ennuis. Il tiqua quand la jeune fille évoqua un professeur. Les agents avaient aussi parlé de lui. Elle savait des choses, il fallait qu’il la questionne… Quitte à bientôt mourir, autant savoir pourquoi.

Le professeur Flem… c’est ça ? Mais son traitement, en quoi consiste-t-il exactement ? Pas d’effets secondaires ?

Si Ronan avait vraiment posé les questions qu'il avait sur le cœur, comme « Mais on est où ici ? » ou « Bordel mais qui sont ces gens ??? », il aurait éveillé les soupçons de la jeune fille. Et finalement, il ne savait pas qui elle était.
FortuneSans étiquette
Lun 12 Sep - 23:14
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
La jeune femme sourit :

"Quoi que tu aies, le Professeur Flem saura te guérir. Avant de le rencontrer, j'étais à l'article de la mort et maintenant - si ce n'était ce traitement hebdomadaire - on pourrait presque croire que je suis en parfaite santé !"

Elle se passa la main dans les cheveux puis ajouta :

"Franchement, j'en sais trop rien... Je me suis même jamais trop posée la question, à vrai dire. Je suis une scientifique mais pas une toubib. Et puis c'est tellement miraculeux ! Enfin..."

L'inconnue se mordit la lèvre, un peu gênée de n'avoir su répondre à une question si évidente...

"Bon, y a les classiques rayons et chimio. Ça c'est toujours un peu violent. Pour le reste... Le Professeur Flem utilise l'hypnothérapie et divers exercices de visualisation et de mentalisation. J'ai l'impression qu'il s'agit d'une sorte de méthode Coué à destination des cellules malades..."

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase que déjà la porte du bureau des consultations s'ouvrait.


Un étrange rouquin apparut. Il lança à la fille :

"Mademoiselle Tännen, quelqu'un va venir pour l'exercice de prononciation. La dernière fois le triple v et le double o étaient un peu raides. Ça manquait de souplesse et il faut travailler cela"

Ladite Tännen sourit à Ronan et conclut :

"Heureusement que je suis linguiste de profession. Ça aide..."

Puis Flem fit signe à Ronan de le rejoindre dans son bureau. Une fois la porte refermée, il alla s'asseoir et indiqua un siège au jeune mutant. Un petit dossier était posé devant le rouquin. Il ne l'ouvrit pas et commença tout de go :

"Jeune homme, on m'a dit que vous étiez cyberpathe. Jusqu'à quel point contrôlait vous votre pouvoir ? En fait, je veux savoir si vous êtes capable de gérer par vous même des interfaces avec une machine... Genre lui faire faire des mouvements à la manière d'un être humain..."
Ronan BackhouseInstitut : Élève
Mar 13 Sep - 22:35
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
La jolie fille ne lui avait finalement pas appris grand chose. Ce professeur, mutant ou non, avait visiblement de grandes capacités. Mais pourquoi un médecin était-il à la poursuite d’un super-mutant ? Il y avait trop de zones d’ombre dans cette histoire et Ronan n’arrivait pas à y voir plus clair. Encore une fois, il n’en eut pas le temps, le fameux professeur Flem fit son apparition.

Le jeune mutant fut passablement impressionné par cet homme au physique atypique. Il était à la fois étrange et effrayant. Il dût pourtant se résoudre à le suivre jusque dans son bureau. Une fois assis, le professeur mit immédiatement les pieds dans le plat. Ronan se sentit tout de suite sur la défensive.

Alors c’est ça ma maladie ? La cyberpathie ? C’est de la même famille que la myopathie ?

Pas vraiment le moment pour faire de l’humour (très mauvais de surcroit), mais Ronan en avait assez de se faire balader à droite et à gauche. Il se sentait vraiment utilisé comme un vulgaire outil, et que l’on finit forcément par jeter à la fin.

C’est quoi votre délire ? Vous me demandez mon aide et je n’sais même pas qui vous êtes… Si ça trouve, vous êtes ce genre de savant fou qui veut gouverner le monde sous prétexte que sa maman ne s’occupait pas bien de lui quand il était petit.

Ronan marqua une pause. Il savait que son impulsivité lui couterait probablement la vie, un jour. Il tenta de tempérer ses propos.

En fait, ça pourrait être marrant, mais c’est pas trop ce que j’avais prévu à la base.


De quoi lui avait-il parlé ? Contrôler une machine et la faire bouger comme un humain ? Il ne put s’empêcher de ricaner.

Ne le prenez pas mal, mais je crois que vous avez mal lu mon CV. À la limite, je pourrais vous servir à éteindre tous vos appareils ménagers en une seconde… Mais je me vois mal apprendre la macarena à un grille-pain… Désolé.

À nouveau, il regretta ses paroles. S’il était inutile, qu’est-ce qui empêchait son interlocuteur de se débarrasser de lui ? Mentalement, Ronan haussa les épaules. Au point où il en était, il resterait toujours une option, celle qui était cachée sous son pull…
FortuneSans étiquette
Mer 14 Sep - 23:46
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Le Professeur Flem sourit aux paroles de Ronan.

"Ne vous inquiétez pas, nous avons l'habitude de travailler avec le matériel dont nous disposons. Vous aurez tout simplement besoin d'un stimulant..."

Il passa sa langue sur ses lèvres et reprit sur un autre sujet :

"J'imagine que tout cela doit vous sembler bien mystérieux... Je ne sais trop comment vous avez été appréhendé par les agents de mon employeur mais... Ils peuvent être parfois un peu brutaux. Bref... L'humble scientifique que vous voyez devant vous n'a aucune velléité de conquête du monde. Tout au plus, il souhaite le préserver à l'aide de ses recherches..."

Flem se leva et alla se poster derrière Ronan.

"J'ai choisi, personnellement, il y a bien longtemps la discrétion des laboratoires au faste des cérémonies de remise des prix... Et vous ? Quel sera votre sacrifice à la cause ?"

Brusquement, le rouquin plongea son regard dans celui du mutant.

"Je ne parle pas à la légère. Nous avons BESOIN de vous pour la programmation d'un appareil indispensable à la survie de l'humanité telle que nous la connaissons... Êtes vous avec nous ou contre nous ?"
Ronan BackhouseInstitut : Élève
Jeu 15 Sep - 19:40
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan ne savait plus quoi penser. Le professeur avait presque réussi à le convaincre. Le jeune mutant se détendit un peu... Après tout, rien ne l'empêchait de coopérer en attendant d'en savoir plus. Il se mit les mains dans les poches et s'affala en arrière dans son fauteuil.

Bon, on va pas palabrer pendant trente ans. Je suis avec vous, pour l'instant.

Cependant, Ronan n'arrivait toujours pas à comprendre en quoi son aide était si précieuse... Il commença vraiment à croire que ses talents pouvaient être développé. De quoi pourrait-il être capable ? Il en eut un frisson.

Alors ? C'est quoi cet appareil pour sauver le monde ? Et qui est ce mutant que nous devons combattre ? J'avoue que vous avez éveillé ma curiosité...

Ronan était partagé entre l'excitation et l'amusement. Sauver le monde... Il trouvait ça un peu énorme. Il n'arrivait pas à se sortir de la tête qu'on se moquait de lui malgré tout.
FortuneSans étiquette
Dim 18 Sep - 23:29
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Flem sourit. Il était arrivé à ses fins.

"La clé de la réussite du projet est la compartimentation des informations. Si je venais à être capturé, je ne pourrais révéler que ce que je sais sous la torture... C'est à dire pas grand chose..."

Il marqua une pause et s'éclaircit la gorge.

"Mon objectif est de créer un logiciel de contrôle d'une machine bien particulière. Une machine qui pourrait être pilotée par un mutant et qui simulerait à grande échelle les pouvoirs de ce même mutant. Mademoiselle Tännen - que vous venez de croiser - s'occupe de l'élaboration d'un langage permettant de dialoguer avec cette machine. Votre rôle est de vérifier la fonctionnalité de cette appareillage..."

Le rouquin se leva, ouvrit un tiroir et se saisit d'une petite seringue.

"Il s'agit d'un stimulant. Cela vous permettra d'utiliser votre pouvoir à une échelle plus puissante"

Le Professeur soupira. Il y avait un mais...

"Ce projet est la seule solution pour contrer l'Adversaire. Même si j'ignore tout de lui, j'ai pu voir une vidéo du massacre qu'il a réalisé en quelques heures au sein d'une collectivité... Rien ne semble pouvoir l'arrêter et sa cruauté est sans limite. Cela dépasse l'imagination. Il faut... Il faut l'arrêter !"

Flem sursauta. Une alarme venait de se déclencher. Des bruits de combats se faisaient entendre dans le couloir. Des armes crépitaient. Et il y avait beaucoup de hurlements. Le rouquin en fit tomber sa seringue au sol.

Puis, ce fut le calme... Avant la tempête !

Le mur vola en éclats.


Un homme se tenait devant l'ouverture béante. Un homme qui fixait Ronan et le Professeur de son regard noir. Du sang ruisselait sur ses poings gantés.

"Docteur Flem je présume ?" demanda-t-il d'une voix neutre.
Ronan BackhouseInstitut : Élève
Lun 19 Sep - 21:56
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan fronça les sourcils. Il devait l'avouer, il n'avait pas capté grand chose à ce que déblatérait le professeur Foldingue. Il comprit surtout que la jeune femme était aussi embringué dans cette histoire. Et puis toujours cette machine... Mais de quoi parlait-il ?

Oh, en gros je dois tester votre machin. Pourquoi pas, j'ai toujours rêvé d'être testeur de jeux vidéo...

Il perdit son enthousiasme quand le rouquin bizarre sortit une seringue. Ronan se crispa immédiatement et mit inconsciemment sa main contre son flingue sous son pull. Ronan ne voulait pas être drogué, à aucun moment. Mais les événements ne lui donnèrent pas l'occasion d'user de son arme. Dans le couloir, une terrible agitation avait lieu. Les deux individus se turent, écoutèrent et sursautèrent à l'explosion du mur.

Ronan sauta littéralement de son siège et se jeta contre le mur d'en face en hurlant.

Oh fuck !!! C'est quoi ce bordel ?

Un nouveau protagoniste fit son apparition. Ami ? Ennemi ? Ronan espérait la première alternative quand le sang sur ses poings n'était pas vraiment rassurant. Il mit ses mains en avant comme pour montrer qu'il n'avait aucune intention agressive.
FortuneSans étiquette
Lun 19 Sep - 22:18
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
"Nom d'un petit Jésus !" jura le Professeur Flem en allant se tapir contre le mur, juste à côté de Ronan.

L'inconnu s'avança dans la pièce, calmement, en prenant son temps.

"C'est inutile d'implorer votre Dieu. Le Ciel est une place vide et doit le rester. C'est pour cela que je suis là, Professeur Flem. Le Sanctuaire aimerait connaître l'homme qui a percé les secrets de la vie et de la mort. L'homme qui a le pouvoir de faire sortir de la glaise une chose façonnée par l'homme mais à l'image de Dieu..."

"Je... Je ne suis qu'un scientifique... Je..."

Flem tremblait de terreur. Le type sourit :

"Il est inutile d'en appeler à la garde. Vos hommes sont morts ou en fuite. Votre Commandant ne sera pas là avant quelques longues dizaines de minutes. Cela suffira largement à votre rapt. A moins que votre jeune ami qui m'a guidé jusqu'à vous ne veuille s'interposer..."

Et il leva sa main gauche. Sur sa paume était tatoué un drôle de symbole...

Ronan BackhouseInstitut : Élève
Mar 20 Sep - 22:21
avatar
Institut : Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan ne savait plus quoi penser. Il ressentait des émotions contradictoires à chaque minute. Un nouveau mutant du Sanctuaire avait fait son apparition et menaçait le professeur. Le jeune homme se trouvait coincé dans une guerre mais il ne comprenait pas encore quel était son rôle ni quel clan il devait choisir. Peut-être existait-il une troisième solution...

Le mastodonte était étonnement calme mais Ronan s'en méfiait. Nick n'avait pas été très clair sur les intentions de son organisation envers lui. Visiblement, leur cible était avant tout le professeur Flem. L'inconnu l'avait accusé d'avoir créé un être vivant. Et si...

Attendez une minute. Professeur, c'est quoi cette histoire ? Vous avez créé quoi ? Un... homme ? Est-ce que ça a quelque chose à voir avec ce super-mutant ?

L'inconnu lâcha de nouvelles informations. Il en voulait au professeur, pas à lui. Visiblement Ronan n'avait servi que d'appât. Mais comment ? Bien sûr ! Le flingue... Toutes les bonnes intentions de Nick étaient surtout intéressées. "Et que je veux te sauver la vie, et que je suis un bon samaritain, et gnagnagna..." Tu parles, ce pistolet était avant tout un traceur. D'ailleurs, était-ce vraiment une arme ? Ronan n'osa pas imaginer ce qu'il serait advenu s'il avait voulu utiliser.

On lui demandait de prendre parti. Défendre le professeur ou participer à son enlèvement ?

Hé ho, vos affaires ne m'intéressent pas. Kidnappez-le, flinguez-le si vous voulait, je m'en contrefous. Laissez-moi juste partir, je demande pas plus. Vous avez eu ce que vous voulez, non ?

Le nouveau venu leva la main et Ronan vit un drôle de tatouage qui l'ornait. Il haussa les épaules.

Ouais et alors ? Vous êtes un chevalier du zodiaque ?
FortuneSans étiquette
Jeu 22 Sep - 10:28
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
"N-Non !" bégaya le Professeur Flem. "J-Je n'ai pas créé un s-super m-mutant. J-Je m'occupe juste d'une interface..."

Il avait l'air terrorisé. L'homme au tatouage, quant à lui, sourit aux questions de Ronan. Il répliqua simplement :

"En effet... J'attends juste mon taxi"

Et comme pour illustrer ses propos un éclair de lumière aveuglante apparut. Nick. Il était là.

Le jeune homme observa un brin désolé Ronan et lui dit :

"Désolé de t'avoir utiliser... Au fait, le flingue n'est qu'une réplique, tu pourras l'exposer dans ta chambre si ça t'amuse..."

Et s'approchant du type au tatouage et de Flem, il réactiva son pouvoir...

... Ronan se retrouva seul dans la pièce. Seul dans un bâtiment qui était empli de cadavres, les vivants ayant certainement déjà pris la fuite. Seul dans un bâtiment qui allait bientôt grouiller de flics ou d'autres détraqués pas forcément très réceptifs aux explications qu'il pourrait fournir... Il fallait bouger.

Arrow Institut Xavier

[C'est ainsi que s'achève ta phase d'introduction. Tu peux d'ores et déjà ajouter 3 points à ton barème. J'espère que tu as pris autant de plaisir à y jouer que moi à te la faire jouer. Pour la suite (lis bien les posts au dessus de celui de Fortune), elle est dans ce sujet !]
Contenu sponsorisé
 

Toronto / Gare Union

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AX-Factions :: L'Amérique du Nord :: Le Canada-
Sauter vers: