Cent ans après leur extinction, les mutants réapparaissent. Quatre années de lutte contre des humains cherchant à les étouffer se solderont par une mystérieuse destruction de l'Institut Xavier. Trois ans plus tard, il est temps de rebattre les cartes.
 
AccueilWikiFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [07/07/12]Visite estivale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kalalli RenandInstitut : X-Men
Dim 12 Fév - 21:14
avatar
Institut : X-Men
Voir le profil de l'utilisateur
Quelques jours avaient passé et Kalalli s'était senti suffisamment en forme pour proposer de rencontrer trois des bienfaiteurs de Ganymède qui avaient permis de le libérer. Il savait qu'il y en avait d'autres mais n'avait pas été en mesure de connaître leur identité.

Il leur avait donc envoyé un mail quelques jours plus tôt afin de leur annoncer qu'il viendrait à la fondation aujourd'hui. Son état s'était amélioré en comparaison du début de semaine et sa mémoire ne lui faisait presque plus défaut. Il ne se retrouvait plus dans une pièce sans savoir ce qu'il y faisait, ou dans des situations pour le moins déstabilisantes, sorties de leur contexte.

L'été se faisait bien ressentir aujourd'hui et c'est vêtu d'un T-shirt noir et d'une chemise ouverte beige foncée ainsi que d'un jean classique que le garçon avait décidé de venir, espérant mélanger un genre un minimum habillé malgré la saison et jeune.

Spoiler:
 

Il portait également un sac en plastique solide blanc contenant diverses choses le déformant légèrement.

Arrivant dans le hall de l'immeuble comme prévu en début d'après midi, Kalalli soupira en s'essuyant le front d'un revers de main et observa circulairement les lieux, un peu anxieux. Il ne pouvait pas venir, dire merci et s'enfuir la seconde suivante. L'Inuit ne savait pas trop ce qu'il pourrait dire. Mais il avait déjà trouvé les lieux en temps et en heure, ce qui retirait dans un premier temps un peu de stress.

Son regard accrocha la femme à l'accueil et il s'approcha d'elle en lui souriant poliment.

" Bonjour, je suis Kalalli Renand, j'avais prévenu Monsieur Wiseman de ma venue aujourd'hui, ainsi que Jeremiah Harnolds et Leah Peterson. " annonça-t-il, ignorant le changement de nom de l'asiatique.

Il ne savait pas si les trois seraient disponibles en même temps. Au pire, il pourrait toujours revenir ! C'était bien un minimum avec ce qu'ils avaient fait pour lui...
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Mar 14 Fév - 12:14
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Finalement, c'était ça la terrible fondation Ganymède... Un étage d'une tour de verre de Manhattan, avec un sol en marbre, des plantes vertes, des bureaux cloisonnés, et une hôtesse d'accueil surmonté de deux couettes haut perchées, l'une attachée par un élastique décoré d'une étoile, et l'autre décoré d'un cœur rose... Les accessoires parfaits pour sa tenue à base de bustier pigeonnants, de mini-jupe d'écolière, de sandales à hauts talons, et de lime à ongles.

Voyant arriver Kalalli, elle délaissa son activité pour s'approcher de lui et se présenter :

"Bonjour, je m'appelle Sophie. Bienvenue à la Fondation Ganymède."

Elle écouta ce qu'il avait à dire, puis lui fit signe de le suivre, alors qu'elle retournait à son comptoir.

"M. Wiseman m'a prévenue que vous alliez venir, je vais l'informer que vous êtes là. Son bureau est là-bas. Vous le reconnaîtrez facilement, il y a son nom sur la porte et... Oh, ben d'ailleurs il en sort."

Fait était dit, Markus en était sorti, preuve qu'il avait été informé. Vu qu'il fermait la porte avec ses mains, il était probable qu'il ne s'agissait pas d'une projection astrale ou d'une vision. Malgré le changement de costume -au profit d'un costume en lin couleur sable- il fallait avouer qu'il se ressemblait beaucoup. Ce qui était à peu près normal en fait.

Markus s'avança vers Kalalli, et lui tendit la main.

"Bonjour Kalalli, ça fait plaisir de pouvoir te serrer la main. Le retour à New-York s'est bien passé ?"

Tout à ces mondanités, il accompagna le rescapé à son bureau, une pièce à la lumière tamisée et au mobilier de bois, de ferronerie, et de verre, aux décors naturels et bucoliques, puis l'invita à s'installer dans un fauteuil autour d'une petite table à la marqueterie évoquant un gros bouquet de fleurs.


Kalalli RenandInstitut : X-Men
Mer 15 Fév - 0:38
avatar
Institut : X-Men
Voir le profil de l'utilisateur
L'hôtesse d'accueil avait quelque chose d'amusant, de presque décalé par rapport aux lieux qui respiraient la noblesse d'un haut lieu de travail clean. Probablement les couettes qui faisaient enfant avec les petits élastiques décorés et la tenue d'écolière. Tentant tout de même de cacher son amusement pour ne pas la vexer, il lui sourit néanmoins chaleureusement lorsqu'elle lui souhaita la bienvenue. Il la suivit jusqu'au comptoir en écoutant attentivement ses explications. Il se sentirait bien bête de se perdre ! Mais le bureau avait l'air d'être à côté.

Et en effet, un homme en sortait ! C'était donc Markus Wiseman.

" Vous l'avez prévenu vite ! " fit remarquer le garçon sur le ton de la plaisanterie.

Peut être avaient-ils des caméras, ou que la jeune fille était télépathe pour communiquer avec le dirigeant local ? L'Inuit ne se souvenait pas de son visage en réalité. Leur conversation s'était mêlée aux songes et autres divagations éveillées qu'il avait oublié. Kalalli sentit une soudaine vague de timidité l'envahir, peut être due à la prestance naturelle ou de ce que représentait cet homme qui l'avait sauvé, tel un prince dans son joli costume.

Il lui rendit naturellement son sourire, quoiqu'un peu crispé et lui serra la main peut être un peu plus longtemps qu'il n'était d'usage. D'une part parce que le garçon avait toujours était charnel, d'autre part parce que depuis sa libération après avoir passé tant de temps isolé, tout contact lui était particulièrement agréable, ne serait-ce que cette poignée de main. Ou bien était-ce parce qu'il tenait celui qui avait permis de le libérer de cet enfer ?

" Le plaisir est sincèrement partagé. " commença-t-il par lui répondre.

L'Inuit suivit l'homme en répondant à sa question.

" Je ne me souviens pas vraiment du retour. Ni même des premiers jours à l'Institut en fait... " avoua-t-il un peu pensif.

" Les premiers jours étaient vraiment difficiles. Les drogues m'ont vraiment détraqué. "

Kalalli pénétra dans le bureau de Markus à son invitation et resta un instant à observer le mobilier qui avait quelque chose de rassurant. Le garçon s'assit dans le fauteuil en remerciant l'homme fantôme et continua à parler.

" D'autant que je bois jamais d'alcool, que je fume pas et que je me suis jamais drogué... Alors ça fait un choc pour le corps j'imagine... Ca me donne encore moins envie d'essayer... " avoua-t-il, presque sur le ton de la confidence.

L'illusionniste posa son petit sac blanc près de ses pieds et le laissa reposer contre le fauteuil en restant assis au bord de celui-ci pour rester poli. L'Inuit demeura un instant silencieux en fixant Markus, proche de la fascination. Se rendant soudainement compte de ce qu'il faisait, il baissa les yeux, avec un petit sourire gêné, et récupéra une partie du contenu de son sac.

C'était un joli cadeau dont l'emballage blanc avait été plié avec soin et entouré d'un ruban rouge qui donnait un air distingué à l'ensemble. Il faisait la taille d'une longue boite de chocolats et pesait un bon kilo. Il avait tenu tout juste dans le sac blanc d'ailleurs. Kalalli se sentit gêné lorsqu'il le tendit des deux mains au maître des lieux en précisant :

" C'est pour vous ! " comme si ça n'avait pas été évident.

Le garçon espérait sincèrement que ça fairait plaisir au dirigeant local. Il avait fait des recherches sur son nom sur Internet mais n'avait pas trouvé grand chose d'exploitable pour une idée cadeau. Il connaissait son rôle officiel chez Ganymède, qu'il participait à des diners ou des galas, et levait des fonds. A partir de là, le jeune homme s'était dit que Markus devait être un homme distingué et qu'il trouverait probablement quelque chose dans une épicerie fine !

L'illusionniste s'était donc rendu dans l'une d'elle réputée du secteur et avait éré dans les rayons à la recherche de la bonne idée. Il y avait un certain nombre de produits, mais pour certains, il se voyait mal les offrir. Des confitures, ça faisait un peu médiocre comme un paquet de céréales, quand bien même elles auraient été de qualité supérieure, les fruits alcoolisés, il suffisait que l'homme n'apprécie pas particulièrement l'alcool pour que le cadeau ne lui fasse pas plaisir, le foie gras et le caviar, Markus devait avoir assez souvent l'occasion d'en manger. Les poivres, terrines, miels et autres épices ne lui disaient rien.

Pire qu'une jeune fille dans des rayons vestimentaires, Kala cherchait réellement un cadeau qui lui donnerait la sensation d'être le meilleur possible, espérant autant que possible pouvoir faire plaisir à son bienfaiteur. Et puis il l'avait vu ! Un superbe coffret cadeau d'assortiments d'une vingtaine de thés différents d'une grande maison, soigneusement et joliment rangés dans une petite valisette presque luxueuse. On lui avait raconté que Markus avait pris le thé à l'Institut avec Georgia. Donc il aimait forcément ça ! Et puis même si on aimait le thé, ce n'était pas pour autant qu'on avait eu l'idée d'essayer des tas de genres différents !

Kalalli avait été ravi et soulagé ! Il sentait que c'était ce qu'il était venu chercher ! Lorsqu'il s'était approché pour voir le prix, il avait manqué un battement de coeur par contre. Voire deux. C'était si cher que ça, le thé ? C'était vrai qu'il y en avait beaucoup de genres... Et que c'était de la bonne qualité étant donnée la maison qui les produisait. Et que la valise à elle seule devait avoir son prix. Tant pis ! La notion d'argent était bien loin de la reconnaissance qu'il éprouvait envers l'homme.

Alors il s'était fait une raison et était reparti avec l'assortiment tout de même. Maintenant, il priait que le cadeau fasse sincèrement plaisir à Markus, davantage parce que c'était le but recherché que pour rentabiliser l'achat. Et malgré ça, il se sentait un peu minable d'offrir du thé à celui qui lui avait sauvé la vie.
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Jeu 16 Fév - 23:14
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Markus se contenta de hocher la tête face à la description du retour de Kalalli. Oui, évidemment, ça n'avait pas forcément dû être facile. Il avait préféré ne pas faire de zèle dans l'assistance, les choses ayant déjà été assez compliquées comme cela. La venue impromptue de Kalalli était en soi assez surprenante de ce point de vue d'ailleurs. Mais après tout, pourquoi pas...

D'autant que Kalalli avait ramené une surprise, en la matière d'un cadeau dont Markus se saisit d'un air circonspect comme si celui-ci était une quelconque tentative de corruption. Il le déballa tranquillement puis afficha un sourire charmé et amusé, tout en extrayant la valise de thé de son emballage, et l'ouvrant pour en contempler le contenu.

"C'est très touchant, merci beaucoup Kalalli. Il ne fallait pas te donner cette peine...", commenta-t-il tout en se saisissant d'une boîte l'une après l'autre, l'ouvrant, en contemplant le contenu, sentant l'intérieur, passant à la suivante, puis revenant à une autre.

Finalement, il posa une boîte à part, et s'installa plus confortablement dans son fauteuil.

"C'est une attention très charmante. Merci beaucoup.", ajouta-t-il, interrompu par de discrets coups à la porte, et l'entrée d'une femme tenant un plateau dressé d'une théière et de deux tasses entre ses deux mains, une bouilloire dans l'autre, et un petit panier dans la troisième, qu'elle installa rapidement sur la table devant Markus et Kalalli, avant de s'éclipser, accompagnée d'un simple "Merci Marilyne..." de Markus qui commença à s'affairer pour préparer celui qu'il avait mis de coté.


Kalalli RenandInstitut : X-Men
Dim 19 Fév - 13:55
avatar
Institut : X-Men
Voir le profil de l'utilisateur
La première réaction de Markus sembla plutôt positive. Il avait affiché un sourire qui semblait dire qu'il était amusé du cadeau. Kalalli fut rassuré et l'observa, ravi, regarder une à une chacune des petites boites de thé avec curiosité. Les mots qui suivirent transportèrent l'Inuit de joie de savoir que le cadeau était une réussite. Il avait même employé le mot "touchant" au lieu de "gentil". Un peu gêné, le garçon précisa à propos de la dernière phrase de l'homme :

" Vous m'avez sauvé la vie... Vous avez permis de me sortir de cet enfer blanc. Alors au contraire, je pense que ce n'est pas assez. J'ai une dette envers vous et Ganymède... Et je vous suis infiniment reconnaissant... "

Au moins c'était dit. Sans eux, le garçon ignorait s'il serait encore en train de subir les effets des drogues.

" Sans vous je serai mort à l'heure actuelle. Alors... Merci monsieur Wiseman de m'avoir sauvé la vie. Merci d'avoir pris du temps pour me libérer alors que vous devez avoir beaucoup d'autres mutants plus importants que moi à sauver. "

Ils furent interrompus par l'arrivée d'une mutante avec plus de bras que la normale. Kalalli la regarda une seconde, surpris, puis baissa rapidement les yeux, finalement content qu'elle coupe le sujet de discussion qui était en cours. L'Inuit était suffisamment gêné comme ça, mais il tenait à exprimer sincèrement toute sa gratitude envers la fondation et leur dirigeant local. Lorsqu'elle eut finit de déposer toutes les affaires, il fit un petit mouvement de tête en la remerciant, sans oser relever le regard sur l'homme au costume.

" Je ne veux pas vous déranger trop longtemps monsieur, vous devez avoir beaucoup de choses importantes à faire... "

Ou plus importante qu'entendre un gamin le remercier.
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Mar 21 Fév - 14:20
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Markus hocha la tête devant les remerciements de Kalalli. Évidemment, c'était à peu près normal que Kalalli ait souhaité le remercier, puisqu'il avait eu un autre genre de lavage de cerveau dans sa cellule que celui consistant à attribuer à la Fondation tous les malheurs du monde.

"Ah, malheureusement Kalalli, il n'existe nulle part à ma connaissance une liste de mutants d'importance en attente d'être sauvés. Cela fait un peu conte de fées, je trouve... La liste des princesses attendant leur prince charmant pour être délivrées...", se prit-il à rêver.

"Cela simplifierait d'ailleurs notablement la vie de beaucoup de monde... Même si, au final, ça ne changerait pas grand chose à la mienne. Des sauvetages de mutants en détresse, ce n'est pas vraiment mon quotidien. Celui-ci est plutôt fait d'adolescentes fugueuses, de maris adultère, de chats égarés...", une vie qui n'était peut être pas aussi passionnante et pleine d'aventure qu'il n'y paraissait. "D'ailleurs, il y a beaucoup de chats perdus en ce moment.", précisa-t-il en jetant un coup d'œil à sa montre.

Par quelques gestes rapides et précis, il sortit les feuilles en train d'infuser de la théière, et les entreposa dans le petit panier, puis il versa une première tasse, et maintint la seconde en suspens tout en demandant :

"Tu ne veux pas goûter le thé ? Je vais croire qu'il est empoisonné !", s'insurgea-t-il sur le ton de la plaisanterie.


Jason RedclifGanymède : Membre actif
Ven 24 Fév - 1:36
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Des fois, fallait pas tortiller… Et se lancer. Toutes manières, si l’envie lui en prenait, il pouvait fouiner dans son cerveau. Markus. Le beau Markus… Le télépathe Markus. Bref, autant jouer franc jeu et tout lui dire, pour qu’il sache que Jason faisait pas ça pour son karma uniquement, mais bien dans l’idée de retrouver Luther au passage si c’était possible… et de demander l’aide de Markus sur ça, peut être aussi ? Très mauvaise idées, surement, mais ça naïveté et son franc jeu faisait partit de son charme… Bon… les tshirt moulant et la salle de sport aussi…

C’est donc avec un joli sourire destiné à l’hôtesse d’accueil, qui le connaissait mieux maintenant, qu’il se rapprochait de l’inéluctable… Un pincement de lèvres, la main levée, prête à toquer à la porte, il se sentait soudain beaucoup moins sur de son coup. Il se mordilla la lèvre, avant de respirer un bon coup. Si ça se trouve, son patron savait déjà qu’il était la et il devait bien se marrer. Fronçant les sourcils, il cru entendre une autre voix à l’intérieur. Merde, déjà en rendez-vous ? Ou au téléphone peut être…
Tant pis, il était la maintenant, aller hop. TOC TOC TOC… et il ouvrit la porte.
Son sourire s’accompagna bien vite d’un haussement de sourcil caractéristique de l’irlandais, bien qu’il fasse tout pour se débarrasser de cette salle manie depuis un bon moment… Kala ? ici ?

« Ben merde alors… » euh.. « oups, pardon M’sieur Wiseman.. C’est que… kala… ici ? Ben merde alors » ouais.. Bon… souvent il s’enfonçait encore plus … « ça fait super longtemps… ben qu’est ce que tu fais ici ? Tu viens nous rejoindre ? Jveux dire… non… Enfin ça fait si longtemps.. enfin pas tant que ça.. jveux dire… »

Soupir…

« msieur Wiseman, faut que j’vous parle, rapport à ma proposition d’aide. C’est pas tout a fait désintéressé, c’est parce que je voudrai retrouver Luther. » voila.. Comme si Markus savait tout. IL avait une éthique, il ne fouillait pas les cerveaux comme ça. « jveux dire… Il est surement la bas, il a dit qu’il irait la bas… Et.. CHepa.. je m’suis dit que ça ferait d’une pierre deux coups et… J’ai bsoin d’aide pour le retrouver … C’est… Au moins pour tourner la page comme il faut, pas… pas comme ça… »

Bon… embarrassant de déballer tout ça d’un coup. Ça aussi c’était une autre manie Jasonesque dont il se passerait bien. Il regarda de nouveau Kalali.

« Tu as vachement changé… Moi… chepa… La couleur tu aimes ? » Dit il effrontément, montrant sa nouvelle tignasse blonde. Il savait que Mia lui avait dit qu’il avait changé, qu’il était plus allumeur qu’avant. La vérité c’est qu’en jouant en partie à Luther, il était encore un peu avec lui comme ça…
Kalalli RenandInstitut : X-Men
Sam 25 Fév - 22:17
avatar
Institut : X-Men
Voir le profil de l'utilisateur
Kalalli sourit doucement à la remarque sur les listes.

" Je pensais que comme vous êtes spécialisés en sauvetage de mutants entre autre, vous aviez un certain nombres de personnes listées quelque part, d'une façon ou d'une autre. " avoua-t-il un peu naïvement.

Puis Markus précisa l'état de son quotidien qui semblait finalement bien moins palpitant que le garçon ne l'aurait pensé. En tant que chef local de Ganymède, l'Inuit l'avait imaginé être toujours mêlé à des affaires pour le moins prenantes et importantes. Enfin c'était peut être le cas. L'homme n'allait pas lui avouer de but en blanc toutes les affaires privées (et secrètes ?) auxquelles il était rattaché.

Avec un petit sourire un peu plus franc et moins gêné, Kalalli répondit d'un signe de tête positif à la proposition de boire du thé, ne serait-ce que pour prouver qu'il n'y avait là aucune traîtrise dans son cadeau. Le garçon releva la tête lorsqu'on frappa à la porte et que la personne entra bien rapidement. L'illusionniste se figea en observant l'arrivant.

" Ja...son ? " murmura-t-il comme pour se convaincre qu'il ne rêvait pas.

Comment était-ce possible ? Une déferlante de sentiments lui vinrent soudainement lui faisant monter les larmes aux yeux. Il était l'une des personnes dont il se sentait le plus proche dans l'ancien Institut avec Charis et voilà qu'il le retrouvait, enfin c'était plutôt Jason qui le retrouvait, bien involontairement. Kalalli ne sut quoi répondre aux questions de son ami qui semblait aussi surpris que lui de le voir.

Mais étrangement, Jason enchaîna rapidement auprès de Markus sur un sujet qui n'était pas inconnu au visiteur : Luther. Et cela sembla passer largement avant avoir retrouvé Kala, comme si c'était bien loin dans sa liste de priorités de profiter de ces retrouvailles. Le jeune garçon afficha une moue triste lorsque l'explication se poursuivait et parvint jusqu'à sa fin, un peu jaloux. Puis finalement, Jason s'intéressa de nouveau à lui.

Kalalli se leva lorsqu'on lui demanda si la couleur de cheveux lui plaisait, et sans crier gare, se jeta dans les bras du Ganymédien pour le serrer fort. Il lui avait manqué pendant tout ce temps. Mais il n'aurait jamais imaginé qu'il soit dans cette ville. Kala lui même était à l'autre bout du monde il n'y avait pas si longtemps. En retournant dans ce pays, il n'aurait pas pensé que Jason serait si près. Tout ce qui lui était arrivé ne lui avait pas laissé penser à ce genre de choses.

" Tu es très beau. " parvint-il à articuler alors qu'il se retenait de pleurer de joie, sans pour autant se défaire du contact.

Puis finalement, avant de paraître trop collant, il se recula d'un pas ou deux pour observer les yeux humides comment Jason était devenu. Il avait toujours était beau garçon mais ça se confirmait avec le temps. Et puis il avait peut être pris un peu de muscles encore ? Il devait faire tomber tous les garçons qu'il croisait !

Jetant un coup d'oeil gêné vers Markus en se souvenant qu'ils n'étaient pas seuls, il retourna devant son siège et sourit de nouveau à Jason. Il ne parvenait pas à perdre cette presque euphorie. Soudainement, il lui lança :

" Je veux tes coordonnées. Tout. Téléphone, email, adresse. Plus question de se perdre de vue. "

Ces trois années étaient déjà de trop.
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Dim 26 Fév - 17:46
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Markus se contenta de regarder Kalalli d'un air amusé par rapport à l'idée que Ganymède sauvait constamment le monde et les mutants, puis la porte fut frappée et ouverte, laissant entrer Jason qui entra dans la pièce et en matière sans autre forme de procès.

M. Wiseman en profita pour goûter le thé, laissant Jason et Kalalli à leurs retrouvailles d'un air vaguement indifférent, mais qui le connaissait savait qu'il n'en perdait en réalité pas une miette, d'autant que, mine de rien, Jason n'était pas là par hasard, et avait des choses à discuter.

Finalement, profitant d'un bref instant de silence, il glissa

"Bien sûr Jason, je te recevrai dès que j'en aurai terminé avec M. Renand..."

Puis il se tourna vers Kalalli l'air interrogateur.


Jason RedclifGanymède : Membre actif
Jeu 1 Mar - 20:22
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Le ptit kala avait changé. Pas drastiquement, mais quand même. Ouais.. enfin certaines habitudes retrouvaient vite le chemin de traverse, par exemple le jeu de « je me colle à toi, tu pars pas ». Machinalement, Jason trifouilla les cheveux de son ex camarade, secouant la tête, un sourire entendu sur le visage. A le voir comme ça, on pouvait vite oublier à quel point le pouvoir de ce petit bonhomme était monstrueux et pouvait faire de gros ravages dans les rangs ennemis.

L’irlandais ria carrément lorsque le « plus si petit » inuit lui demanda ses coordonnées, accroché à lui comme les souvenirs s’accrochent parfois les lendemains de cuite. Oui.

Bon…. Il avait eut beaucoup de lendemains de cuites, récemment. La perte de son clebs l’avait affecté. Une présence, même non humaine, ça réchauffait un peu. Et.. euh… le dérapage avec Candice avait été agréable, mais très surprenant et perturbant.
« ben Ecoutes, on va faire simple ».

Il lui tendit une holo carte, sa carte de freelance en fait, ou il y avait tout dessus. « Comme ça tu peux passer quand tu veux dans mon appart… j’arrive vaguement à m’en sortir avec le ménage, c’est à peu près présentable. »

Il se retourna vers son boss. « m’sieur Wiseman ? ça vous dérange pas que j’attende la ? J’veux dire, ce n’est pas trop privé tout ça ? Sinon j’attend dehors que vous ayez finit votre entretien, c’est pas un problème ».

Déposant un gros smack sur le front de kalali, assorti d’un frottage de cheveux supplémentaire, il lui glissa « tu m’as manqué… Je fais semblant d’oublier toute cette période, mais j’y arrive pas… ».
Kalalli RenandInstitut : X-Men
Dim 4 Mar - 19:29
avatar
Institut : X-Men
Voir le profil de l'utilisateur
Kalalli avait été aux anges lorsque Jason lui caressait un peu virilement les cheveux. Il était si heureux de le retrouver après tout ce temps ! Le garçon se saisit de la carte holographique comme d'une relique et imprima rapidement les quelques informations dessus. Freelance ? Ca ne serait pas difficile de le trouver alors, il devait laisser un certain nombre de coordonnées un peu partout pour être contacté !

" D'accord ! C'est pas grave pour le ménage tu sais ! "

Ca n'avait aucune importane à ses yeux. Le tout était de pouvoir passer du temps ensemble, essayer de rattraper autant que possible ces années perdues. Le regard de l'Inuit passa de Jason à Markus lorsque le premier demanda s'il pouvait attendre là. Après un rapide regard passant de nouveau de l'un à l'autre, mais s'arrêtant sur le chef local de Ganymède, il répondit :

" Si vous devez vous voir, je vais vous laisser. J'ai dit ce que j'avais à vous dire monsieur Wiseman... Je veux pas vous retarder. "

Si le garçon était déjà aux anges, le baiser de Jason sur son front lui fit encore gravir un étage de joie. Un peu plus et ses jambes auraient presque manquées à leur rôle, alors qu'un peu de rose le prenait aux joues. Les mots qui suivirent ne firent qu'amplifier encore ce sentiment. Il lui avait manqué aussi. Jason ne l'avait pas oublié non plus. Kalalli le fixa quelques secondes, un sourire on ne pouvait plus sincère au visage, laissant amplement filtrer à quiconque le regarderait qu'il était particulièrement heureux et touché.

Rapidement, l'illusionniste serra à nouveau son ami retrouvé puis alla récupérer en vitesse son petit sac blanc dans lequel trônaient encore les deux autres cadeaux pour Jeremiah et Leah.

" Merci de m'avoir reçu monsieur. Et encore merci pour tout ce que vous avez fait. " conclut-il avec un sourire reconnaissant avant de prendre la direction de la porte et d'annoncer à Jason : " Quant à toi... On se revoit très vite ! J'espère que ça ira avec Luther. "

Le garçon sortit ensuite de la pièce, laissant seuls les deux hommes. D'ailleurs, Jason était à Ganymède maintenant ? Il ne s'était pas posé la question plus tôt... Il faudrait qu'il lui demande !

Kalalli retourna dans le hall près de Sophie, attendant par miracle de voir apparaître Jeremiah ou Leah de quelque part. Il leur avait annoncé qu'il serait là dans l'après midi et espérait toujours les croiser... Mais ça ne serait peut être pas pour aujourd'hui. S'adressant à l'hôtesse, il demanda :

" Est-ce que je pourrai vous laisser deux cadeaux pour Leah et Jeremiah ? Vous les verrez surement avant moi... "

Le garçon entreprit de sortir les deux offrandes pour les poser sur le comptoir et indiqua :

" Le gros, c'est pour Jeremiah. C'est un livre sur l'histoire du jeu vidéo depuis deux siècles... Et le plus petit là, c'est un cd du Best Of des Divas pour Leah... J'espère que ça leur fera plaisir... Merci beaucoup ! Bonne journée. "

L'Inuit sourit à Sophie pour appuyer ses remerciements puis tourna les talons. Il n'avait plus spécialement grand chose à faire maintenant. Il avait réservé son après midi, au cas où, pour rester avec les ganymédiens. Mais à présent, il avait beaucoup de temps libre...

Arrow ailleurs
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Lun 5 Mar - 22:04
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
"D'accord Kalalli. Merci pour le thé. N'hésite pas à repasser à l'occasion...", répondit Markus en raccompagnant l'inuit à la porte de son bureau, le laissant vaquer à ses occupations avec Sophie qui s'empressa de soigneusement noter les instructions avec un stylo rose sur un post-it mauve en forme de cœur.

Markus laissa volontairement un instant de silence s'installer, retournant à sa tasse de thé pour s'en resservir une. Il commenta alors rapidement.

"C'est sympathique de sa part, ce petit cadeau...", entama-t-il en s'installant dans son fauteuil, et invitant Jason à prendre le sien.

"Je vois que vous vous connaissez par ailleurs ?", demanda-t-il alors, comme une invitation à aborder la question du passé de Jason à l'Institut, pour le retour dans le présent et ses préoccupations plus immédiates.


Jason RedclifGanymède : Membre actif
Lun 5 Mar - 22:25
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Jason regarda, un peu gêné, Kalali repartir. Bah, il lui avait donné tout ce qu’il fallait pour le contacter facilement, donc ça compensai. Il le reverrai bientôt. Il sourit lorsque Markus mentionna des cadeaux.

« Des cadeaux hmm ? Ça m’étonne pas de lui… Il a un pouvoir terrifiant, mais il reste fondamentalement un gentil bonhomme. ».
L’irlandais observa tranquillement Markus se resservir du thé. Tout ça lui rappelait Charles et Arthur sans qu’il ne puisse rien y faire. Il releva vivement la tête lorsque Markus l’interrogea sur son passé commun avec l’inuit.

« Kal ? Oui j’étais à l’institut avec lui, avant toute cette stupide histoire de terrorisme avec l’armée…. Et qu’on soit obligé de fuir comme des criminels.. Disons que Kal me considérait un peu comme son grand frère, j’ai tendance à être plutôt protecteur.... » il prit une grande inspiration, avant de s’assoir.

« en fait, si je suis venu vous voir, c’est que je voulai me proposer pour le voyage canadien. Le truc c’est que… Avant… tout ça, j’étais avec un mec, il s’appelait Luther. Ouais… Bon.. J’étais carrément amoureux, si vous voulez tout savoir, ça a été un véritable déchirement de le laisser partir, et il m’a dit qu’il irait la bas. Sauf que c’est vaste, grand… Et.. chepa… » il se fratta la nuque, embarassé… « j’me disais que vous pourriez ptet m’aider à le retrouver ? Ne serait ce que pour finir ça normalement, tirer un trait… J’ai eut une période pas très recommandable, savez, m’sieur Wiseman… J’ai trainé avec des activistes , j’ai faillis vraiment mal tourner… Juste parceque je trouvais ça trop dégueu d’avoir été traité comme ça… J’en suis plus la. Mais je pense encore trop à lui… Si au moins je savais ce qu’il est devenu… ça me permettrait de me concentrer sur le présent, et l’avenir. La, j’ai l’impression que je fais du sur place. Je sais que je viens pas voir un psy ou un truc du genre, mais disons… zavez ptet des moyens de le retrouver ? j’vois pas pourquoi il voudrait pas avoir de mes nouvelles, mais on sait jamais… »

Il conclu par un haussement d’épaule et un regard genre chien battu.
« sinon, quoiqu’il en soit, je sais faire la part des choses, et ça n’influencera pas beaucoup sur ma visite, je saurai être utile à mes camarades…. A ganymede, jveux dire. »
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Mar 6 Mar - 14:48
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Markus écouta les explications d'un air distrait, puis d'un air plus concentré, posant un regard perçant sur Jason alors qu'il parlait de Luther. Finalement, il reprit un regard plus vague, comme absorbé par sa tasse de thé. Il prit une légère inspiration, puis répondit, l'air vaguement embarrassé.

"Je peux le retrouver oui... C'est ce que je sais faire de mieux d'habitude...", d'ailleurs, il l'avait probablement déjà retrouvé, ou savait tout ce qu'il y avait à savoir. Peste soit de ces télépathes.

"Le fait est que cette situation est assez délicate. Autant, les fugueurs, les kidnappings, quand c'est une question de sécurité, il n'y a pas d'aléas moraux. Mais dans ce cas précis, c'est plus complexe. Je reçois souvent des personnes voulant retrouver leur premier amour, leur ami d'enfance, que les facéties du destin ont séparé. C'est rarement une très bonne idée."

"Je comprends ton trouble, crois-moi, et les circonstances de votre séparation n'ont pas forcément été des plus... évidentes. S'il est un si bon souvenir, il est normal de chercher à s'y raccrocher, ou à vouloir le faire revivre. Mais c'est souvent prendre un gros risque."

"Il y a en effet un risque non-néligeable que, sans t'avoir forcément oublié, il ait choisi de tourner la page, et de refaire sa vie. Peut être pense-t-il encore à toi de temps en temps, mais peut-être s'est-il réinstallé avec quelqu'un aussi..."

"Tu prendrais au final deux risques redoutables à réapparaître inopinément dans sa vie. Le premier, c'est d'être terriblement déçu si tu constates qu'il a refait sa vie sans toi, qu'il a quelqu'un, qu'il est heureux... Le deuxième, c'est un risque pour lui. Le risque que tout ce qu'il a reconstruit depuis votre séparation soit torpillé par la réapparition d'un passé dont il s'est affranchi."


Il marqua un temps de pause, l'air ennuyé de décevoir Jason par cette réponse peut-être pas aussi enthousiaste ou claire que l'irlandais l'aurait voulu.

"Le localiser est facile. Si tu es d'accord, je vais mener ma petite enquête pour voir comment il s'en sort dans la vie. Peut-être que tout n'est pas perdu."


Jason RedclifGanymède : Membre actif
Mer 7 Mar - 13:17
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Observant le flegmatique Markus, Jason se rendit compte qu’il avait, comme d’habitude, tout déballer, sans tenir compte des conséquences. Celles-ci arrivèrent bien vite, alors qu’un silence gêné s’installait entre eux. M’sieur Wiseman expliqua qu’il était très doué pour retrouver les gens, ce que Jason savait déjà. Mais il reçu comme une douche froide en entendant la suite du discours, malheureusement plein de bon sens.

L’irlandais hochait tristement la tête, conscient que tout ce que disait Markus était vrai, et que, comme il le disait, si Luther avait refait sa vie et était heureux, ce serait cruel et déplacé de sa part de venir foutre le bordel dans sa nouvelle vie.
Ceci dit, la dernière proposition de son boss le revigora un peu.
« Ouais, msieur Wiseman. Je veux bien. Je comprends tout ce que vous dites, et c’est censé. J’veux dire, s’il est heureux, et qu’il a refait sa vie, je n’ai aucun droit de débouler et foutre mon bordel, comme savent si bien le faire les irlandais… Mais.. si jamais il pense à moi comme je pense à lui, ne serait ce que pour finir ça de façon correcte, et pas forcé par ces putains de militaires, et ben… chepa… j’me dis que ça vaut le coup ? »…

Il se mordilla la lèvre quelques instants.
« Mais ça change rien pour ma proposition, ceci dit. J’ai dit que je voulais filer un coup de main, et si je peux le faire, Luther ou pas, je suis partant. ». Il laissa filer quelques secondes.

« autrefois, Charles et arthur de ganymède m’ont aidé. J’avais demandé à Charles de me débarrasser du sentiment de tristesse que j’avais d’avoir perdu mon premier amour. Il m’a conseillé d’affronter, même si ça faisait mal, ce sentiment. Pour ne pas être une machine froide et sans cœur, comme lui. Ce qui, au passage, est une vaste connerie si vous voulez mon avis, je pense que c’est un mec bien. Bref. Luther est la deuxième personne dont je suis tombé amoureux, et je l’ai perdu aussi, bien que d’une autre façon. J’veux pas faire l’autruche, et affronter la encore ce sentiment et les conséquences. Si vous me dites qu’il est heureux, et ben je le serai aussi, même si ça va me faire mal. Ça me fera moins mal que de penser à lui sans savoir ce qu’il est devenu, et si il souffre autant que moi. Ça permettra de tourner la page, peu importe le résultat. Vous comprenez ? » Il haussa les épaules, de façon jasonesque…
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Ven 9 Mar - 21:31
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Markus sirota dans sa tasse, puis la reposa, considérant probablement qu'il serait plus poli d'écouter Jason sans faire autre chose, vu qu'il déballait pas mal ce qu'il avait sur le cœur. Néanmoins, il se passait le bout des doigts sur les lèvres, comme pour réfléchir. Fallait-il rebondir sur la question luthérienne ? Probablement pas... D'autant qu'il citait d'autres noms. Des noms spéciaux qui firent plisser un instant les yeux du dirigeant de Ganymède.

"Je pense que je comprends oui...", se contenta-t-il de répondre, presque en un murmure, avant d'embrayer sur d'autres questions.

"Mais je crois comprendre que tu connais très bien la Fondation, et que tu l'as connu avant que... Qu'elle ne devienne plus officielle. Que penses-tu de tout ceci ? De ce qui se passe avec l'ancien institut, les morts à Jacksonville, les enlèvements... Toutes ces affaires sont étranges, et semblent trop bien organisées..."


Jason RedclifGanymède : Membre actif
Lun 12 Mar - 19:20
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Le moins qu’on pouvait dire, c’est que Markus écoutait.
Vraiment. Pas juste pour faire poli. Et ça, ça valait le coup. C’était pas n’importe qui son nouveau boss.

Il resta évasif quant à ses investigations possibles pour Luther, mais Jason n’allait tout de même pas enfoncer le clou. La demande était envoyée, et comprise, maintenant il fallait s’armer de courage et de patience.La deuxième vertue n’étant pas particulièrement irlandaise, ça risquait d’être un peu rude dans les prochaines semaines.

La question d’après, en revanche, fit faire une drole de moue à Jason. Encore une fois, si markus voulait tout savoir, il pouvait se contenter de fouiller dans ses pensées, vu que c’était open bar. Le fait qu’il demande en disait long sur une certaine éthique.

Il haussa les épaules.
« disons que sans eux, j’aurai vraiment eut une vie de
merde. Sans Charles et arthur, j’veux dire. Je voulai même rejoindre leur
mouvement, leur groupe, si vous préférez, car c’était pas encore une fondation. Mais ils m’ont plutôt dirigé vers l’institut. Ce qui était pas une mauvaise chose à l’époque. ».
Il se rapprocha un peu, presque avec un air de connivence.

« concernant les récents événements, si vous voulez mon avis, ça sent l’entourloupe. J’veux dire, quand on a arrivé sur place, il y a ces nanas hystériques qui nous attaquent, ensuite on apprend qu’elles sont de
ganymede. Ce qui est étrange, c’est que c’est plutôt votre juridiction. Vous savez ce qui c’était passé à l’époque ? Il y a eut d’abord le projet
Overmind. Une sorte de machine puissante pour télépathe, qui pouvait permettre, à terme de contrôler les gens à grande échelle. Un boost télépathique. Si je crois bien me rappeler, c’est un certain Vulcain, de ganymede, qui était chargé du projet. ».
. il fit une pause, pour se remémorer le plus de choses… « ganymede a meme déboulé à l’institut pour s’emparer de Cerebra, l’amplificateur de télépathie… c’était avant que je deboule, alors je peux pas vous donner de détails, mais ça a pas donner un grand capital sympathie de ganymède auprès de l’institut.. ».

Ce dont il se remémorait en revanche, c’est de l’enlevement de Sybille… « par contre, ganymede avait des discencion. Cassandre, une mutante de l’institut capable de lire l’avenir, ce qui est tres rare, a même été enlevée par un certain Midas, autrement appellé Wilson Becker Je sais que certains membres de ganymede ce sont rebellés contre lui, contre son totalitarisme et son aspect disons… flippant ?.. Grace a cassandre, on a évité un massacre sur l’ile de genosha, notamment en repoussant les robots de futurcope. »… Il lui sourit, franchement.

« c’est un peu décousu… mais si vous voulez trouver plus de détail, je vous autorise officielement à farfouiller la dedans » dit il en pointant sa tempe du doigt. « je vai me concentrer sur tout ce dont je me rappelle ». ce qu’il fit. L’ile, l’enlevement, l’interview de ganymede, la battaille avec les profs, la bombe piégée etc…
Jeremiah HarnoldsGanymède : Membre actif
Dim 18 Mar - 10:05
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
[Arrow Grove Street]

Bien loin des considérations importantes que partageaient Jason et Markus, entre les confidences du jeune homme et les évènements récents qui demandaient réaction, bien qu'on ignore encore laquelle, Jeremiah ruminait depuis son départ de chez lui. Ou du moins, depuis qu'il s'était fait mettre à terre par "cet espèce d'abruti de Grégoire". Ses compatriotes de métro avaient du le sentir d'ailleurs, malgré le monde, on avait évité de s'approcher trop près de ce garçon à l'air buté qui renvoyait des regards noirs à quiconque osait l'effleurer, et même le type qui faisait la manche avait récupéré sa main en arrivant à sa proximité. Quand le mutant déboucha à l'air libre les mains dans les poches, il rejoignit rapidement la fondation mais prit une seconde pour s'arrêter devant et essayer de reprendre son calme. Ce qu'il ne réussit pas vraiment, ses talents de comédien s'arrêtaient là où ses émotions prenaient le dessus.

Poussant la porte, il rejoignit l'accueil en jetant un coup d’œil au bureau de Markus. Si Kalalli était là, c'était sans doute avec lui, mais le geek préféra faire un arrêt à la station Sophie afin de s'en assurer. Égale à elle-même, la jeune femme admirait ses ongles et il la rejoignit :

"Salut Sophie... T'as pas vu passer un mec de l'Institut, par hasard ?"
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Mar 20 Mar - 14:52
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Markus eut un léger sourire en voyant que Jason l'invitait à lire dans ses pensées...

"Non non Jason, je ne suis pas adepte des... open bars...", indiqua-t-il, avant de préciser sa pensée "D'autant que cela ne m'apporterait sans doute pas grand chose. Comme tu as toutes les informations, tu es plus à même d'en faire le tri, et d'y voir plus clair."

Il se resservit une tasse de thé, pensif.

"Les noms que tu évoques... Ce sont des noms dangereux...", commenta-t-il comme pour lui même, tout en mettant le nez au dessus de sa tasse, comme si les vapeurs de son breuvage avait une quelconque vertu apaisante.

"Nous n'avons pas de juridiction, à Ganymède. Tout au plus, je pourrais me plaindre qu'il s'agit d'un manque de courtoisie du client de ne pas avoir fait appel à nous, et d'être allé chercher à Washington...", il n'en était néanmoins pas vraiment convaincu.

"Tout ça sent mauvais. Quelqu'un a fait le ménage à l'Institut entre le moment de l'explosion, et le moment où vous y êtes revenu. Il faut trouver qui, et déterminer ce qui est advenu de ce Cerebra. Il est clair qu'on ne peut pas se permettre d'avoir un truc pareil dans la nature. C'est peut être la même personne qui cherche à nous tenir à l'écart, encore faut-il savoir pourquoi."

À son ton, il semblait clair qu'il pensait à quelque chose, mais il était tout aussi clair qu'il ne dirait pas quoi.

Pendant ce temps, à l'accueil, Jeremiah put retrouver Sophie, toute affairée qu'elle était à sa manucure...

"Oh, Jeremiah, bonjour, tu tombes bien ! J'ai un énorme problème à résoudre, et je ne sais vraiment plus quoi faire.", elle exhiba alors ses ongles, ainsi qu'une petite collection de vernis. "J'hésite entre le Rose Samantha et le rose Yvanna. Samantha, Yvanna, Samantha, Yvanna, Samantha, Yvanna...", chantonna-t-elle alors avant de se perdre en explications sur quel rose était plus rose, mais pas assez rose sans être trop rose.

Puis finalement, elle réalisa.
"Oh si ! Il y a quelqu'un de l'Institut qui est venu. Un poli. Ça change. Il a laissé quelque chose, mais je ne sais pas si je dois te dire que c'est un livre sur l'histoire des jeux vidéos depuis deux siècles, parce que c'est bizarrement emballé : ça ressemble à un cadeau."

Elle fouilla alors dans un tiroir et en sortit, outre une paire de chaussures à talons hauts et divers objets à la destination inconnue, le fameux paquet cadeau qu'elle remis à Jeremiah.


Jason RedclifGanymède : Membre actif
Ven 23 Mar - 12:34
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Markus confirma rapidement ce que Jason savait de lui. Il
avait une certaine éthique. Jason hocha la tête. Pas plus mal, dans un sens.


Son boss lui redit ce qu’il avait déjà entendu. Des noms
dangereux… Il se permit de le commenter, même si la phrase de Markus semblait
plus destinée à lui qu’a l’irlandais.


« On m’a dit ça déjà. Des noms dangereux… ça a l’air d’être
un sacré imbroglio non ? »



La suite fut plus intéressante. Pas de juridiction. « Vous
savez aussi bien que moi que ce n’est pas une question de politesse. On vous
cache des trucs, sinon on vous aurait impliqué directement… »


Il pouvait presque entendre cliqueter les pensées de Markus.
Mais si il y en avait un des deux présents dans ce bureau capable de le faire
réellement, ce n’était pas l’irlandais.


« Chui d’accord, m’sieur. On nous tient clairement à l’écart.
Et je ne peux pas imaginer qu’avec l’intérêt que suscitait Cerebra, et le
projet Overmind, cette machine soit dans la nature, ou dans une déchetterie… Ya
forcément quelqu’un qui à récupérer ça, et je ne pense pas que ce soit l’armée
ou le gouvernement… »
. Il s’étira, faisant craquer ses cervicales…


« faudrait qu’on se mette à fouiner… reste à savoir ou…
J’ai pas spécialement envie de retomber sur ces nymphes hystériques, mais s’il
le faut… »..
Jeremiah HarnoldsGanymède : Membre actif
Jeu 29 Mar - 11:06
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Coupé dans son élan de bougonnerie par les théories écervelées de la secrétaire, Jeremiah resta quelques instants indécis, contemplant successivement les différents pots de vernie et la jeune femme aux couettes blondes qui continuait à babiller. Il en avait oublié les raisons de sa mauvaise humeur. A vrai dire, il était déjà persuadé depuis longtemps que, si on restait trop longtemps à écouter les élucubrations de Sophie, on finissait même par oublier qui on était et ce qu'on voulait. C'était peut-être ça, la mutation de la new-yorkaise... La preuve, c'était que ce n'est que quand elle répondit à sa question qu'il se rappela soudainement pourquoi il était venu jusque là.

"Ah, il est déjà reparti ?"

Failed. Se saisissant du paquet, le jeune homme déchira le papier sans beaucoup de soin et observa le livre, souriant malgré lui. Oubliant un instant Sophie, il retourna son cadeau en tout sens et le feuilleta un peu, restant parfois bloqué quelques secondes sur une illustration. Du coup, sa mauvaise humeur était complétement passée et il sortit son portable pour envoyer un rapide message à Kalalli. Accoudé au bureau de la secrétaire, il rejeta un coup d'œil distrait à ses vernis alors qu'il basculait de sa messagerie au réseau :

"Yvanna ?" Tenta-t-il, incertain, presque sûr que s'il y avait une bonne réponse, c'était Samantha. Les yeux de nouveau sur son écran, il parcourut un instant le forum puis revint à la jeune femme :

"Dit moi, tu sais, toi, si ça a avancé cette histoire de Toronto ?"
Contenu sponsorisé
 

[07/07/12]Visite estivale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AX-Factions :: Manhattan Uptown :: Fondation Ganymède :: Bureau de M. Wiseman-
Sauter vers: