Cent ans après leur extinction, les mutants réapparaissent. Quatre années de lutte contre des humains cherchant à les étouffer se solderont par une mystérieuse destruction de l'Institut Xavier. Trois ans plus tard, il est temps de rebattre les cartes.
 
AccueilWikiFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Courtier Rebecca Hughes] Seattle - Aux petites heures du matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Mar 8 Nov - 15:51
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Il était 4h00 heures du matin, le soleil n'était toujours pas réveillé et les rues étaient silencieuses. Toutefois, pour Rebecca 4 heures du matin étaient la fin de sa journée de travail. En compagnie de son coéquipier Rajesh, elle avait passé la nuit à arpenter les rues de Seattle en attendant des appels d’urgence. Rajesh et elle avaient tous deux un diplôme en soins paramédicaux avancés, contrairement aux autres ambulanciers qui étaient de service en même temps qu’eux la nuit. Ce n’était pas nécessairement qu’ils avaient plus d’expérience sur le terrain, mais ils avaient une formation qui leur permettait de faire plus de choses, comme des interventions chirurgicales d’urgence, administrer des médicaments ou des transfusions sanguines. Ils étaient tout de même loin d’un vrai diplôme médical.

La centrale avait mis deux intervenants paramédicaux avancés en service la nuit, car on ne pouvait jamais être trop prudent, surtout aux USA...Mais il ne lui était jamais arrivé d’être appelée pour une vraie urgence lors de quart de travail; cela arrivait toujours lorsqu'elle était sur appel. Il était connu dans leur domaine qu'être technicien paramédical implique que tu passes 99% de ton temps à faire des interventions routinières (crises cardiaques, intoxications, accouchements) et l'autre 1% à traiter des urgences médicales si extrêmes que tu passes ton temps à essayer de contrôler le tremblement de tes mains. Elle n'avait vécu cela que 7 fois...mais elle s'en souvenait très clairement. Au cours de cette nuit, ils n’étaient intervenus que pour deux intoxications à l’alcool sur le campus que leurs collègues leur avaient « accidentellement » assigné. Ce fut une de ces nuits qui ne terminent jamais...

Mais cette nuit était maintenant terminée! Rebecca pourrait aller se reposer avant de se remettre au boulot, car elle était sur appel dans la journée. Ou bien...avant d’aller dormir, elle pourrait aller s’entraîner au gym de la caserne, que les pompiers partageaient avec eux. Ça avait toujours le don de la remettre de bonne humeur. Quoiqu’à cette heure, il ne risquait pas d’avoir beaucoup de pompiers dans la salle d’entraînement... Elle se résigna à rentrer chez elle pour se reposer. Il ne fallait pas prendre de chance lorsqu’on est sur appel...il faut être prêt et dispo à tout moment de la journée. Becca prit son sac à dos et enfila son casque de protection avant de sauter sur son vélo et de s’élancer dans les rues désertes de son quartier. Après avoir croisé les 4 McDo’s qui séparaient son lieu de travail de son appartement, elle arriva finalement à la maison. Elle monta les 75 marches d’escalier qui la menaient au troisième étage de son bloc et ouvrit la porte de son appartement en poussant un long soupir de soulagement.


« Hi Honey, I’m home! » dit-elle, sa voix résonnant dans son appartement désert.

Rebecca habitait seule et personne n’était supposé être la maison (sauf si ses parents avaient décidé de lui rendre une visite surprise), mais elle avait l’habitude de toujours marquer son retour à la maison avec cette phrase classique. Lorsqu’elle était de bonne humeur, elle pouvait aussi lâcher un « Here’s Johnny! », mais elle aujourd’hui ce n’était pas un bon jour. Elle referma la porte derrière elle et se défit de son petit coupe-vent de cycliste. Elle enleva son casque et suspendit le tout près de la porte d’entrée et retira ses espadrilles. Becca se traîna les pieds jusqu’à sa chambre, où elle se changea en pyjama, déposa son pager sur la table de chevet et glissa sous ses couettes aussi vite que la lumière. Elle poussa un long soupir de contentement en remontant toutes ses couvertures sous son nez.


« Say goodnight, Gracie » marmonna-t-elle, somnolente, avant de s'endormir.
DestinSans étiquette
Ven 11 Nov - 23:51
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
L'endormissement ne prit qu'une fraction de seconde, et malheureusement, le sommeil sembla en durer tout autant, jusqu'à ce que le le pager se fasse entendre... Un coup d’œil rapide à toute horloge passant par là l'informa qu'elle avait dormi cinq bonnes heures. Un luxe inouï !

En tout cas, il fallait retourner rapidement à la caserne. C'était une urgence après tout... Sauf que sur place, ça avait tout l'air de ne pas en être une ! Il y avait des banderoles et des ballounes partout. Tous les collègues étaient là, et semblaient faire une petite fête improvisée, champagne et canapés... Même si tout était bricolé, tout avait l'air fort sympathique.

Mis à part la grosse banderole Bonne chance Rajesh au plafond.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Sam 12 Nov - 5:36
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque notre alarme sonne le matin, le premier réflexe était de se dire:"Non...non! Pas déjà...cinq minutes de plus...". Toutefois lorsque la sonnerie d'un pager s'active, le monde arrête de tourner pendant quelques secondes avant de recommencer à vitesse supersonique. Un shot d'adrénaline prit le contrôle de son corps et elle bondit sur ses pieds. Elle se devêti plus vite qu'une danseuse pourrait le faire, les vêtements volants pêle-mêles dans sa chambre avant de tomber à leur guise sur le plancher. Elle se vêti de son uniforme, prit ses clés, son casque de vélo et se précipita dans les rues engorgées de Seattle. Elle parcouru les quelques kilomètres qui la séparaient de son lieu de travail, évitant le traffic en zigzaguant entre les trains de banlieue, les véhicules et et les piétons, et arriva enfin à la caserne. Elle entra à même la caserne avec son vélo qu'elle laissa en plein milieu de l'entrée. Elle couru jusqu'à la salle principale où elle pouvait entendre des voix, enlevant son casque, prête à recevoir ses ordres et partir à la rescousse de...

Ballounes? Avaient-elle dormi les mois qui la séparaient de son anniversaire? Avait-elle oublié l'anniversaire de quelqu'un ou peut-être une retraite? Son attention se dirigea lentement vers une énorme banderole visiblement improvisée qui disait: "Bonne chance Rajesh." Rebecca ne comprenait pas ce qui se passait. Il ne lui avait pourtant parlé de rien de spécial...ou bien avait-elle était si inattentive? Son casque toujours dans les mains, le rush d'adrénaine quittant son corps et laissant tranquillement place à une fatigue, elle marcha vers la table où se trouvaient les canapés. Elle étaient affamée maintenant qu'elle y pensait. Elle s'en prit une petite poignée, dissimulée dans une serviette et se dirigea vers Rajesh qu'elle voyait encerclé de leurs collègues.


"Jolie fête, les amis. Merci de m'avoir pagé..." dit-elle à ses collègues, d'une voix qui montrait un peu qu'elle était prise au dépourvue par la situation.

Becca englouti un canapé et prit le temps de bien mâcher pour chercher les mots pour demander discrètement ce qui se passait ici, pour l'amour! Elle regarda autour d'elle, essayant de voir si les gens étaient heureux ou pas. Quoique ce n'était jamais vraiment une bonne indication...même pendant des funérailles, dès que les canapés et la boisson sont offerts, les gens ont l'air quasiment normaux. Après avoir avalé, elle tenta une amorce:


"Alors, Raj! Qu'as-tu fais encore? Ne me dis pas qu'on t'a promu!"
DestinSans étiquette
Sam 12 Nov - 17:10
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Les gens avaient l'air effectivement heureux, les bacchanales gratuites y étant probablement pour beaucoup, mais le sujet était manifestement léger... Et Rajesh était manifestement le centre de l'attention, quoiqu'il avait toujours un moment pour sa partenaire.

"Et si ! C'est super inattendu... J'avais déposé une candidature l'an dernier, pour voir... Et voilà qu'on m'a téléphoné pour me dire que j'allais être promu à Anchorage. Bon... C'est l'Alaska, mais il ne pourra pas faire plus mauvais qu'à Seattle, n'est-ce pas ?", il s'éloigna en riant, vaguement accaparé par d'autres messages de congratulation, ou par un nécessaire refill de sa flûte de champagne.

Cela restait néanmoins une sensation étrange... La nouvelle était manifestement très récente, inattendue, impromptue, et même si c'était effectivement une bonne nouvelle pour son partenaire, il n'en restait pas moins que son partenaire allait partir vers d'autres cieux.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Dim 13 Nov - 6:19
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Pour Becca, la nouvelle eu l'effet d'un bloc de béton sur la tête. Mechaniquement, elle donna une vigoureuse tape sur l'épaule de son ami pour le féliciter, marmonnant aussi un petit "félicitations". Son sourire se crispa un peu, mais elle ne pensait pas que quelqu'un remarquerait vraiment... L'Alaska? Pourquoi pas le Nunavut tant qu'à y être! Son partenaire, son ami, son petit Indien allait s'en aller dans le grand nord! Elle était évidemment contente pour Rajesh...mais une douzaine de questions la hantait maintenant. Allait-elle devoir passer tous ses quarts de travail seule? Qui allait-elle avoir comme partenaire maintenant? Devra-t-elle le former ou bien sera-t-il expérimenté. Avant que le fêté ne s'éloigne, Rebecca planta un beau sourire sur son visage et lui lança:

"C'est pas de la chance qu'il te faut! C'est un anorak canadien! Les meilleurs au monde!"

Après quelques rires et protestations de la part de ses collègues américains, la jeune canadienne s'éloigna un peu de la fête. Ses yeux se dirigèrent vers les flutes de champagne dans lesquelles elle se serait bien noyé en ce moment. Mais le champagne était hors limite aujourd'hui étant en service. Elle engloutit ses autres canapés en essayant de trouver une issue de secours pour quitter la fête discrètement. Impossible, se dit-elle, trop de témoins. Rebecca savait qu'elle devra aller voir son patron rapidement. Elle avait bien des choses à lui demander. Elle se laissa tomber sur une chaise et soupira.

"Anchorage? Qu'est-ce qui t'as pris, mon vieux?" marmonna-t-elle.
DestinSans étiquette
Dim 13 Nov - 14:49
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Les boutades de Rebeccca se perdirent dans le brouhaha de la petite fête qui était bien animée et joyeuse. Les gens voyaient probablement plus l'aspect promotion, hiérarchie, argent, responsabilités, de cette mutation, plus que l'aspect froid glacial, pelletées de neige, tuques et autres mitaines...

En tout cas, comme un signe inattendu du Destin, ce fut son patron qui vint la trouver. C'était d'ailleurs assez prévisible, dans le fond... Il allait y avoir du changement, elle voulait en parler à son patron, mais il était probable que son patron voulait lui en parler aussi.

"Bonjour Rebecca !", annonça-t-il, ne sachant trop par où commencer. "Jolie petite fête... Rajesh va beaucoup nous manquer."
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Dim 13 Nov - 18:03
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
"Bon matin, Boss."

C'était le destin, indeed. Rebecca reconnu immédiatement la voix de son patron, mais elle ne réagit pas immédiatement. Elle prit le temps de se racler la gorge, ses mains jouant avec son casque de vélo. Tout était arrivé si rapidement qu'elle ne savait plus où donner de la tête. Dans quelques heures, elle serait sûrement ravie pour son ami, mais étrangement en ce moment, elle était égoïste et craignait la suite des choses. Il fallait qu'elle ait confiance en la suite des choses. S'il y avait une chose qu'elle avait apprise depuis qu'elle était jeune c'est que tout arrive pour une raison, aussi cliché cela peut paraître. Elle leva les yeux vers son patron et lui envoya un sourire qui se voulait encourageant.

"Oui. C'est une opportunité incroyable pour Rajesh, mais c'est pas la porte d'à côté, c'est sûr. Faudra trouver moyen d'aller le voir de temps en temps, n'est-ce pas, Boss?"

Elle garda le silence quelques secondes, regardant autour d'elle et évitant le regard de son patron. Becca fini par plonger son regard rempli de questions et d'incertitudes dans celui de son patron. Elle n'avait pas de raison de blâmer son patron pour ce qui se passait et ne voulait pas le faire du tout. Il était sûrement dans une situation délicate lui aussi s'il devait trouver un remplaçant ou autre...Mais il y avait quand même deux questions qui lui brûlaient les lèvres et qu'elle devait poser:

"Depuis quand le savez-vous? Vous avez sûrement eu des échos avant que Rajesh ne le sache...Pour trouver un remplaçant?"
DestinSans étiquette
Mar 15 Nov - 13:34
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
"Moui moui, pourquoi pas...", une réponse de pure forme pour ce qui était d'aller jusqu'en Alaska.

Depuis quand le savait-il... Son patron eut l'air assez amusé, tout en répondant.
"Et bien c'est Rajesh qui me l'a appris avant hier. Juste le temps de préparer une petite fête. Parfois, les nouvelles passent par les tuyaux les plus inattendus."

Il marqua une pause.
"D'ailleurs, en parlant d'inattendu, il faudra que je vous présente votre nouveau partenaire..."
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Mer 16 Nov - 2:29
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Avant-hier? Et il ne lui avait rien dit au cours de la nuit dernière, qu'ils avaient quand même passé en grande majorité à jouer à des jeux de mots stupides et à discuter. Rebecca eut un petit rire et tourna la tête pour regarder en direction de Rajesh, entouré de leurs collègues de travail. Finalement, elle n'était pas plus surprise que cela. Son ex-partenaire aurait pu perdre sa tête à quelque part si elle n'était pas attachée au reste de son corps tellement il était dans les nuages des fois. Cela ne lui enlevait rien comme personne, employé ou ami, mais il fallait que Becca se rende à la conclusion qu'il ne lui en avait pas parlé peut-être simplement parce qu'il n'y pensait pas!

"C'est bien Rajesh ça..."dit-elle avec un sourire.

Lorsque son patron lui dit qu'elle devrait être présentée à son nouveau partenaire, la jeune femme tourna rapidement la tête vers lui et ouvrit des yeux ronds. Déjà? Aussi vite? Le connaissait-il? Était-il déjà employé ici? Était-il ambulancier ou paramedic? Le souple coupé et l'esprit envahi par ses questions, il lui fallut quelques secondes pour répondre à son patron.


"Mon partenaire?...Oui biensur. "


Rebecca frotta ses mains ensemble pour se réchauffer, se rendant compte par la même occasion qu'elle tenait toujours son casque de vélo. Elle regarda rapidement autour d'elle pour voir si elle pourrait le laisser à quelque part, ayant laisser son vélo en plein milieu de l'entrée. Ah oui, il faudrait qu'elle le bouge de là bientôt...Avant que quelqu'un ne se blesse! Quoiqu'après l'hôpital, ils seraient sans doute à l'endroit le plus "pratique" de la ville pour se blesser...

"Est-il ici? J'aimerais bien le rencontrer avant de retourner chez moi me reposer, si vous le permettez. Ma nuit a été courte et je voudrais bien reprendre du sommeil pour être prête en cas de...euh...véritable urgence. Cette fête est très bien, je vous assure, mais...je m'attendais à autre chose en me faisant pager."


DestinSans étiquette
Jeu 17 Nov - 23:02
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
"Il viendra tout à l'heure. Ca aurait été déplacé de le présenté lors du départ de celui qu'il remplace, n'est-ce pas ?"

Il hocha finalement la tête à la demande de Rebecca de retourner se reposer... Ce qu'elle put faire encore quelques agréables heures, avant de retourner finalement à son service, où l'attendait son patron, accompagné d'un jeune homme qui regardait tout autour de lui comme s'il était dans un zoo ou un genre de musée.


La voyant arriver, son patron les emmena à sa rencontre, tout en se présentant :
"Voici Rebecca. Rebecca, je vous présente votre nouveau partenaire :
"....Mike....", compléta le fameux partenaire après un blanc, et avant un nouveau blanc pendant lequel un ange passa, alors que le patron espérait que Mike se présentât plus avant.

Il se décida donc à en dire plus.
"Mike est en formation. Il apprend vite et est motivé. Il fera consciencieusement tout ce que vous lui direz.", expliqua-t-il en hochant la tête avec enthousiasme. "Je vous laisse pour faire connaissance."

Il mit une tape dans le dos du dénommé Mike qui ne cilla même pas, puis s'en fut, laissant Rebecca se faire dévisager par le stagiaire, qui souriait poliment. Et ne disait désespérément rien.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Ven 18 Nov - 5:39
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
"Oui je suppose que vous avez raison..."

Rebecca rentra discrètement chez elle, profitant du fait que n'importe qui pourrait se casser le cou en se mettant les pieds dans son vélo pour quitter la fête sans de regards désapprobateurs. Elle put profiter du reste de son sommeil de santé et personne ne l'avait dérangé pendant la journée. Ha...Cela commençait bien sa deuxième partie de journée. Elle eut le temps de regarder des émissions, de cuisiner et même de faire un peu de ménage avant le commencement de son quart de travail. Elle se mit en route sur son fidèle bicycle et elle se prépara mentalement à rencontrer son nouveau partenaire. Lorsqu'elle arriva au travail, elle aperçut immédiatement son patron accompagné d'un homme.

"C'est parti!" marmonna-t-elle entre ses dents.

L'homme, s'il était son nouveau partenaire, semblait se trouver dans une nouvelle galaxie. Comme un enfant qui ouvre les yeux, il découvrait son environnement. Rebecca était tout de même toujours prête à aider les nouveaux venus et se sentit quasiment mal d'avoir fait une remarque négative dès le départ. Elle décida de fermer les yeux, de repartir le compteur à zéro et de recommencer. Elle s'avança d'un pas énergique vers les deux hommes et tendit une main amicale à l'homme, attendant que celui-ci termine la phrase de son patron et se présente par la même occasion. Pendant le long silence qui sépara les deux actions, elle glissa discrètement un regard vers son patron et le redirigea rapidement vers...Mike!

...

...


"Eh bien, Mike! Enchantée de faire ta connaissance! On peut se tutoyer, j'espère!? Alors, tu es en formation? Tu viens d'aménager à Seattle?"
DestinSans étiquette
Sam 19 Nov - 19:24
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Paradoxalement, Mike ne répondit pas tout de suite à Rebecca, se contentant de la regarder en souriant et répondit :

"...Oui..."

Un ange passa à nouveau. Puis il sembla se rappeler quelque chose, et compléta.

"Je suis né en Oregon, mais j'ai grandi à New-York, et maintenant, je me suis installé à Seattle."

Et un nouveau blanc, Mike se contentant de la regarder intensément, comme s'il en apprenait énormément, rien qu'en faisant la conversation. Pour le coup, il était presque à souhaiter que la sonnerie retentît.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Dim 20 Nov - 1:43
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca eut un petit rire devant le silence de son nouveau compagnon, rien qui paraissait méchant ou déplacé. Elle trouvait son nouveau partenaire intéressant! Décidément ça allait être amusant avec lui! Elle allait devoir faire toute la conversation, ce qui lui convenait parfaitement dans le fond. Avec Rajesh, c'est à peine si elle pouvait placer un mot quelques fois. Toutefois, le silence de Mike et le regard qu'il lui jetait étaient curieux. Rebecca n'arrivait pas vraiment à comprendre ce qui se passait dans la tête de ce dernier. Elle hocha la tête et lui sourit amicalement lorsqu'il lui apprit qu'il avait grandi à New York et qu'il venait d'aménager ici. La jeune femme s'exclama, pour combler le silence:

"J'ai toujours voulu aller à New York! Travailler à New York doit être très excitant! Seattle va te changer les idées, tu verras. Les grosses urgences n'arrivent que très rarement la nuit... Contrairement à New York, j'imagine!"

La jeune femme voulu attendre une réaction de la part de son compagnon, mais décida qu'elle n'avait pas vraiment le TEMPS. Ils devaient se préparer pour leur quart de travail. Elle fit signe, silencieusement à Mike de la suivre et elle se dirigea d'un pas rapide vers le garage dans lequel ils pourraient enfiler leurs uniformes complets et vérifier qu'ils avaient tout l'équipement nécessaire dans leur véhicule. La jeune femme troqua sa veste de cycliste pour son coupe vent d'uniforme qu'elle enfila rapidement. Elle se tourna vers Mike et lui dit:

"Donc, nous y voici. C'est ici qu'on fait l'inventaire de notre véhicule avant de commencer. Tu dois déjà savoir comment tout cela fonctionne, oui? Que faisais-tu exactement comme travail à New York?"
DestinSans étiquette
Dim 20 Nov - 13:42
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Mike suivit docilement Rebecca, et enfila une veste d'uniforme également. Elle semblait un peu grande. Est-ce qu'il avait pris la première qu'il avait trouvée ? Il hocha la tête à la mention de l'inventaire du véhicule, et répondit un lapidaire "Oui", à la question de savoir s'il avait déjà une idée du fonctionnement des choses.

Il eut l'air très gêné subitement en entendant la question de son travail à New-York. Il avait l'air de beaucoup réfléchir pour chercher sa réponse puis répondit finalement.

"J'étais agent de sécurité.", avec un air soulagé.

Puis il s'affaira à ouvrir les différents contenants et regarder à l'intérieur, sans rien dire ni rien noter.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Mar 22 Nov - 19:40
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur

Rebecca envoya un sourire à Mike lorsqu'il lui répondit qu'il savait comment l'inventaire fonctionnait et comment faire pour bien vérifier qu'ils avaient tout avant de partir. Génial! Au moins, elle n'était pas tombée sur un complet novice. Elle comprenait l'importance de la formation et c'est pourquoi elle lui posait des questions et voulait s'assurer qu'il comprenne bien tout... mais c'était encore mieux qu'il ait déjà une base dans la matière! Après tout, il devait bien avoir faire un travail semblable à New York. La jeune canadienne fronça les sourcils devant la réaction étrange de Mike. Est-ce que c'était une blague? Pourquoi hésitait-il autant lorsqu’elle lui parlait? Est-ce que les gars avaient engagé un acteur à qui ils soufflaient quoi dire pour lui jouer un tour, comme dans l’émission qu’elle avait vue à la télévision? Elle se pencha lentement sur le côté pour vérifier son oreille, pour un appareil auditif quelconque. Cela expliquerait les longs silences et les changements d'attitude brusques. Allons allons, Rebecca... depuis quand ce qui joue à la télévision devient la vraie vie?

"Agent de sécurité?" s'exclama alors Rebecca, surprise de la réponse de son compagnon.

C'était quand même intéressant qu'un agent de sécurité change de domaine comme cela! Et vraiment courageux! Retourner aux études et apprendre plein de nouvelles choses comme cela! Personnellement, elle ne serait pas capable de se retaper 2 3 ou même 4 ans d’université. Il lui était traversé l’esprit un jour d’aller en médecine plutôt que rester paramedic, mais elle décida que ce serait trop long. Elle lui envoya un regard surpris et un sourire encourageant :

"C'est un bel avantage que tu as là, avoir travaillé en sécurité! Dans des situations extrêmes, tu sais déjà comment garder ton sang-froid! »

Après avoir rapidement fait le tour de son véhicule pour vérifier l’inventaire, elle regarda sa montre et tapa dans ses mains! Il était maintenant le temps de commencer leur quart de travail officiel! Elle fit signe à Mike de grimper dans leur véhicule d’urgence et se plaça derrière le volant. Elle tendit la main vers le coffre à gant d’où elle sortit une carte de la ville divisée en plusieurs secteurs. Becca montra du doigt leur secteur à eux, qui était en plein milieu de la ville.

« Nous devons rester, le plus possible, à l’intérieur de notre section, là. Nous sommes au milieu de la ville puisque nous sommes les intervenants paramédicaux avancés la nuit, et donc on répond aux plus grosses urgences. Il faut pouvoir accéder aux quatre coins de la ville rapidement! »

Rebecca mit la clé dans le contact et démarra leur voiture. Elle regarda Mike et lui fit un clin d’œil tandis qu’elle appuyait sur le bouton ouvrant les portes du garage.

« C’est parti! »
DestinSans étiquette
Mar 22 Nov - 22:10
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
À vue de nez, Mike savait ce qu'il faisait avec l'inventaire. Il avait probablement eu des cours théoriques avant de passer à la pratique dans une vraie équipe, ou quelque chose dans ce genre là. En tout cas, il avait une organisation minutieuse. Face à l'encouragement de Rebecca, Mike répondit sobrement

"...Oui..."

Il y avait presque là quelque chose de désespérant, et en même temps de bizarre. Certes, les hommes ne faisaient pas forcément toujours la conversation, mais chez Mike, c'était particulier. Il avait l'air poli et désireux d'aider, mais c'est comme s'il n'avait absolument rien à dire.

De même, il se contenta de hocher la tête au vu des explications sur la sectorisation du travail, et fut parfaitement muet dans la voiture. À part qu'il regardait le paysage comme un gamin.

La radio ne crachotait rien de très intéressant... Jusqu'à ce qu'un appel se fasse entendre.

"Braquage de banque, Cherry St et 5th, un gardien sur le carreau, échanges de tirs, un policier blessé, braqueur blessé, otages inconnus."

Du très gros... Arrivés sur place, Rachel et Mike purent constater un très important dispositif policier, ainsi que d'autres ambulances qui avaient été rameutés pour constituer une première prise en main sanitaire. Les abords de la banque avaient été bouclés par un cordon de police et de brigade anti-terrorisme. Rebecca put voir avec effroi qu'un policier était allongé par terre, au milieu d'une petite flaque de sang, et se tenait la cuisse. Au vu du chapelet de jurons fleuris qui émergeait de sa position, il était manifeste qu'il était encore en vie.

Mike sortit de la voiture, et regarda instantanément toute la scène, sourcils froncés. Les policiers, le terrain, le bâtiment... Probablement son coté agent de sécurité qui ressortait.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Mer 23 Nov - 16:51
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Oh dear...Rebecca poussa un long soupir et ferma les yeux une petite seconde. Ça allait être une longue nuit, un long mois et une longue année si elle était prise avec lui jusqu’à ce qu’il se fasse transférer en Alaska. Ou bien pourrait-elle aussi appliquer pour un transfert. L’Alaska n’était pas si loin que cela de chez ses parents...peut-être un peu plus difficile à rejoindre, mais pas si loin côté distance géographique. Glissant de temps en temps un regard vers Mike, elle espérait qu’il lui donne quelque chose pour partir une conversation. Même si la conversation n’était qu’unidirectionnelle, elle comblerait le silence oppressant qu’il y avait entre eux en ce moment même. Mais rien ne sortit de sa bouche et la radio n’était pas bien intéressante non plus. Des fois, ils pouvaient avoir des conversations entre véhicules d’urgence, mais ce soir là, décidemment...rien n’allait.

La radio sortit Rebecca de ses pensées. Dès le premier mot du message radio, elle sentit qu’on lui insérait une seringue d’adrénaline dans le sang. Son visage devint sérieux et elle activa les gyrophares et les sirènes de son véhicule. Rien ne laissait paraître dans son visage ou dans son langage corporelle ce qu’on ventre lui disait depuis le début du message : danger, danger. Elle zigzagua avec aise entre les voitures qui lui cédaient le passage et ils arrivèrent sur le lieu du braquage. Rebecca sortit de la voiture dès qu’elle coupa le contact et sans s’arrêter pour regarder la scène, elle ouvrit la porte arrière du véhicule pour sortir deux vestes pare-balles sur lesquelles il était écrit « Paramedic ». Elle prit le temps d’enfiler la sienne pendant que Mike regardait autour d’elle et s’empara de son immense trousse d’intervention. Si Rebecca avait écouté son cœur, elle se serait mise à courir vers le policier qu’elle avait vu sur le sol, mais elle devait suivre le protocole. Il faut d’abord s’assurer d’être en sécurité soi-même et ensuite se mettre au travail pour aider les autres. Ce n’était pas ce qu’elle voulait, mais s’il arrivait quoi que ce soit à Mike sans qu’elle ait pris le temps de lui donner sa veste et de s’assurer qu’il l’ait enfilé, elle pourrait être sévèrement punie. Elle contourna la voiture pour rejoindre Mike à qui elle lança la deuxième veste pare-balles.


« Enfiles ça. Suis-moi. »

Son regard tomba sur le policier blessé dont elle évalua rapidement les blessures : balle à la cuisse, hémorragie externe. Easy shot. Mais avant d’aller intervenir auprès du blessé, elle devait s’informer des interventions policières qui étaient en place. Becca se dirigea rapidement vers les policiers en repensant au protocole qu’elle devait suivre en cas d’urgence mettant en scène des coups de feu... Étape #1 : Elle devait s’informer auprès du policier en charge pour savoir si elle avait la permission d’aller auprès du blessé et s’assurant que c’était assez sécuritaire pour eux. Elle intercepta le premier policier qu’elle croisa et dit :

« Bonsoir. Becca Hughes, paramedic. Qui est en charge de la scène? »

Rebecca était prête à passer l’action dès qu’on la présente au policier en charge de la scène de crime. En attendant qu’on la mène jusqu’au policier en charge, Rebecca tourna la tête vers Mike, ne le regardant toutefois pas :

« Tu as vu le policier blessé? Balle à la cuisse. Hémorragie externe, mais il ne semble pas avoir de fracture. Il faudrait quand même vérifier. Un garrot devrait faire l’affaire pour le moment et il faudra l’évacuer rapidement pour ne pas couper la circulation trop longtemps dans sa jambe. De loin, il ne semble pas y avoir d’autres blessures, mais il faudra être vigilant. Si son estomac est rigide ou s’il a des palpitations, il faudra immédiatement le faire évacuer. Mais d’abord, on doit attendre le feu vert. »
DestinSans étiquette
Ven 25 Nov - 16:36
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Mike attrapa la veste pare-balles, et l'examina avec circonspection et perplexité, ne sachant pas vraiment quoi en faire. Il l'enfila, manifestement plus par mimétisme que par réelle expérience, et suivit Rebecca conformément à ce qui lui avait été demandé.

Le policier interpellé prit sa radio, et demanda à "NBD" de venir.

Dans l'attente, Mike avait écouté les explications données, et lâcha son traditionnel acquiescement une fois qu'elle eut terminé. Le plus drôle, c'est qu'il n'y avait pas de question posée... À part au début, mais qui pouvait avoir raté le policier ? Peut-être avait-il simplement répondu pour faire savoir qu'il avait enregistré l'information.

Peu de temps après, une personne portant une veste des forces spéciales de la police de Seattle se présenta à Becca et Mike.


"Nima Ben David.", se contenta-t-elle de dire en présentation, avant de faire un exposé de la situation.

"Il y a trois preneurs d'otages, munis d'armes de poing automatiques, et d'au moins un fusil de gros calibre. Le policier au sol a été blessé par une arme de poing. Ils ont fait usage une fois d'un fumigène, donc il est possible qu'ils aient d'autres grenades à leur disposition.

Un gardien a blessé un braqueur avant d'être touché. Nous pensons qu'il a été tué. L'étendu des blessures au braqueur est inconnue. Nous avons estimé qu'il y avait entre 7 et 12 otages, clients ou employés.

Mis à part les revendications habituelles, les braqueurs réclament l'intervention d'un médecin pour soigner l'un des leurs. Il est pour moi hors de question que l'un d'entre vous y aille, mais c'est une approche possible pour une négociation ou un plan d'intervention.

Dans l'immédiat, nous attendons que l'équipe de snipers se mettent en place avant de vous autoriser à déplacer le policier blessé en pleine rue. Nous avons estimé qu'au vu de ses performances vocales et de sa mobilité, il pouvait attendre quelques minutes.

Des questions ?"
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Mer 30 Nov - 0:19
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca fronça les sourcils lorsque Mike enfila sa veste. Un agent de sécurité, mais il semblait n'en avoir jamais vu une veste ailleurs qu'à la télévision ou dans les films. Il finit toutefois par l'enfiler non sans hésitation. Peut-être était-il pris au dépourvu par la situation, tout comme elle l'était bien qu'elle essayât de ne pas le montrer. Elle lui envoya un sourire encourageant et regarda le policier qui appela quelqu'un en charge. NBD. Drôle de surnom. Comment pouvait-il bien s'appeler avec de telles initiales! Devant la réaction - or lack of - de Mike, Rebecca décida de lui tourner le dos pour faire face à...Nima Ben David. La jeune paramedic lui envoya un signe de la tête à la policière responsable pour la saluer et écouta avec attention ce qu'elle avait à dire. Elle essaya de ne pas trembler et de garder son regard fixé sur Nima lorsqu'elle mentionna les sortes d'armes que les braqueurs avaient.

Qui pouvait être idiot au point de vouloir braquer une banque... C'est ridicule! Ça ne marche jamais, même dans les films! Tout le monde savait ça, après tout! Non?


"Aucune question, mais je me porte volontaire si vous décidez d'envoyer un paramedic lors d'une négociation. "

Pendant un instant, Rebecca eut la tentation de partager le fait qu'elle soit une mutante. Mais peut-être hésiteraient-ils, au contraire. Même si c'était mieux accepté qu'avant, elle n'avait jamais vraiment eu besoin de le dire à qui que ce soit dans une situation pareille. La jeune canadienne se garda de l'avouer à Nima, mais savait que son pouvoir lui serait utile éventuellement. Elle n'avait pas nécessairement honte de son pouvoir, mais elle ne voulait pas qu'on la considère autrement puisqu'elle est mutante. Qu'on la mette de côté. Non qu'elle veuille jouer au héros! Elle s'empressa de rassurer la policière, s’approchant d’elle :

"Je ne dis pas cela pour jouer au héros, madame. Comprenez que je veux vous aider de mon mieux et...je désire que mes collègues soient en sécurité. Je suivrai vos directives, évidemment."

DestinSans étiquette
Jeu 1 Déc - 1:25
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
NBD écouta un instant quelque chose à une oreillette, puis répondit à Rebecca :

"Les snipers seront bientôt en place, vous allez pouvoir intervenir avec le blessé."

Puis elle ajouta.

"Pour aller sur place, vous êtes la plus expérimentée de votre groupe..." elle regarda un instant Mike, qui était en train de regarder son gilet pare-balle, puis le ciel, les bâtiments, l'air complètement dans la Lune. "Nous avons donc besoin de vos compétences de santé avant tout. Donc à moins que vous n'ayez une grande expérience sécuritaire, la réponse est négative, je vous veux en sûreté avec les blessés."

Elle s'approcha de Rebecca, regardant Mike d'un air mi-figue mi-raisin, et lui demanda

"Dingo est doué pour quelque chose, ou bien c'est juste pour vous tenir compagnie ?", n'ayant manifestement que peu de considération pour le stagiaire.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Jeu 1 Déc - 3:01
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca hocha la tête comme une enfant qui se fait donner des indications par un enseignant ou un parent. Elle glissa un regard vers le policier blessé et vers la banque dans laquelle elle imaginait des dizaines d'otages terrifiés qu'elle pourrait aider si Nima lui donnait la permission d'entrer. Ce qu'elle doutait fortement de par sa réaction initiale qui a été de...regarder Mike. La jeune femme envoya un sourire timide à la policière en regardant elle aussi son partenaire. Quelle catastrophe! Look alive man! Il agissait comme le chien de ses parents...âgé de 10 ans: il était carrément un vieillard! Donc oui...Mike lui faisait penser à un chien vieillard, à regarder autour de lui, dans la lune. Elle hocha à nouveau la tête:

"Non, je n'ai pas d'expérience sécuritaire. Je suivrai vos ordres, madame."

Rebecca était toutefois très déçue de la situation. Même si elle se doutait qu'elle ne serait pas choisie pour intervenir à l'intérieur et qu'ils choisiraient sans doute un policier avec de l'expérience en premier soins, elle aurait bien aimé aider les otages. Peut-être connaissait-elle quelqu'un à l'intérieur...Elle prit une longue respiration et tenta de ne pas y penser. Rebecca pencha la tête vers Nima lorsque celle-ci s'approcha d'elle, pour lui montrer qu'elle était attentive et qu'elle l'écouterait. Elle se redressa rapidement devant sa question:

"C'est sa première journée, mais il es quand même mon partenaire." dit-elle, poliment, mais avec un ton sérieux.

Mike avait bien beau être un peu lent, il était son partenaire! Personne n'avait le droit de se moquer de lui de la sorte, sauf elle...et éventuellement elle espérait que leur relation lui permettrait de le taquiner. Bon elle ne se faisait pas trop d'idée en ce moment, mais Nima avait dépassé les bornes. Rebecca envoya un sourire poli à la policière et ajouta:

"Je vais aller m'occuper du blessé."


Rebecca tourna les talons et marcha près de Mike, le saisissant par le bras de sa main libre et le trainant avec elle. Elle pencha la tête vers lui et lui murmura:

"Mike. Je sais que c'est ta première journée, mais tu dois te réveiller un peu! Tu as de l'expérience en sécurité! Imagine que nous sommes dans une situation de brèche de sécurité! Nous devons rester professionnel et agir comme si nous sommes en contrôle! Vas prendre une civière et apporte la moi, d'accord?

Elle lui fit un clin d'oeil et attenda un signe final pour dire que les snipers étaient en place pour se diriger en courant le plus penché possible vers le policier blessé. Lorsqu'elle arriva auprès du policier, elle lui adressa la parole rapidement en attendant que Mike arrive avec une civière.

"Bonsoir, officier. Je m'appelle Rebecca. Je vais soigner votre jambe et on va vous amener à l'hôpital, d'accord? Ne vous inquiétez pas, tout ira très bien. Avez-vous des problèmes cardiaques? Êtes vous allergique à la morphine? Si je veux vous aider, aussi bien ne pas vous injecter avec quelque chose qui pourrait vous nuire, n'est-ce pas?"

Rebecca lui envoya un grand sourire rassurant et un clin d'oeil. Tandis qu'elle parlait, elle vérifia le pouls du policier, s'il était en choc et vérifia son abdomen pour voir s'il était rigide. Attendant les réponses du policier pour intervenir, elle sortit un garrot et une seringue de morphine, prête à les utiliser.
DestinSans étiquette
Ven 2 Déc - 22:41
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
"Bien sûr.", se contenta de répondre Nima, comme une simple marque de son audition de la réponse de Rebecca, sans émotion ni affliction d'aucune sorte.

Mike eut l'air assez surpris de la subite réaction de la patronne qui prenait à nouveau les choses en main pour faire son devoir. Il ne comprenait pas trop le reproche, et répondit comme une excuse : "...Mais il n'y a pas de brèche de sécurité..."

L'officier au sol accueillit Rebecca avec un sourire ravi de voir que quelqu'un venait enfin s'occuper de lui.

"... Non parce que ça fait un peu trois plombes que je suis en train de me vider de mon sang à cause de ces salauds ! Piquez moi ce que vous voulez dans le fion ma poulette, mais je veux être sur pied pour leur arracher la tête à mains nues !", beugla-t-il en guise de réponse, traduisant -outre son absence manifeste d'allergie- son assez bonne santé. Ainsi qu'un goût douteux pour l'exagération.

Mike arriva peu après avec une planche civière, qu'il s'employa à installer sous l'officier blessé. Il ne faisait pas preuve de spécialement de ménagement, mais ses gestes étaient appliqués et rapides. À cet instant, un coup de feu retentit en provenance de la banque, immédiatement suivi par une réplique en provenance du ciel, et d'un étrange bruit de ricochet. Ce n'était manifestement pas passé très loin.

"Ils nous canardent ! Ah les râclures !", beugla l'officier à terre, immédiatement suivi par un ordre de Nima "Évacuez !"

Pas perturbé le moins du monde, Mike avait fini de mettre en place le blessé, et fit signe à Rebecca de le soulever avant de s'en aller derrière les barrières de sécurité où la tension put un peu redescendre.

"Bon... Au moins celui-là est sauvé. Vous vous êtes conduit avec bravoure officier.", adressa Nima au blessé, avant de rajouter aux sauveteurs "Et vous avec beaucoup de sang-froid. Félicitations."

C'est à ce moment que Rebecca put remarquer que Mike tenait la civière à une main, sans que cela n'ait trop l'air de le gêner.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Sam 3 Déc - 18:27
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca eut un petit rire devant la réaction du policier. Il était clairement encore lucide, ses signes vitaux avaient l'air bien considérant qu'il se vidait de son sang depuis plusieurs longues minutes et mis à part sa cuisse, il n'était pas blessé ailleurs. La jeune femme lui fit un clin d'oeil et lui injecta de la morphine sans plus de manière. Elle découpa le pantalon du côté de la blessure et lui installa le garrot, regardant sa montre pour y inscrire la bonne heure. Il ne fallait pas lui couper la circulation trop longtemps où il pourrait perdre sa jambe. Elle tenta de garder les yeux sur le blessé le plus souvent possible pour ne pas qu'il se rende compte de tout ce qu'elle faisait. C'est pourquoi, elle s'empressa de combler le silence:

"Vous connaissez les procédures, officier. Si ça n'avait que de moi, je vous aurais "shippé" à l'hôpital dès mon arrivée, tireurs fous ou pas. Quant à vous remettre sur pied pour leur arracher la tête, c'était pas dans mon plan initial. Faudra laisser les doc's à l'hôpital s'arranger avec vous."

Elle lui envoya un autre clin d'oeil tandis que Mike arrivait. La jeune femme le regarda avec un sourire. Tout se passait tellement bien. Elle regrettait de lui avoir fait un speech un peu plus tôt, mais la question de Nima l'avait un peu insultée. Elle ne voulait pas qu'on se moque de lui...Peut-être ne voulait-elle pas qu'on se moque d'elle non plus. Rebecca se sentit égoïste d'un coup, mais se remit rapidement au travail avec Mike afin d'installer l'homme sur la civière.

"Merci, Mike. Je m'excuse pour tout à l'heure, je..."


Des coups de balles l'interrompirent et elle eut le réflexe de se couvrir le policier blessé et se couchant sur lui. Elle regarda autour d'elle pour voir ce qui se passait. Elle n'avait jamais été dans le centre d'un échange de tirs. Rebecca se redressa rapidement et continua à installer le policier dans la civière, voyant que Mike avait déjà fait le plus gros du travail. Il lui fit signe de le soulever et elle hocha la tête silencieusement, prenant la civière avec ses deux mains, bien qu'elle sache pertinemment qu'elle n'en avait pas besoin. Utilisant son pouvoir, elle souleva avec aise le policier et se dirigea rapidement vers la zone sécuritaire. Nima les félicita, mais Rebecca ne réussit qu'à la remercier d'un léger sourire. Rebecca tourna la tête vers Mike et remarqua qu'il ne tenait la civière que d'une main. Ses yeux devinrent gros et elle fixa les mains de son partenaire quelques secondes. Reprenant ses esprits, elle dit:

"Viens, Mike...On va aller le porter à l'ambulance là-bas."

Le policier devait déjà ressentir les effets de la morphine et se sentir dans les bras de morphée. La jeune canadienne entraîna Mike vers l'ambulance la plus près et, une fois qu'ils furent éloignés, elle demanda à son coéquipier:

"Tu...euh...ne le trouve pas lourd? Es-tu..."

Un mutant?

DestinSans étiquette
Jeu 8 Déc - 14:18
avatar
Sans étiquette
Voir le profil de l'utilisateur
Sous l'effet de la morphine, le brave policier chantonnait bizarrement, l'air manifestement ailleurs. Au moins, il avait cessé ses grossièretés, et il ne lui avait même pas pogné la main aux fesses.

Mike opina du chef pour valider l'idée de l'apporter à l'ambulance, puis, une fois que Rebecca lui eut posé la question sur son poids, il prit rapidement la civière avec son autre main, comme s'il venait de se rappeler que c'était comme ça qu'il fallait faire "officiellement". Il n'eut néanmoins pas vraiment le temps d'inventer une excuse valide, puisque déjà, NBD revenait vers eux avec des nouvelles qui, pour être annoncées directement, n'en étaient pas moins mauvaises :

"Les preneurs d'otages nous ont fait part de nouvelles revendications. Ils affirment que comme nous avons sauvé l'un des nôtres, c'est maintenant leur tour, et ils exigent que l'un de vous vienne soigner leur comparse, sinon ils exécutent de nouveaux otages."

Elle les jaugea tout deux l'un après l'autre, puis déclara.

"La mission promet d'être dangereuse, et il est possible qu'ils refusent de libérer le médecin. Un entraînement à la sécurité ne sera pas de trop. Nous ignorons l'étendue des blessures du criminel, mais il faut également que quelqu'un d'expérimenté reste auprès de notre officier pour surveiller son état. Pour ça, je ne suis pas experte. À vous de décider."

Elle se tourna manifestement vers Rebecca et croisa les bras, attendant sa réponse. Mike se contenta de dire : "Je peux y aller", plus comme information que comme réelle demande. Même si au fond, on ne pouvait jamais savoir.
Rebecca HughesGanymède : Sympathisant
Jeu 8 Déc - 16:43
avatar
Ganymède : Sympathisant
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca regretta de ne pas avoir posé sa question directement puisque Mike essayait de cacher son geste et ils n'auraient certainement pas le temps d'en parler rapidement. Pourquoi tournait-elle toujours autour du pot? Pourquoi n'avait-elle pas directement demandé s'il était un mutant comme elle. Peut-être aurait-elle eu une réponse! Et peut-être aurait-elle découvert qu'ils partageaient le même pouvoir...peut-être...Nima arriva et leur fit part de la nouvelle situation actuelle. Rebecca fut tentée de l'interrompre et de dire :"Non non ne me dites pas. Vous voulez que j'y aille maintenant que j'ai prouvé que j'étais pas une mauviette", mais elle se retint...ce n'était pas poli. Elle la laissa terminer de parler et ouvrit la bouche pour répondre lorsqu'une voix masculine prononça les mots qu'elle-même allait dire. La jeune canadienne tourna la tête rapidement vers Mike et le regarda avec de grands yeux:

"Mike...Tu ne peux pas y aller seul..."


Rebecca n'allait pas laisser Mike y aller tout seul! Bien qu'il ait une formation en sécurité, lui...et pas elle, il n'était qu'un stagiaire! Elle ne pouvait pas le laisser aller sur le terrain de la sorte, elle en était responsable! Et en plus, elle ne se le pardonnerait jamais si quelque chose arrivait à Mike à sa première journée de travail. Elle se tourna rapidement vers Nima et dit:

"Votre officier doit être évacuer immédiatement à l'hôpital! Il ne doit pas rester plus longtemps qu'il ne le faut! Les ambulanciers l'amèneront, non? Je suis responsable de Mike...il ne peut y aller seul, mais il a une formation en sécurité que je n'ai pas. Essayez de convaincre les preneurs d'otage de nous laisser y aller à deux? Vous avez bien dit 'exécuter de nouveaux otages?' S'il y a déjà des morts, peut-être nous laisseraient-ils y aller à deux medics pour revenir avec leurs corps? Sinon..."

Rebecca prit une grande respiration silencieuse et regarda Mike quelques secondes. Elle lui envoya un sourire, remonta son immense sac d'urgence sur son épaule et le serra entre ses mains gantées.

"J'y irai."
Contenu sponsorisé
 

[Courtier Rebecca Hughes] Seattle - Aux petites heures du matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AX-Factions :: L'Amérique du Nord :: Les États-Unis d'Amérique-
Sauter vers: