Cent ans après leur extinction, les mutants réapparaissent. Quatre années de lutte contre des humains cherchant à les étouffer se solderont par une mystérieuse destruction de l'Institut Xavier. Trois ans plus tard, il est temps de rebattre les cartes.
 
AccueilWikiFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Appartement d'Anjali Devgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Sam 30 Juil - 23:17
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Depuis qu'elle a rejoint Ganymède, Anjali en a profité pour demander l'aide de l'association pour trouver un logement plus grand. Elle loue un des appartements mis a disposition par la fondation Ganymède, au 117 West 79th Street, face au Central Park.
L'immeuble semble être une des propriétés de la fondation.

Situé au 10ème étage, l'appartement fait 70m². Anjali a demandé un F3 pour pouvoir accueillir ses visiteurs (sa famille et ses amis) de passage. Elle espère que son père acceptera de venir la voir pour se réconcilier avec.

Avec le pécule qu'elle s'est fait grâce aux concours de danse, Anjali a pu décorer et acheter des meubles à son goût. L'appartement possède déjà une salle de bain et une cuisine équipée, elle n'a eu qu'à acheter quelques nouveaux meubles, ayant revendu ses anciens qui détonnaient dans ce nouvel appartement.

Petit bonus, elle dispose d'un terrasse qui lui permet de jouir d'une belle vue sur la ville. Elle n'en croyait pas sa chance lorsqu'elle a rejoint la fondation, contre ses services et sa disponibilité lorsqu'ils l'appelleraient, il lui ont proposé un logement au loyer peu onéreux.



Dernière édition par Anjali Devgan le Dim 31 Juil - 1:43, édité 1 fois
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Sam 30 Juil - 23:26
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Anjali dansait sur la scène du Lincoln Center sous les yeux des milliers de spectateurs venus du monde entier, émerveillés par la grâce avec laquelle elle dansait. Mutante ou pas, elle savait les enchanter de ses chorégraphies incitant au rêve. Elle se saisit de la main de son partenaire dans un geste gracieux. Elle sentit une patte d'un animal dans ses mains. ce n'était pas son partenaire de danse. Elle tourna lentement le visage pour regarder qui était en train de la tirer vers lui.

Elle reconnut le lupin, Josh, ancien élève de l'institut Xavier, un mutant hybride mi-homme, mi-loup. Elle ne s'en étonna pas et continua à danser avec lui. Elle lui toucha le visage animal de sa petite main douce, tout était normal. Il bougeait avec grâce et la soulevait sans peine au dessus de lui en tournoyant. Elle tendait son corps et ses jambes comme si elle allait s'envoler.

Une musique de fond s'élevait, couvrant celle du spectacle. Plutôt un bruit d'une cascade d'eau dans la nature. Elle vit la scène du Lincoln center disparaitre pour laisser place à une forêt luxuriante.

Elle se retrouva aux pieds d'une cascade où il y avait un lit en forme d'oeuf dans lequel Josh l'avait délicatement posée avant de reculer entre les arbres. Il la fixa quelques secondes qui lui semblèrent trés longues. Elle tendit la main vers lui, comme pour tenter de le retenir en murmurant son nom.
-"Josh..."
Mais ce geste le fit disparaître dans l'ombre, comme s'il fuyait finalement tout contact.



Elle regarda autour d'elle et reconnut son lit. elle fronça les sourcils.
Etrange... comment son lit s'était retrouvé en pleine nature? La musique de la cascade se fit de plus en plus forte.

Anjali ouvrit doucement les yeux et réalisa que la musique qu'elle entendait venait du réveil intégré dans son lit, automatiquement programmé en mode relaxation le week-end, pour la détendre en la réveillant doucement. Elle s'étira longuement, en gémissant un peu et soupira.
*Drôle de rêve. Que je danse au Lincoln center passe encore mais Josh?* se dit-elle en secouant doucement la tête. Elle finit par se rappeler pourquoi elle avait rêver de lui.

Grégoire... Elle l'avait revu par hasard dans le studio de danse où elle donnait des cours et s'entraînait. Des retrouvailles fortes en émotions. Puis L'association Ganymède qu'elle avait finit par rejoindre grâce à Gregoire. Elle y avait revu deux autres camarades de l'institut. Tout ceci avait fini par briser les sceaux qu'elle avait posé sur la pièce réservée aux souvenir de l'institut dans sa mémoire.

Elle se gratta le crâne en baîllant, mettant l'autre main devant sa bouche par réflexe, bien qu'elle était seule.

Elle sentit son ventre grogner et se décida à se lever. Se dirigeant vers la cuisine, elle réalisa que le temps était moche, tout gris, triste. Ce qui la mit de mauvaise humeur. elle avait envie de se promener dans Central Park pour méditer à tout ce qui lui arrivait en ce moment. Mais elle n'avait guère envie de sentir le froid.

Elle se fit un chocolat chaud qu'elle versa dans un mug vert transparent assorti à sa cuisine. Le liquide chaud et sucré la réchauffa et elle mordit dans son croissant au beurre. du vrai croissant qu'elle achetait à son boulanger favori, un français expatrié à New york, castatrophé par les faux semblant de viennoiseries présentées comme française aux américains. Elle sourit à cette pensée. Cet homme s'était donné pour mission de faire découvrir le vrai plaisir français du petit déjeuner et du pain. Une mission bien plus simple que celle qui la préoccupait à titre personnel..
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Mar 2 Aoû - 2:16
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
De meilleure humeur aprés avoir pris son petit Déjeuner, Anjali fila se doucher et enfila une tenue de jogging pour aller faire un petit tour dans le parc, histoire de se dégourdir les jambes. Bien que le ciel est couvert, la température demeurait agréable.

Elle emporta son ipod et sortit d'un pas alerte.

Arrow Central Park
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Sam 19 Nov - 1:50
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
[Lundi, 27 juin 2112]

Suite à sa discussion sur le forum avec d'autres membres de Ganymède à propos de l'enlèvement de Kala et Alex, du comportement de Brieuc qui a choqué ceux qui ont subi ses accusations et son esclandre, Anjali a proposé de discuter avec Brieuc en personne pour proposer l'aide de Ganymède à l'institut Xavier.

pendant sa conversation téléphonique difficile, Anjali a fait force de persuasion pour convaincre Brieuc qu'elle désirait connaître son point de vue et l'aider. Chose qui n'a pas été aisée car celui-ci ne fait plus confiance en aucun membre de Ganymède, les considérant comme tous complices et criminels. Le tempérament passionné et emporté du jeune breton n'avait pas été facile à calmer. Toutefois, elle avait au moins réussi à le persuader de venir la voir au nom de leur amitié et de leurs amis Kala et Alex. Elle ne les connaissait pas trop mais elle se sentait solidaire de l'institut, ayant été brièvement une élève de celui-ci.


Elle avait préparé des pâtisseries indiennes pour amadouer l'adolescent en attendant son arrivée et des boissons fraîches étaient disposée sur la table basse du salon. Elle jeta un coup d'oeil sur la pendule et soupira, elle espérait qu'il ne changerait pas d'avis.
InvitéInvité
Sam 19 Nov - 2:12
C'est un Brieuc épuisé qui s'était trainé jusqu'à chez Anjali. Ses traits tirés, des cernes énormes sous les yeux trahissaient son manque de sommeil. Il n'avait pratiquement pas dormi depuis l'enlèvement d'Alex et de Kala, se désespérant de ne trouver aucune solution pour les localiser. Il s'en voulait toujours terriblement d'avoir été présent à Central Park, au moment où tout s'était passé, et de n'avoir absolument rien pu faire. Comble de tout, il ne se rappelait vraiment rien de ces événements tragiques.

Au témoignage des images qu'ils avaient réussi à récupérer, la responsabilité de membres de Ganymède ne faisait aucun doute dans l'esprit de l'adolescent. L'attitude hautaine et de vertu indignée du dirigeant local de cette Fondation n'avait fait que le conforter dans cette idée.

Pour Brieuc, les choses étaient claires : Ganymède avait organisé cet enlèvement et comptait maintenant se monter une opération de publicité en allant "délivrer" les prisonniers. Tout cela sentait le montage politique à plein nez, bien loin de la franchise, brutale parfois, de caractère du jeune Breton.

Bon, il ne pouvait pas dire que l'appel d'Anjali lui avait particulièrement fait plaisir. Après tout, la jeune femme faisait partie de cette organisation criminelle, ou du moins hautement louche. Mais bon, voilà, l'Indienne était une amie et Brieuc ne pouvait pas imaginer qu'elle eut pu tremper dans une telle forfaiture. Certes, il se faisait la même idée de Leah avant de noter son attitude… Son scepticisme et son rire devant les accusations, pourtant irréfutables, avaient peiné le Breton plus qu'il ne voulait l'admettre. Voir sa parole mise en doute aussi radicalement l'avait mis hors de lui et fait exploser alors qu'il était pourtant bien décidé à se contenir. Mais voilà, les événements en avaient décidé autrement…

Réticent tout d'abord, Brieuc avait fini par accepter d'aller chez Anjali. Il était sûr que la jeune femme l'écouterait et le croirait. L'adolescent était dans un tel état qu'il se sentait prêt à tout pour retrouver ses amis. Pas jusqu'à faire une confiance aveugle à Ganymède quand même, mais, au moins, il était prêt à leur laisser le bénéfice du doute. De toute façon, ce n'était pas son style de se venger. Même s'il tombait à nouveau sur les ravisseurs, sa seule préoccupation serait de les neutraliser en douceur pour les livrer à la justice. La seule chose importante était de retrouver rapidement Alex et Kalalli, sains et saufs.
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Sam 19 Nov - 2:26
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Anjali invita Brieuc à prendre place sur le canapé et lui servit une des boissons qu'elle lui proposa. les pâtisseries étaient disposées sur un plateau et elle l'invita à se servir avant de prendre place à côté de lui. Le visage grave, marqué par l'inquiétude, elle regarda le jeune breton. L'heure n'était plus aux taquineries et à la rigolade.

-"Brieuc. Je ne sais pas trop par où commencer. Je suis désolée d'avoir été absente lorsque tu m'as appelée, j'étais en mission et mon portable a été détruit. J'ai appris de drôles de trucs par les autres membres de Gany, mais je voulais connaître ta version et vous aider, toi et l'institut. Que s'est-il passé?"

Elle affichait un air grave et regardait Brieuc dans les yeux, affichant une posture d'écoute attentive.
InvitéInvité
Sam 19 Nov - 2:44
Hésitant encore, Brieuc se demandait s'il pouvait faire confiance à Anjali. Son instinct le poussait à croire encore en l'amitié qu'ils avaient l'un pour l'autre. Oui mais voilà, elle appartenait à l'autre camp, le camp des ravisseurs.

Mal à l'aise, le Breton était assis sur le canapé, tenant nerveusement le verre que l'Indienne lui avait servi. Les pâtisseries étaient posées devant lui et lui tendait les bras mais l'adolescent se sentait bien incapable d'avaler quoique ce soit. Depuis combien de temps n'avait-il pas pris la peine de manger d'ailleurs ? La disparition des ses amis lui avait coupé l'appétit et il sentait comme un nœud au niveau de son estomac.

"Les autres membres de Gany ?", ricana-t-il, nerveusement. "Et que t'ont-ils raconté ? Qu'ils avaient kidnappé Alex et Kala ? Et qu'ils se sont foutus de notre gueule quand on est venu leur demander de rendre des comptes ?"

Les mâchoires de Brieuc se crispèrent à ce souvenir. Certes, il n'avait pas été un modèle de diplomatie dans cette opération mais il avait des circonstances atténuantes. Et ce n'était pas une raison pour le traité comme il l'avait été…

"Et votre responsable, Wiseman je crois qu'il s'appelle ce salaud, prétend savoir où se trouvent Alex et Kala, et il ne veut rien nous dire, parce qu'on lui fait pas confiance. Mais comment lui faire confiance après un coup pareil ?"

Fouillant dans sa poche, l'adolescent sortit les photos des ravisseurs, gros plans et scènes où on voyait nettement Alex et Kala se faire emmenés. Il alluma son portable et fit défiler la vidéo retraçant toute l'histoire, film muet hélas où on distinguait nettement tous les protagonistes et l'attitude incompréhensible d'un Brieuc qui, après avoir montré son intention de suivre le mouvement, s'était retrouvé assis dans l'herbe à bâiller aux corneilles.

"Tiens, regarde ! Y'a tout là-dessus. Le pire c'est que j'étais là et que j'ai rien pu faire… Et que je ne me souviens de rien…"

Etouffant un sanglot, Brieuc se frotta rapidement les yeux pour effacer une larme naissante. Il n'allait quand même pas se mettre à pleurer. Non, tout espoir n'était pas encore perdu. Il fallait qu'il retrouve ses amis…
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Sam 19 Nov - 3:26
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Silencieuse, elle l'écouta Brieuc la mitrailleuse, qui lui sortait sa rancoeur contre les membres de Gany, et Markus avait une place de choix sur le pilori. Les yeux d'Anjali s'arrondirent de surprise en apprenant qu'il refusait de partager des informations avec l'institut car ils ne lui faisaient pas confiance. Elle sentit la colère monter en elle, aucune psychologie cet homme! Elle allait lui dire sa pensée dés qu'elle le pourrait, elle ne pouvait pas laisser passer ça. Pour l'instant elle se contentait d'écouter le récit de Brieuc.

Il lui montra des photos et vidéos où on pouvait voir l'enlèvement des deux garçons et les visages des ravisseurs. Brieuc étouffa un sanglot et essuya ses yeux, sans doute pour cacher quelque larme naissante. Le coeur d'Anjali se serra à la vue de la détresse du jeune garçon visiblement tourmenté et épuisé par ses inquiétudes. Elle avait envie de le prendre dans ses bras mais craignait qu'il ne l'a repousse, au vu de sa méfiance envers les ganymédiens. Elle se contenta de caresser ses cheveux du bout des doigts et laissa retomber sa main aussitôt.

-"Leah a surtout parlé de ton comportement à l'association, il semble que les responsabilités sont des deux côtés tu ne crois pas? Markus sait où ils se trouvent? Il faut vraiment que je lui parle celui-là! Retenir des informations essentielles dont vous avez besoin, je n'approuve pas du tout." Les sourcils d'Anjali étaient fronçés et elle se mordillait la lèvre inférieure en réfléchissant.

-"Dis-moi, vous ne voulez pas qu'on vous aide? Il serait bien qu'on aie toutes les forces possibles pour libérer kala et alex. Markus ne souhaite pas faire une opération sauvetage de peur que ça nourrisse votre paranoïa. Il est trés à cheval sur les ... mondanités sociales et n'aime pas être bousculé. Et je crois que vous n'avez pas été trés malins de le faire chier quand il est venu vous voir pour vous donner des informations. D'aprés lui vous êtes dans un sacré merdier, si tu veux bien me passer l'expression."

Elle soupira profondément et regarda d'un air incertain le jeune Brieuc.

-"J'ai foi en toi Brieuc. On ne peut pas abandonner kal et alex." La voix de la jeune femme se brisa sous l'effet de l'émotion. Elle avait beaucoup de peine pour son ami et ceux qui avaient disparu et ne voulait pas rester sans rien faire. Elle était songeuse et se frottait machinalement les cuisses en pensant à ces deux jeunes kidnappés.


Dernière édition par Anjali Devgan le Sam 19 Nov - 19:41, édité 1 fois
InvitéInvité
Sam 19 Nov - 3:51
Devant les reproches, certes discrets, qui lui étaient fait, Brieuc protesta avec véhémence.

"Mon comportement ? Attends ! On est venu demander à voir un responsable et y'a l'espèce de cruche à l'entrée qui se faisait les ongles en prenant son temps… Elle en avait rien à foutre de nous ! Alex et Kala auraient pu crever que ça l'aurait pas troublé le moins du monde. Et Leah ! Parlons-en ! Je croyais que c'était une amie mais la première chose qu'elle a faite, c'était de mettre ma parole en doute ! Comme si j'avais l'habitude d'être un menteur !"

L'indignation du Breton n'était pas feinte. S'il y avait une chose qu'il ne supportait pas, en plus de ne pas être pris au sérieux bien sûr, c'était de voir son honnêteté et sa franchise mise en cause. Mais, se calmant un peu, il grimaça un sourire d'excuse.

"C'est vrai que j'ai pas été trop cool sur le coup… J'ai un peu pèté les plombs et mes paroles ont dépassé ma pensée. Mais bon ! Alex et Kala sont en danger et tout le monde s'en foutait chez vous !"

A la proposition d'aide d'Anjali, Brieuc secoua la tête, l'air perdu.

"Je sais pas… Je… J'imagine que le plus important c'est le sort des copains… Alors même si tout ne me semble pas très clair dans votre comportement, on peut pas continuer comme ça… Il faut sortir Alex et Kala de là. Il sera bien temps, après, de savoir qui a fait quoi et qui a commandité l'opération et pourquoi…"

Levant les yeux vers l'Indienne, l'adolescent se mordit les lèvres.

"Edéas nous a dit que votre Wiseman, il a reconnu implicitement que les ravisseurs appartiennent à Ganymède, mais qu'ils n'ont pas agi sous ses ordres. Au fond, depuis qu'j'y réfléchis, j'vois pas l'intérêt qu'aurait Ganymède à nous faire ça… On est qu'une école au service des mutants et on devrait travailler dans la même direction… J'y comprends rien… Y'a trop de trucs pas nets en ce moment. On aurait largement de quoi devenir paranos comme le dit ton boss."

Respirant profondément, le Breton se sentait légèrement soulagé d'avoir finalement accepté de venir parler à la jeune femme. Sa confiance et sa détermination à les aider lui allaient droit au cœur. Avec un sourire timide, il tendit la main pour attraper un gâteau qu'il grignota du bout des lèvres. La faim commençait à le tirailler de nouveau, ce qui était plutôt bon signe…


Dernière édition par Brieuc de Folcoat le Sam 19 Nov - 19:45, édité 1 fois (Raison : Suppression d'une partie du post suite à une intervention extérieure...)
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Sam 19 Nov - 14:16
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Le jeune breton protesta vivement et se défendit sur son attitude passée, se justifiant d'un air indigné. Il finit toutefois par se calmer et reconnut son comportement excessif. Elle lui sourit sans aucun reproches dans le regard, elle le resservit en remplissant son verre et posa tranquillement la bouteille sur la table, lui laissant le temps de réfléchir à sa proposition. Il ne tarda guère à y réagir.

Elle hocha la tête lorsqu'il posa sa question sur le lien entre les demoiselles psychopathes et les ravisseurs.

-"Oui Brieuc, les copains d'abord."

Elle tendit la main pour saisir une de ses pâtisseries fait maison et s'en délecta tout en regardant avec plaisir Brieuc qui commença enfin à grignoter. Elle eut une bouffée de tendresse pour ce garçon qu'elle considérait comme un petit frère, seul comme elle loin de sa famille et encore plus seul depuis que ses amis avaient été enlevés.

*Heureusement qu'il lui reste l'institut et moi* songea-t-elle.

Elle s'essuya les mains avec une serviette en papier qu'elle prit sur la pile disposée sur la table à leur intention et fit passer la patisserie avec une gorgée de thé glacé. Une fois désaltérée, Anjali reprit.

-"Je te propose qu'on contacte Markus pour convenir d'une médiation pour qu'on puisse discuter calmement et trouver un terrain d'entente qui nous permette de collaborer. Ne porte plus de jugement hâtifs sur le Ganymède New yorkais, les deux ravisseurs font partie de deux autres Ganymèdes implantés ailleurs. C'est comme si tu disais que tous les allemands sont des nazis, ce qui n'est pas vrai n'est-ce pas? Je pense que chacun doit des excuses à l'autre pour le bien de tous. Il serait bien de ne pas avoir de jugements hâtifs et de pouvoir s'entraider."

Elle attendit avec circonsception la réaction du jeune breton, elle espérait qu'il n'allait pas se mettre à crier à l'idée de s'excuser auprés de Markus pour son attitude excessive et émotive.


Dernière édition par Anjali Devgan le Sam 19 Nov - 19:42, édité 1 fois
InvitéInvité
Sam 19 Nov - 15:29
Fronçant les sourcils, Brieuc tiqua légèrement à la dernière proposition d'Anjali. Une médiation ? La vie d'Alex et de Kalalli était peut-être, sûrement même, menacée et on parlait de médiation, comme un truc de ces vulgaires politiciens ? Il n'y avait pas de terrain d'entente à trouver, juste une action à monter. Depuis quand devait-on marchander dans ce genre de situation ? Si Ganymède faisait passer ce genre de susceptibilité avant une vie humaine, cela ne présageait vraiment bien de bon sur les motivations de cette Fondation…

"Qui c'est que tu appelles Markus ? Ah oui, Wiseman…" Brieuc se rappelait vaguement avoir lu que le responsable local de Ganymède se prénommait ainsi. "T'es sûre que ça serve à quelque chose ? Il n'en a rien à foutre de nous de toute façon… J'sais pas comment vous fonctionnez chez Ganymède, moi. T'es en train de me dire que chacun fait ce qu'il veut chez vous ? Et que y'a jamais personne qui leur dit rien ? Ca doit être un joli bordel au fond…"

Le Breton avait du mal à concevoir pareille chose. Se prétendre être une organisation mondiale et laisser une telle autonomie à chacun de ses membres, cela pouvait se comprendre, mais ne pas réagir lorsque certains membres marchaient sur la tête et commettaient des actions répréhensibles, cela le dépassait. Comment, après ça, s'y retrouver ? Qu'on ne lui reproche pas d'être perdu avec toutes ces subtilités…

"J'sais bien que tous les Allemands n'étaient pas des nazis, ni que tous les Français n'était pas Vichistes en 1941 pour devenir tous Gaullistes en 1945… Mais bon, avoue qu'il y a des questions à se poser quand même… Vous ne pouvez pas vous laver les mains de ce que font les autres cellules de Ganymède… C'est un peu trop facile comme attitude !"

Sentant revenir une pointe de découragement, Brieuc secoua la tête.

"Enfin, contacte-le, ton gus, si tu as confiance en lui… J'suis prêt à discuter avec lui, à condition que lui le veuille et arrête de me prendre pour un clampin…" L'attitude méprisante et hautaine de Markus lui restait toujours en travers de la gorge. "J'suis d'accord que j'ai peut-être exagéré, enfin, sûrement même, mais bon, c'était pas une raison pour…

Sentant qu'il s'énervait à nouveau, Brieuc s'interrompit net, se forçant à respirer à fond pour se calmer. Il savait qu'il allait devoir se contrôler s'il espérait obtenir quelque chose de Ganymède mais bon, ce n'était pas facile d'avaler trop de couleuvres quand on avait le caractère du Breton…

"D'accord, je lui présenterai mes excuses. J'pense bien qu'il n'y est pour rien dans tout ça mais ça ne me retirera pas de l'esprit que y'a des trucs louches chez vous… Enfin, on est pas mieux avec les magouilles de L&M sur notre dos… Ce sera pas le grand amour avec ton boss mais le sort des copains vaut bien ce genre de sacrifice…"
InvitéInvité
Sam 19 Nov - 19:46
Josh sortit de la bijouterie a laquelle il s'était rendu plus tôt dans la semaine. Son porte-monnaie était allégé, mais il était tout de même satisfait de son achat. Dans le creux de sa main griffue, une petite noire dans laquelle était enfermé le pendentif qu'il avait commandé.

Il jeta un oeil a gauche puis a droite de la rue dans laquelle il se trouvait, ne sachant pas trop quoi faire. Il n'avait pas envie de rentrer tout de suite, même si le temps n'était pas vraiment propice a la balade. Et puis il se souvint qu'il n'était pas loin de l'appartement d'Anjali. Josh hésita un instant, et orienta finalement ses pas dans cette dans cette direction. Après tout, il lui avait promis de lui rendre visite.

Sur le chemin, il déballa son "colis" et en sortit un pendentif en forme d'étoile stylisé. Il était composé d'un ovale en son centre, serti de plusieurs branches imposantes partant dans plusieurs directions improbables qui lui donnaient vaguement la forme d'une étoile acérée. Le tout était relié a une chaine en platine. Le lupin la passa autour du coup et l'attacha puis il examina de plus près l'ovale. Il petit bouton sur le côté permettait de l'ouvrir. Josh appuya dessus et aperçut le portrait de Nii, tiré de la photo de son bureau, a l'intérieur. Un sourire satisfait se dessina sur son visage. Il la regarda quelques secondes et ranga le tout sous ses vêtement. Seule la chaine brillait a travers le pelage noir et duveteux de son cou.

quelques minutes de marche plus tard, le lupin arriva enfin devant l'immeuble ou résidait Anjali. Il attendit que quelqu'un ente ou sorte, puis s'y engouffra. Ne restait plus qu'a vérifier sur les boites aux lettres le numéro d'appartement d'Anjali et le tour était joué. Après quelque errance dans l'immeuble, il finit par trouver la bonne porte. Josh inspira un bon coup et sonna a la porte.
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Sam 19 Nov - 21:57
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
-"Oui c'est bien de Mr Wiseman que je parle, il s'appelle Markus. Je n'ai pas remarqué de "bordel" mais nous ne sommes pas responsables de ceux qui agissent mal en dehors de l'association de new york, Mr Wiseman n'est que le directeur de la fondation située dans cette ville."

Elle se demanda effectivement comment se passait la communication et la coordinations entre les différentes fondations de Ganymèdes éparpillées dans le monde. Elle n'avait jamais songé à cette question, plus préoccupée par des priorités personnelles et locales.

-"On ne s'en lave pas les mains, mais on ne peut pas être au courant de tout et nous attaquer directement n'aide pas à la communication, Brieuc."

Brieuc finit par accepter et demanda à être pris au sérieux, lancé là dessus il recommençait à s'énerver puis finit par se calmer en respirant profondément. Il accepta de présenter ses excuses mais ne serait pas fou de Mr Wiseman, elle était prévenue. Elle retint un sourire et lui toucha brièvement le bout de nez de son index droit avec une moue taquine, contente qu'il devienne raisonnable. Cependant elle avait enregistré ce qu'il avait laissé échapper. Le cabinet L&M magouillait? Le fameux cabinet d'avocats? Elle en avait entendu parler dans les journaux de manière vague mais suffisamment pour le savoir important.

-"Super, viens, je vais lui envoyer le mail, l"ordinateur est dans ma chambre!"

Elle se leva et traversa le couloir pour accéder à sa chambre, ouvrit la porte et se dirigea vers son bureau noir laqué en forme de triangle aux angles arrondies. Elle ne prêta pas trop attention à la grande baie vitrée et à son lit ovoïde installé à la droite de la porte en entrant dans la pièce. Elle prit place sur le fauteuil de bureau, ouvrit son ordinateur portable lança sa boite mail pour écrire un nouveau message.


Citation :
Bonjour Mr Wiseman,

J'ai pris la liberté de discuter avec mon ami Brieuc de leur situation et de ce qui s'est passé à la fondation.

Je lui ai proposé une médiation avec vous pour pouvoir discuter de la situation et de s'excuser de son attitude. Brieuc est intelligent et reconnait avoir poussé un peu trop loin son comportement. Il a accepté ma proposition et nous espérons pouvoir discuter d'une mise en en place d'une opération sauvetage conjointe avec l'institut Xavier.

Au vu de l'urgence de la situation, nous espérons avoir au plus tôt un entretien avec vous.

cordialement
Anjali Devgan


Elle laissa le jeune breton lire le message qu'elle venait d'écrire pour voir si celui-ci lui convenait puis l'envoya aprés que tout fut relu.

-"J'espère que ce sera rapide et positif sa réponse, tu peux en parler avec Georgia si tu la vois à l'institut, ce serait bien qu'il y aie une coordination entre les responsables de l'école et de la fondation. Mais c'est toi qui vois!"

Elle entendit sonner à sa porte et tourna la tête en direction de la porte les yeux écarquillés. elle se demanda si le directeur avait lu dans sa tête à distance et anticipé le mouvement.

-"Déjà? Il est rapide je viens juste d'envoyer le mail! Non... ça ne peut pas être Markus! Je me demande qui c'est, je n'ai reçu aucun message me prévenant d'une visite."

Elle se leva et traversa l'appartement en sens inverse aprés avoir refermé directement son portable qui se verrouillait automatiquement une fois clos. Elle ouvrit la porte, la tête pleine de suppositions et découvrit finalement qui était sur le palier. Elle poussa un petit cri de surprise et sourit aussitôt à la vue du lupin.

-"Josh! Tu es venu finalement!" fit-elle joyeuse. "Je t'en prie, entre donc! Il y a quelqu'un d'autre qui sera sûrement content de te voir!" ajouta-t-elle en ouvrant en grand la porte.
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Sam 19 Nov - 22:52
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Markus est sous sa forme astrale, seule Anjali peut le voir et l'entendre.

Spoiler:
 


InvitéInvité
Dim 20 Nov - 0:32
Penché au dessus de l'épaule d'Anjali, Brieuc lisait le message qu'elle envoyait à son patron. Oui, comme ça les choses étaient plus claires. Le Breton ne présenterait pas des excuses avec un enthousiasme débordant mais il le ferait, reconnaissant honnêtement, au fond de lui, qu'il avait eu un comportement déplacé mais bon, il n'était pas habitué à ces milieux où le paraître restait le plus important.

Avec un sourire satisfait, l'adolescent donna son feu vert pour l'envoi.

"Oui, c'est bon comme ça. J'espère que ton Wiseman est moins borné et pédant qu'il n'en a l'air. Bien sûr que j'en parlerai à Georgia et aux autres aussi si y'a une réponse favorable. Ca évitera sûrement de faire des bêtises…"

Si Ganymède pouvait les aider à localiser les disparus, Brieuc leur en serait reconnaissant. N'ayant pas eu connaissance de l'intervention de Markus (heureusement d'ailleurs, sinon il allait repartir dans sa croisade), il se sentait même prêt à collaborer avec eux pour obtenir ce genre de résultat. Soulagé, avec une petite grimace, Brieuc tira la langue à Anjali.

"Et ça me ferait plaisir de faire équipe avec toi. Juste pour voir si t'es meilleure qu'au dernier entrainement où j'ai dû te sauver la mise…"

Recommençant ses taquineries, le garçon montrait qu'il remontait la pente, mais l'équilibre restait fragile et un nouveau coup d'arrêt risquait de casser cette belle mécanique. La sonnette interrompit ce bavardage et Brieuc, également intrigué, suivit Anjali qui allait ouvrir, se tenant légèrement en retrait, pour ne pas déranger.

Le cri de surprise et de joie le fit s'avancer un peu plus jusqu'à voir le visiteur. Il se figea en apercevant qui était là. Josh ? Ici ? C'est vrai que l'Indienne lui avait dit l'avoir déjà croisé à New-York. La dernière fois que le Breton avait vu le garou, ce dernier était allongé sous une tente médicale avec un professeur qui tentait de lui voler sa mutation. Avec un sourire ravi, le jeune garçon s'avança complètement.

"Josh ! C'est super de te voir.", l'interpela-t-il joyeusement. "Anjali m'avait bien dit que tu étais dans les parages, mais j'm'attendais vraiment pas à te voir…
InvitéInvité
Dim 20 Nov - 1:21
La porte s'ouvrit après quelques secondes d'attente. Anjali apparut et poussa un petit cri de surprise. Le lupin eut un petit sourire, gêné de provoquer tant d'émoi, et fit un geste de salut de la main.

"Salut."

Il suivit l'indienne en observant méticuleusement la décoration. Très branché. Et la première pièce offrait beaucoup d'espace. Heureusement pour elle qu'elle n'avait pas dû payer tout ça. Rien que le loyer devait couter les yeux de la tête, il n'imaginait même pas le prix du mobilier. Ceci dit, pas de doute possible, c'était bien le sien. Il le reconnaissait a l'odeur. D'ailleurs en s'attardant sur ce point, le lupin fut tout de suite frappé par la présence d'une autre odeur familière tandis qu'Anjali lui disait que quelqu'un d'autre serait ravi de le voir. Il arqua un sourcil d'incompréhension.

"Quelqu'un d'autre ?"

La personne émergea. Josh braqua les yeux sur lui alors qu'il lui parlait. Il eut du mal a le reconnaitre, aussi incrédule que surpris.

"Pas possib.... Br... Brieuc ? C'est toi ?"

Il avait du mal a y croire. Il savait que pas mal de monde de l'ancien institut était en ville, dans une organisation ou dans une autre, mais s'il s'attendait a revoir Brieuc... La dernière fois qu'il l'avait vu, c'était sous la tente médicale lors de l'attaque des militaires, alors qu'il avait le bras en charpie.

"Et moi donc ! Je savais même pas que tu étais ici. T'as grandi, j'ai failli pas te reconnaitre. Mais qu'est-ce que tu fais la ? Ne me dis pas que tu es toi aussi chez Ganymède ?"
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Dim 20 Nov - 2:16
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Josh ne semblait pas comprendre de qui elle voulait parler, elle le voyait à son expression. Anjali était ravie de lui réserver une surprise. Il entra et fut stupéfait de voir Brieuc qu'il avait du mal à reconnaître le mioche qui avait sécrément grandi. Elle comprenait sa surprise et ferma la porte avec un petit rire. Elle se retourna pour les guider aux canapé et se figea de stupeur une seconde avant de continuer normalement comme Markus lui demandait. Son coeur avait manqué un battement tellement elle ne s'était pas attendue à ce qu'il vienne lui parler "directement" en esprit.

-"Asseyez-vous où vous voulez, il y a des pâtisseries et des boissons. Ca tombe bien les garçons, j'en ai fais pour tout un régiment!"

Elle avait estimé que le jeune breton avait un appétit de loup, et par dessus tout elle avait vraiment un loup dans son salon, elle remercia le ciel d'avoir eu assez de prévoyance au niveau de la quantité. En Inde il était essentiel d'avoir toujours de quoi nourrir son visiteur et le désaltérer.

Elle écoutait ce que Markus lui disait tout en servant ses invités. Elle comprenait le point de vue de son patron mais ne pouvait s'empêcher de penser que Brieuc avait l'excuse de la jeunesse et de l'émotivité, alors que son patron aurait pu avoir plus de psychologie et de compréhension, voire tirer les oreilles de son jeune ami pour le calmer et lui remettre les idées en place avant de pouvoir enfin discuter calmement. Les choses auraient pu se dérouler autrement s'ils ne s'étaient pas tous braqués.

Elle ne disait rien mais savait pertinemment que son patron pouvait lire dans ses pensées. Elle ajouta qu'une formation sur la médiation et la psychologie ne ferait pas de mal au personnel de la fondation et à Markus. Les adolescents ne se gèrent pas comme les adultes, d'où les professions spécialisées pour les encadrer.

Il lui demanda si elle était sûre de Brieuc et instilla des doutes. Elle continuait à sourire à ses amis tout en regardant son patron du coin de l'oeil dés qu'elle le pouvait.

*Brieuc est un ami loyal et honnête, je n'ai jamais eu à douter de lui, il a des défauts mais pas celle de la duplicité. De plus il est trop jeune et trop impulsif pour être capable de manipuler et mentir.*
Elle tourna la tête et planta ses yeux dans ceux de Markus. *Vous l'avez bien vu, il s'emporte facilement.*

Elle écouta le reste de ce que Markus lui avait à dire tout en continuant de tendre le plateau des pâtisseries à chacun. Elle finit par hocher la tête lorsqu'il lui donna des information supplémentaires qu'il lui demanda de taire et celles qu'elle pouvait révéler. Elle se sentait mal de devoir cacher des choses à ses amis mais Markus lui avait fait comprendre qu'il y avait des confidentialités à respecter à la fondation.

Elle était troublée par l'apparition inattendue et eu quelques secondes d'immobilité, puis elle finit par s'animer et regarda ses deux amis. Elle se passa la main sur le front, se demandant comment elle allait formuler ce qu'elle avait à leur dire.

-"Excusez-moi si je vous ai paru bizarre. Markus... Enfin Mr Wiseman vient de me répondre suite à mon mail Brieuc."

Elle observa la réaction du jeune breton et de Josh.

-"Alors pour la médiation, il a dit que ce n'était pas nécessaire, il comprend que tu étais sous le coup de l'angoisse et de la colère. Il ne t'en veut pas, par contre tu es libre de t'excuser auprés de Sophie, ça lui fera plaisir."

Elle se tut un instant pour voir si Brieuc allait s'énerver puis ajouta une dernière information.

-"Il va discuter directement avec Georgia ce qu'il conviendra de faire pour la récupération de kala et alex. Je pense qu'il y a des chances qu'on fasse équipe comme tu me le disais tout à l'heure. Ce serait un plaisir pour moi de retravailler avec toi. tu pourra toujours me sauver la mise pour de vrai cette fois!" finit-elle dans une tentative d'humour.

-"Je suis désolée que tu tombe à un moment pareil Josh, comme tu vois, on a un gros problème en ce moment." s'excusa-t-elle auprés du lupin.
InvitéInvité
Dim 20 Nov - 12:25
L'apparence physique actuelle de Brieuc trahissait un profond malaise. Sur son visage, les traces des dernières heures –journées plutôt – éprouvantes qu'il avait traversées étaient nettement visible. Pourtant, le visage du Breton s'éclaira dans un sourire qui n'était pas forcé à l'arrivée de Josh. Il était sincèrement heureux de le revoir et de constater que le loup se souvenait de lui, bien qu'ils n'aient pas réellement été proches lors de leur séjour commun au sein du précédent institut.

A la question innocente du garou, Brieuc eut quand même une petite grimace pour protester, de façon moins véhémente toutefois que si on avait émis cette hypothèse ne serait-ce qu'un quart d'heure plus tôt.

Ganymède ? Ca va pas ? J'ai rien à voir avec cette bande de gravures de mode et de faux-culs… Euh, désolé Anjali, j'dis pas ça pour toi… J'suis rev'nu à l'Institut. Tu savais qu'c'était Georgia qui l'avait rouvert ? Et comme, elle sait rien faire sans moi, ben j'ai accepté de venir donner un coup de main pour accueillir les nouveaux."

Tableau bref, rapide, pas très conforme à la réalité et grossissant volontairement tous les traits mais très "Brieuc's style" dans la forme. Si l'adolescent parvenait à réagir de cette façon c'est qu'il était en train de surmonter les épreuves et de commençait à se comporter à nouveau normalement, enfin normalement pour lui…

Il savait son jugement sur Ganymède hâtif et exagéré, mais toute exagération recelait quand même un fond de vérité. De plus, en matière de Ganymèdiens, Brieuc en connaissait fort peu au fond : les deux ravisseurs, Leah, Sophie, Markus et Anjali. Et de tout ce petit monde, seule l'Indienne lui donnait une image positive de la Fondation, les autres ayant plutôt eu tendance à valider et entretenir son animosité.

Alors qu'il piochait de nouveau dans l'assiette de pâtisseries, Anjali leur annonça qu'elle venait d'avoir eu un message, télépathique sans aucun doute, de Wiseman. Bizarre comme façon de faire et pas très loyale… Qu'il communique discrètement pour éviter que Josh ne soit au courant, cela pouvait se comprendre mais qu'il le fasse uniquement au profit d'Anjali, sans inclure Brieuc, ne voulait dire qu'une seule chose : il y avait un autre coup fourré et Ganymède avait vraiment des choses louches à cacher.

Se renfrognant en apprenant que Môôôsieur Wiseman ne daignait pas le voir, le Breton lâcha un petit sifflement de mépris.

"Quel con ton patron !", assena-t-il de façon péremptoire. "Remarque, ça m'étonne pas trop, j'suis pas assez bien pour lui… Et j'suis sûr qu'il a compris le mot médiation comme une négociation alors qu'y'a rien à négocier. Faudrait être un beau salaud pour penser à négocier alors qu'la vie des copains est peut-être en jeu. J'voulais juste m'excuser auprès de lui et lui demander de donner ses infos à Georgia, pas conclure un marché à la noix. De toute façon, j'f'rais un trop mauvais diplomate…"

Haussant les épaules, Brieuc se sentait, une nouvelle fois, légèrement découragé et aigri de se voir, encore, sous-estimé. Enfin, l'essentiel était atteint et l'adolescent pouvait bien ravaler un peu son amour-propre pour le bien des disparus. Mais bon, après le sauvetage, il ne voulait plus rien avoir à faire avec des hypocrites pareils. Par contre, si, à cause d'eux ou de leurs tergiversations pour sauvegarder des apparences, il arrivait malheur à Alex ou à Kalalli, Ganymède n'aurait pas d'adversaire moins acharné à se venger et à leur faire payer.

Tournant la tête vers le garou, Brieuc grimaça une excuse.

"Désolé Josh mais Alex et Kala – tu te rappelles d'eux au moins ? – se sont fait enlever y'a cinq jours et Ganymède, du moins certains de ses membres, est mouillé dans cette affaire. J'comprends rien à leur façon de travailler mais il semblerait qu'alors que certains d'entre eux kidnappent nos copains, d'autres soient prêts à nous aider à les retrouver… J'vais quand même prévenir les autres de calmer le jeu sur Ganymède et d'éviter comme la peste ton Wiseman quand il va se pointer voir Georgia. Il ne s'agirait pas de le vexer à nouveau en osant penser du mal de lui…"

Actionnant son communicateur, Brieuc se calla sur la fréquence commune à tous les pensionnaires de l'Institut pour délivrer son court message.

"Appel de Brieuc. J'ai du neuf pour Alex et Kala. On arrête pour le moment de faire chier Ganymède et on laisse Georgia gérer. Wiseman doit passer la voir. Ah oui, un conseil aussi, quand il va se pointer, évitez le sinon il est assez arrogant pour repartir sans rien dire si quelqu'un ose penser du mal de lui…"

Reportant son attention sur ses deux camarades, le Breton esquissa un petit sourire triste.

"Bon, on se la fait cette réunion d'anciens ? De toute façon, j'peux rien faire pour Alex et Kala, à part attendre le bon vouloir de Wiseman. Et j'veux pas tout gâcher en me précipitant…
InvitéInvité
Dim 20 Nov - 20:04
Donc Brieuc ne faisait pas parti de Ganymède. Et il ne les portait pas spécialement dans son coeur accessoirement d'après ce qu'il racontait. Ne restait plus qu'une seule option: l'institut. Option qui ne tarda pas être confirmée d'ailleurs, non sans une touche d'humour, a laquelle le lupin sourit, sans vraiment y croire. Georgia était une grande fille débrouillarde et il ne voyait pas vraiment en quoi les conseils d'un ado de 16 ans pourraient la guider. Toutefois, le lupin s'installa sur l'un des fauteuil tout en lui répondant:

"Matéo m'avait dit que Georgia avait repris les reines et que plusieurs des anciens élèves de l'institut étaient revenus. Mais il y a un point que je ne comprends pas. Certains d'entre vous n'ont plus l'âge d'aller a l'école. Vous avez tous décidé de venir donner un coup de main seulement pour accueillir les nouveaux ou vous bossez encore pour le gouvernement ?"

La question qui pique, sans aucun tact et sur un ton glacial, témoin de ce que le lupin était devenu. Il dévisagea longuement Brieuc, laissant penser qu'il avait une dent contre l'ancien institut. Même s'il appréciait le jeune homme, il se méfiait des deux fondations, ne serait-ce que pour leurs principes ridicules. Ceci dit, il ne cherchait pas des noises pour autant, seulement pour clarifier certains points qui lui échappaient. Connaitre son potentiel ennemi pouvait toujours s'avérer être un plus.

Il regarda un instant Anjali lorsqu'elle lui tendit le plateau a pâtisserie. Elle semblait ailleurs. N'y prêtant pas attention, Josh haussa les épaules et se servit, écoutant attentivement ce qui se disait, notamment les explications d'Anjali. Il ne comprenait pas tout. Comment Wiseman pouvait-il répondre comme ça, alors qu'ils discutaient dans l'appartement de l'indienne ? Le lupin fit une moue incrédule. Et puis c'était quoi cette histoire de médiation ? De ce qu'il arrivait a discerner dans ce flot d'informations, il en ressortait un probable clash entre Brieuc et le directeur de Ganymède. Il fallait bien avouer que Josh ne connaissait pas le tempérament explosif de Brieuc. Les choses avaient bien changés en trois ans...

Ceci dit, cette petite conversation anodine avait au moins le mérite de faire avancer la situation, et surtout, de fournir au garou de précieuses informations sur les intentions de l'institut et de Ganymède. Brieuc et probablement les autres ne tenaient pas spécialement Wiseman dans leur coeur, ce qui avait son importance. Josh parut soudain distrait. Les pièces se mettaient en place sur l'échiquier et a en croire leurs dires, il y avait fort a parier que Ganymède et l'institut travailleraient main dans la main dans une opération de sauvetage, ce qui laissait le champs libre a Existenz pour faire ce que bon lui semblait. Et ça, ça valait son pensant de cacahuète. Soloviev serait surement ravie d'apprendre ça, si elle n'était déjà pas au courant. Dans tous les cas, Josh voyait là l'opportunité de faire d'une pierre deux coups. Son plan prenait forme et se dessinait plus clairement dans son esprit. Ne restait plus qu'a convaincre l'autre d'aller fouiner dans leurs affaires.

Les excuses des deux mutants a son égard le tira de sa rêverie. Il cligna des yeux et écouta les paroles de Brieuc, précédées par celles d'Anjali. Pour Kal, il savait très bien de qui il s'agissait. Mais Alex... Si Brieuc lui demandait si le garou se souvenait d'eux, il ne pouvait s'agir qu'un ancien élève... Alex... Alexander Chayton ?


"Bien sûr que je me rappelle d'eux." répondit-il calmement.

Josh se leva, prit un verre et se dirigea vers la fenêtre pour masquer son attitude pensive. Il n'arrêtait pas de penser a son plan. Il fallait qu'il contacte au plus tôt Soloviev. Tout en regardant distraitement la rue en contre-bas, il prit a nouveau la parole.


"Kal était un ami, et un coéquipier. Je suis déjà au courant pour cette histoire d'enlèvement. J'ai rencontré une élève de l'institut... Maiffa si je me souviens bien, a central park avant de venir ici. Elle avait l'air exténuée mais elle m'a tout raconté. Enfin... presque tout."

Josh tourna la tête et les regarda d'un oeil.

"Si vous avez besoin d'aide pour les retrouver, je pourrais sans doute me rendre utile. Je n'ai pas envie de perdre encore un ami auquel je tiens."

Et il était sincère dans ses propos.
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Mer 23 Nov - 4:11
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Anjali leva les yeux au ciel lorsque Brieuc s'emporta en traitant son chef avec des noms d'oiseaux une fois qu'elle eut fini d'exposer ce qu'elle pouvait leur dire. Cependant il se calma et eut la bonne initiative de prévenir ses amis de calmer le jeu avec Mr Wiseman.

-"Ce n'est pas facile mais chaque chose en son temps, un peu de patience. Tu as fais ce qu'il fallait, même si tu t'es un peu trop emballé, mais kala et alex seront au moins certain que t'es vraiment un pote quand on les retrouvera."

Elle tentait de le rassurer et de le consoler de son impusissance face au rapt de ses amis. Elle remarqua que Josh était un peu ailleurs et s'était même levé pour regarder dehors par la baie vitrée. Son reflet lui renvoyait un visage pensif, Anjali se demandait à quoi il pensait mais elle ne voulait pas le brusquer. Elle se contenta de reprendre son verre pour boire une gorgée, histoire d'essayer de dissoudre le noeud qui se formait au creux de son ventre.

Elle se demandai où cette situation allait les mener, entre Ganymède et l'institut ce n'était visiblement pas le grand amour d'après ce qu'elle avait pu comprendre de la réaction des élèves et du mépris de Markus, de son insistance au secret qui la mettait mal à l'aise. Elle n'aimait pas les mensonges, ni cacher les choses, elle l'avait fait suffisamment en Inde à dissimuler à sa famille sa condition de mutante ainsi qu'à la société qu'ils fréquentaient.

Josh leur annonça qu'il était déjà au courant de l'histoire par une élève de l'institut. Anjali écarquilla les yeux lorsqu'il proposa son aide car il ne voulait pas perdre "encore" un ami auquel il tient.

*Encore? Qui a-t-il perdu? Un des anciens élèves est mort? Etrange... Brieuc m'en aurait parlé s'ils avaient persu quelqu'un.*

Perplexe, elle le regarda dans les yeux, tentant de le sonder. elle finit par se reprendre et se secoua légèrement la tête pour s'éclaircir les idées.

-"Nous aider? Je serai bien partante, le plus simple serait d'en parler avec Georgia, elle t'accepterai plus facilement dans l'équipe je pense. D'aprés ce que j'ai pu voir et comprendre, Mr Wiseman n'est pas facile à prendre, de plus il..." Elle s'interrompit et se demanda si elle avait le droit de dire quelle sorte de mutant c'était. "Enfin comme dit Brieuc avec des mots plus colorés, il n'est pas facile..."
Elle poussa Brieuc du coude par taquinerie en le regardant du coin de l'oeil.
InvitéInvité
Mer 23 Nov - 11:44
La voix de Josh était froide, tranchante. Visiblement l'animosité du lupin envers le gouvernement était encore vivace. Logique, après tout, avec l'attitude des militaires lorsque ces derniers avaient envahi l'Institut, trois ans auparavant. Il est vrai qu'à l'époque leur école travaillait parfois pour ce gouvernement, celui-là même qui était venu les frapper de façon brutale et arbitraire, sous l'emprise d'une paranoïa complète.

Légèrement désarçonné par le ton employé, Brieuc eut une petite grimace.

"Bosser pour le gouvernement ? C'est quoi ce délire ? Tu crois qu'on a un clone de la mère Shenzie à l'Institut ? Non sérieux… On est juste une école et on est là pour aider les mutants qui ont des difficultés. C'est vrai qu'y'a des vieux qui ont rejoint, mais c'est par amitié pour Georgia, pour lui donner un coup de main, pas pour monter j'sais pas quel coup tordu."

Le Breton eut un petit rire. Revoir Josh avait au moins eu le mérite de lui changer les idées, de lui faire oublier un peu l'angoisse dans lequel il se trouvait depuis l'enlèvement d'Alex et de Kala.

"On s'contente d'accueillir ceux qui en ont besoin et, au moins, j'peux jouer un peu à l'ancien, du coup, avec les p'tits nouveaux qui arrivent…"

Fronçant un peu les sourcils, Brieuc eut un petit sourire en coin en se remémorant ses deux dernières "missions" de recrutement pour faire venir de nouveaux pensionnaires. Reportant son attention vers son camarade, il lui retourna sa question initiale.

"Et toi alors ? Tu deviens quoi ? Que fais-tu à New-York ? Faudra que tu viennes nous faire une petite visite à l'Institut, j'suis sûr qu'y'en a plein qui s'ront content de te revoir. On a revu Matéo aussi, y'a pas longtemps. Ca m'a fait hyper plaisir, même si l'accueil n'a pas été aussi tranquille qu'on aurait pu l'espérer…"

Enchainer cette visite sur une course poursuite n'avait peut-être pas été la meilleure façon de fêter des retrouvailles mais, au moins, cela avait permis de voir que les liens entre les anciens élèves n'étaient pas complètement morts et que la solidarité pouvait encore jouer.

Ce cheminement de pensée vit immanquablement revenir Brieuc sur le sujet principal de ses préoccupations : le sort de ses camarades disparus. Redevenant grave, le Breton grimaça. Oui, il pensait avoir fait ce qu'il fallait, maladroitement certainement, mais avec ses armes et son tempérament. Et si ça façon de faire déplaisait à certains, l'adolescent s'en moquait au fond. Les gens plus calmes et responsables que lui n'avaient qu'à prendre les choses en mains au lieu de laisser trainer. Comment pouvait-on perdre du temps en palabres et sauvegarde des apparences lorsque la situation était aussi délicate ?

"Maiffa t'a expliqué la situation ? Elle a bien fait… Bien sûr qu'on peut avoir besoin de ton aide. Pour le moment, on est soumis au bon vouloir du patron d'Anjali et c'est un bel hypocrite… Donc, si tu peux avoir des infos de ton côté…

Brieuc sortit son téléphone pour faire visualiser à Josh les films de l'enlèvement, tout en commentant.

"On était à Central Park quand ces deux types sont venus nous trouver… J'me rappelle de rien de ce qu'il s'est passé avec eux mais, comme tu vois, ils ont embarqué Alex et Kala, sous notre nez. Tu vois comme Alex a l'air bizarre en plus, comme s'il était sous l'effet d'un contrôleur mental… Les deux types, Renaud et Kyle qu'ils s'appellent, bossent pour Ganymède alors ça me fait bien marrer cette fausse sollicitude de Wiseman… Tu penses pouvoir faire quelque chose ?

La voix de Brieuc était à nouveau tendue, inquiète. Le Breton n'aimait pas se savoir à la merci d'informations provenant d'un type pour lequel il éprouvait autant de méfiance. Alors, s'l pouvait glaner d'autres éléments par un autre moyen, ce serait toujours bon à prendre.

"J'te laisse mes coordonnées également, si tu trouves quelque chose… Moi, ça m'f'rai vraiment plaisir qu'on travaille ensemble. Il faut qu'on retrouve les copains et qu'on les sorte de là où ils sont car il parait que c'est pas la joie. En tout cas, on aura besoin de tout le monde à ce moment là…"

De la même façon naturelle avec laquelle Brieuc avait demandé l'aide de Matéo pour poursuivre la camionnette, il faisait confiance à Josh dans la recherche d'Alex et de Kala, tout comme il savait pouvoir compter sur Anjali. Pour le Breton, leur passé commun d'anciens élèves de l'Institut Xavier valait toutes les garanties et il ne pouvait pas imaginer que d'autres puissent raisonner différemment.
InvitéInvité
Mer 23 Nov - 18:42
Josh écouta silencieusement les explications de Brieuc concernant la position de l'institut par rapport au gouvernement. Apparemment, ils ne trempaient plus dans les affaires gouvernementales. Une forme d'émancipation en somme. Ils se contentaient de venir en aide aux mutants en difficulté. Il en eut un petit sourire. Si seulement ils avaient été là ce jour là... Mais peut-être ne pouvaient-ils pas être partout a la fois.

"Je vois..." se contenta-t-il de répondre, avec un sourire amusé a la dernière remarque du jeune ado. Il l'imaginait bien fanfaronner, prodiguer des conseils et jouer au grand frère. Bizarrement, malgré son âge, ce rôle lui convenait bien.

C'est alors qu'il posa la question sur sa propre situation. Elle raviva chez le garou de douloureux souvenirs. Ses oreilles se plièrent en arrière puis il baissa les yeux.


"Je... J'ai beaucoup voyagé. Tu sais Brieuc, j'aurais voulu vous rejoindre a l'institut et vous revoir tous si l'avenir n'en avait pas décidé autrement. Mais je ne peux pas."

Il se retourna complètement et les fixa. Lorsqu'il regarda l'indienne, lors d'un bref échange de regard, Anjali pouvait lire dans ses yeux miel mi-homme mi-bête une profonde douleur, de la haine, de la colère. Pas envers elle, ni même envers Brieuc, non... quelque chose de plus global.

"Je suis venu ici pour une affaire que ni l'institut, ni ganymède n'aurait cautionné. Je dois retrouver la trace d'un officier japonais et de ce qu'il reste de son escouade. ExistenZ m'a proposé son aide, je l'ai accepté. Pour l'instant, ça peut attendre. Les affaires urgentes d'abord."

Essayer de sortir Kal et Alex de leur guêpier était plus important a l'heure actuelle que de venger les morts. D'autant que si personne ne se bougeait, il y aurait sans doute d'avantage de personne a venger.

Il regarda avec attention la vidéo du téléphone portable de Brieuc. Ce n'était manifestement pas un enlèvement orchestré par des humains. Pas si l'ado et ses copains ne se souvenaient plus de rien. Ce qui ne pouvait dire qu'une chose: Il y avait un télépathe parmi les ravisseurs. Cela pouvait constituer une bonne piste pour ses recherches.


"Hum... on dirait bien un genre de contrôle mentale, ouais. Renaud et Kyle... c'est étonnant qu'ils aient enlevé des membres de l'institut et qu'ils n'aient rien réclamé. Pas de rançon, pas d'exigence... ça n'a pas de sens. Y'a quelque chose de bizarre dans cette histoire. Je vais faire mon possible pour obtenir le maximum d'information a leur sujet. ça nous en dira peut-être plus sur leurs intentions, et peut-être même sur l'endroit ou sont retenus Kal et Alex."

Il fixa alors Brieuc et reprit sur un ton sérieux.

"Je ne veux pas te promettre la lune Brieuc. Je ferais ce que je peux de mon côté, mais je ne garantie pas de résultat."

Puis il leva la tête a la remarque d'Anjali. Il faillit refuser catégoriquement. Mais il ne pouvait s'empêcher de repenser a tout ces souvenirs de l'institut. Les revoir une dernière fois...

"Je... je ne sais pas. En tout cas, je n'ai pas envie de bosser avec Ganymède, sans vouloir t'offenser Anjali. ça dépendra de Georgia. C'est elle qui gère vos affaires maintenant. Si vous voulez que je vienne, je pense qu'il vaudrait mieux que quelqu'un en qui elle a confiance essaye de la convaincre."

Il eut un petit sourire narquois.

"Et puis, vous êtes plus habitués a ses bisous que moi... D'ailleurs, c'est vrai qu'elle s'est marié ?"
Anjali DevganGanymède : Membre actif
Mer 23 Nov - 22:12
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Anjali écouta les deux garçons, intéressée par ce qu'elle apprenait. Plus de lien avec le gouvernement pour l'institut, la leçon avait été apparemment retenue. Elle se retint de soupirer lorsque Brieuc critiqua de nouveau son chef, décidément, le petit avait la rancune tenace, pire qu'un chihuahua qui s'accroche au postérieur du facteur!

Elle regardait Josh dans les yeux pendant qu'il tenta de répondre un peu à la question de Brieuc. Qu'avait-il fait depuis la fermeture de l'institut? Elle se souvient qu'il avait éludé sa question la première fois qu'ils s'étaient revus. Elle se demanda s'il allait enfin le leur dire. Mais il resta vague comme la première fois. Lorsqu'il se retourna, elle vit un mélange de douleur, de haine et de colère dans ses yeux. Elle eu l'impression de recevoir un coup dans son ventre. Elle sentait bien qu'elle n'était pas la cible de cette colère, l'attitude physique du lupin n'indiquait rien dans ce sens là. Son coeur se serra, elle pressentait qu'il avait une grande blessure en lui.

Cependant, Josh finit par lâcher ce qui le poussait à venir à New York à la grande surprise d'Anjali. Elle croyait qu'il allait taire totalement ce qu'il faisait dans la ville.

*Pourquoi traque-t-il des soldats japonais? Ce qu'il reste de son escouade? Qu'est-il arrivé?*

Des questions fourmillaient dans la tête d'Anjali, mais elle préférait attendre d'être seule avec Josh pour les poser, elle doutait qu'il avait envie de dire ses raisons à trop de monde, surtout à un jeune gamin qui était déjà préoccupé par le sort de ses potes.
Elle regarda de nouveau le film que Brieuc montra à Josh, il avait raison, l'un d'entre eux devait être un mutant psychique. Brieuc disait à Josh que ça lui ferait plaisir qu'ils travaillent ensemble.

-"Moi aussi je serai heureuse de pouvoir compter sur toi si tu es dans les parages, même si tu déteste Ganymède. Je n'ai encore rien vu qui pourrait démontrer que Ganymède de New York est pourri. Je veux bien croire que quelques autres bureaux de Ganymède dans d'autres villes ne sont pas nets. Mais pour le moment je pense que les anciens de l'institut qui sont à gany son clairs."

Malheureusement Josh ne se montrait pas trés chaud mais il eu un trait d'humour sur Georgia. Ce qui fit sourire Anjali.

-"C'est vrai, d'ailleurs c'est Brieuc qui me l'a dit. Allez raconte lui qui est son mari!"

Elle jeta un oeil dehors et vit que les nuages devenaient de plus en plus noirs et menaçants.

-"Il risque d'y avoir un orage. Tu es à pied pour rentrer à l'institut Brieuc?" demanda-t-elle soucieuse.
InvitéInvité
Mer 23 Nov - 22:51
Existenz ? Pourquoi Josh s'était-il tourné vers eux plutôt que de venir les voir à l'Institut ? Cette histoire de cautionner ou pas l'affaire semblait un faux prétexte. Pour Brieuc, il n'y avait aucun doute que l'aide des élèves lui aurait été immédiatement acquise. Enfin, c'était explicable malgré tout si le lupin pensait que le nouvel Institut commettait les mêmes erreurs que l'ancien.

"Et ils sont à New-York, tes Japs ? Si c'est le cas, on doit pouvoir les trouver…"

Ne voulant pas trop s'étendre sur ce dossier, Josh revint rapidement au sujet d'inquiétude du Breton. Regardant avec attention la vidéo, il abonda dans le sens des suppositions émises par Brieuc. Manifestant toujours sa volonté d'aider pour les recherches, le lupin émit aussi des réserves sur le fait de travailler en collaboration avec Ganymède, étant, sur ce sujet, en parfait accord avec Brieuc.

Mais, pragmatique, l'adolescent était prêt à composer pour la sauvegarde de ses amis et s'il fallait mettre un peu d'eau dans son verre de vin (ou sa bolée de cidre plutôt), il le ferait mais il se jurait bien d'avoir le fin mot de cette affaire. Ce cloisonnement complet de Ganymède lui semblait bien trop invraisemblable pour être vrai. C'était surtout bien pratique pour satisfaire l'hypocrisie des responsables. Il avait du mal à comprendre pourquoi Wiseman protégeait ainsi les ravisseurs s'ils avaient vraiment agi en marge de la Fondation.

Avec un nouveau sourire, Brieuc encouragea Josh.

"Et si c'est moi qui te demande ton aide ? Tu refuserais de venir ? De toute façon, Georgia ne peut rien me refuser… Enfin presque rien…", conclut-il avec prudence. Mais, après tout, sa directrice avait bien voté en sa faveur lors de l'élection des représentants des élèves au conseil d'administration de l'Institut.

"Georgia a épousé Captain' Lloyd, dit la courgette bleue…", expliqua-t-il avec un petit rire. "J'sais pas si tu le connais, Josh, mais il est trop marrant ce type. Pas fini, mais marrant…"

Georgia ne se contentait pas de son mari mais fréquentait également Eve Grafmeyer, mais ça Brieuc ne se sentait pas le droit de le dire à ses camarades.

Jetant à son tour un coup d'œil dehors, Brieuc fit une petite grimace. Les nuages s'étaient bien assombris depuis son arrivée chez Anjali et l'orage était proche. Mais haussant les épaules, il rassura la jeune femme.

"T'en fais pas, j'suis pas en sucre. En plus, c'est pas trois malheureuses gouttes qui vont faire fondre un Breton. J'en ai vu d'autres…"
InvitéInvité
Sam 26 Nov - 20:09
Josh répliqua aussitôt sur la réponse de Brieuc concernant l'aide des mutants de l'institut sur son affaire en haussant le ton, lui coupant presque la parole.

"Non !"

Ses paroles étaient allé plus vite que ça pensée. Il se sentit presque aussitôt honteux d'avoir réagis de la sorte et baissa les yeux en pliant les oreilles en arrière. Mais il ne voulait pas que les autres voient ça.

"Je... je ne sais pas ou ils sont. Mais ça m'étonnerait qu'ils soient ici..."

Il soupira un instant avant de reprendre.

"Brieuc... ta solidarité me fait plaisir mais... je ne veux pas que vous m’accompagniez pour ça. C'est une affaire entre eux et moi."

Et il ne voulait surtout pas que les autres voient ce qu'il ferait d'eux une fois qu'il aurait mis la griffe dessus. Ce n'était pas une simple traque, c'était une mise a mort. La pire des exécutions qu'il avait imaginé. Il n'y avait pas de justice la dedans, il n'y avait que le chaos qu'il laisserait dans son sillage, car il n'allait bien entendu pas se cantonner a tuer les concernés.

Suite aux encouragements de Brieuc, il ne pouvait qu'accepter d'un hochement de tête résolu.


"Je serais la si vous avez besoin de moi."

Anjali y alla aussi de son petit mot. Mais elle se trompait sur un détail.

"Je n'ai pas confiance seulement en ganymède de New York, je n'ai pas confiance en Ganymède tout court, qu'il y ait des anciens membres de l'institut ou pas. Une organisation qui refuse des mutants a apparence non-humaine et qui se soucie a ce point de son image ne m'inspire rien de bon."

Brieuc révéla l'identité de l'époux de Georgia. Un certain Lloyd. Lui qui pensait qu'elle se serait marié avec un ancien de l'institut... Josh haussa les épaules.

"Jamais entendu parler. ça m'étonnes qu'elle soit enfin devenue fidèle a quelqu'un."
Contenu sponsorisé
 

[Appartement d'Anjali Devgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AX-Factions :: Manhattan Uptown :: Bâtisses et allées-
Sauter vers: