Cent ans après leur extinction, les mutants réapparaissent. Quatre années de lutte contre des humains cherchant à les étouffer se solderont par une mystérieuse destruction de l'Institut Xavier. Trois ans plus tard, il est temps de rebattre les cartes.
 
AccueilWikiFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entretien avec Grégoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Mer 15 Juin - 19:03
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Grégoire n'eut à patienter qu'une quinzaine de minutes avant que finalement quelqu'un ne sorte du bureau de M. Wiseman. Sauf que ce n'était pas Tim...

Avisant directement Grégoire, Markus Wiseman, costume gris satiné et col savamment déboutonné, s'empressa de le saluer et de l'accueillir.

"Grégoire Délibes. C'est bien vous. Tim m'a beaucoup parlé de vous. Il m'a dit que vous souhaitiez participer et donner un peu de votre temps ? Vous êtes exactement le genre de personne dont la Fondation Ganymède peut avoir besoin. Faites moi le plaisir de m'accorder un peu de votre temps. Histoire de discuter."

Sans trop laisser de choix par ailleurs, Markus escorta Grégoire jusqu'à son bureau, une pièce assez épurée, avec des portraits aux murs, un grand miroir, un meuble en verre et fer forgé, et des fauteuils design entourant une petite table basse géométrique en verre, dans un coin salon plus intime.

"Installez-vous, installez-vous...", l'invita-t-il en tirant l'un des fauteuils, dans le coin salon, tout en s'installant lui-même sur un autre fauteuil.

"Racontez-moi tout."

Aucune trace de Tim dans la pièce...


Grégoire DelibesGanymède : Membre actif
Mer 15 Juin - 23:20
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
Quelque peu désabusé, Grégoire patienta dans les couloirs de la Fondation, faisant les quatre cent pas entre les portes de bureaux. Il connaissait parfaitement le nom de leur occupant et avait peur de faire une tranchée dans la moquette à force de passer et repasser et re-repasser. Au bout de quelques minutes, il se demanda s'il ne devait pas faire demi-tour, reprendre l'ascenseur et retourner au parc où sa vie était beaucoup plus paisible. Que faisait-il ici ? Il avait suivi une connaissance qui, par appât du gain en quelque sorte, l'avait mené dans ce bâtiment qu'il ne connaissait pas. Grégoire amorça un mouvement en direction de l'ascendeur quand il entendit son nom résonner dans le couloir.

Il se retourna et aperçu un grand et beau jeune homme, bien habillé qui lui dit une suite de mots incompréhensibles pour Grégoire tellement la situation lui échappait. C’était le big boss, sans hésiter.

*Mais reprends-toi, bon sang*, pensa le français.

Il s’avança et tendit la main en direction de Wiseman visiblement bien intéressé de recruter Grégoire. Molo ! Grégoire voulait juste voir les deux stars et aider au catering et peut-être au mixage des bandes si l’équipe technique avait besoin d’un coup de main mais rien de plus !

Grégoire se laissa entraîner sans broncher à l’intérieur du bureau, très joliment aménagé. Tout ce que Grégoire aimait et avait tenté de reproduire chez lui, les mètres carrés en moins : un style chic et sobre, sans trop. Il s’enfonça dans un fauteuil alors que Markus Wiseman lui demanda de « tout lui raconter ».

Grégoire sa gratta l’arrière du crâne et parcourut la pièce des yeux afin de savoir derrière quel meuble Tim semblait s'être habilement dissimulé. Wiseman dût d’ailleurs remarquer sa mine perplexe lorsqu’il ne vit aucune trace de son ami.

« Eh bien… Je m’appelle donc Grégoire, Delibes, Grégoire Delibes comme vous le savez et… j’étudie la musique… », commença le mutant. Il déglutit, et tenta un sourire afin de ne pas paraître trop impressionné. Il tenta de se mettre en situation d’entretien d’embauche, phase de vie qu’il connaissait pour l’avoir largement testée ces derniers temps. « Je suis français, d’où mon léger accent, et je suis venu m’installer aux Etats-Unis il y a quelques années de cela. C’est Tim qui m’avait mis le pied à l’étrier pour mon départ d’Europe et c’est encore lui qui m’a mené à vous aujourd’hui. Quand il m’a dit qu’il s’occupait de la tournée européenne d’Anderson et Karoly, j’ai proposé mon aide, comme c’est un peu dans ma branche… Mais bon, après je ne sais pas de quoi vous avez besoin, j’imagine que vous êtes bien organisés », dit le français en parcourant une nouvelle fois la salle des yeux et en se redressant dans le fauteuil afin de se donner une contenance face à son charismatique interlocuteur.

Il n’était pas rassuré et légèrement sur la défensive, pourrait-on dire.
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Ven 17 Juin - 14:08
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
Markus croisa ses jambes, et écouta attentivement Grégoire raconter son histoire, en le regardant intensément. Quand celui-ci eut fini, il répondit.

"Tim a été téléporté en Europe via un portail."

Une étrange façon de ne répondre à la question qui n'avait pas été posée.

"Je constate qu'il a un sens assez spécial pour vous. Peut-être Ganymède a également un sens assez spécial pour vous également ?", une étrange question, qui procédait probablement plus de la pure politique que de la réelle interrogation.

"Comme vous vous en doutez, Chris et Antonin ont toutes les équipes techniques à leur disposition, et ils gèrent l'aspect artistique à eux-seuls... Tim va juste à avoir en charge la gestion administrative en secteur européen."

Il apparaissait clair qu'au final, ces deux artistes n'auraient pas spécialement besoin de l'aide de Grégoire. Toutefois, Markus ne déclina pas la proposition...

"Quel genre d'aide proposez-vous pour Ganymède ?"


Grégoire DelibesGanymède : Membre actif
Sam 18 Juin - 19:30
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
« Un portail ? ». Une sorte de trou dans le mur dans lequel on entre et qui nous fait arriver à un des milliers de kilomètres ? C'était tout simplement incroyable ! Une révolution prochaine dans le mode de transport ! Grégoire pensa de suite à ce que cette technologie pourrait lui procurer. Aller en Europe voir ses proches, ses parents et... puis c'était tout. Il resta songeur un instant puis repris le cours de l'entretien.

« Oui, un sens assez spécial... », débuta Grégoire avant de interrompre. Markus venait bien de dire qu'il avait constaté l'importance de Tim. Et il avait, quelques instants plus tôt répondu à sa question avant même qu'il ne la formule. Un télépathe ?! Grégoire sentit une goutte de sueur couler le long de son dos. S'il était vraiment télépathe et qu'il utilisait ses pouvoir sur lui, Grégoire n'était plus qu'un énorme livre dans lequel le Ganymède venait se servir comme il le souhaitait.

Grégoire restait bête, un léger sourire aux lèvres, fixant dans les yeux Markus Wiseman comme s'il était capable de déceler chez lui la quelconque confirmation de sa crainte.

*Il ne faut pas penser, c'est tout. Enfin, ne pas penser des choses compromettantes. Comme par exemple, qu'il est pas mal du tout ce Markus. Merde ! Je pense là. Bon sang mais arrête-toi Greg, arrête de cogiter.*

« Ganymède, et bien c'est une grande organisation qui fait beaucoup de choses pour les populations, humaines comme mutantes. Et c'est, je crois, leur plus, enfin votre plus... Penser au mutants tels qu'ils sont sans vouloir les faire rentrer dans un moule pour lesquels ils ne sont pas faits ».

Grégoire sembla déçu à l'annonce de Wiseman : bien sûr que le staff était déjà organisé et paré à toute éventualité. Quelle idée stupide de croire qu'il pourrait les rejoindre et travailler avec ces stars ! Markus lui demanda alors les motivations qui étaient les siennes pour rejoindre la Fondation.

Grégoire se râcla la gorge.

« Je vais être tout à fait honnête avec vous... Heu, y'a encore une heure, j'étais allongé sur l'herbe en train de tout faire pour ne pas me mettre à bosser », dit-il en tapotant sur son sac afin de dénommer ce qu'il contenait. « Maintenant, je ne sais pas trop ce que... ». Il laissa un blanc, ne finissant pas sa phrase, comme à son habitude.

« C'est vrai que depuis que j'ai quitté l'Institut Xavier, ma vit est devenue un peu morne. Et ça me manque de ne pas avoir une cause à défendre et de travailler pour une communauté. Je ne sais pas trop à quoi je pourrais vous êtres utile mais je suis de bonne volonté. Pas toujours facile à vivre, un peu borné et totalement obstiné à faire que la situation entre mutants et humains se solutionne ».

On sentait dans le ton de son discours qu'il n'avait pas mentionné ce sujet depuis un moment et que ce sujet lui tenait vraiment à cœur. Il parlait avec les mains, et s'était avancé sur le devant de son siège, redressé, prêt pour l'action.
Markus WisemanGanymède : Dirigeant local
Sam 18 Juin - 19:58
avatar
Ganymède : Dirigeant local
Voir le profil de l'utilisateur
"Parfaitement, un portail. Le même que celui qui vous a fait traverser l'Atlantique il y a quelques années, à vrai dire."

Tim lui avait probablement parlé de ce détail, ou bien l'avait-il lu dans ses pensées ? Alors que Grégoire parlait du sens de Ganymède, et tâchait de penser à autre chose, Markus se para d'un petit sourire mi-amusé, mi-flatté, se leva sans rien dire, et alla à son bureau, pour en revenir avec un calepin et un stylo.

Il se rassit en face de Grégoire, et l'écouta parler de ce qu'il faisait un quart d'heure plus tôt, son attention semblant distraitement concentrée sur le plateau vitré de la table basse. Une fois que Grégoire eut terminé, il écrivit quelque chose sur le calepin, d'une écriture soigneuse, toujours sans rien dire.

"Je pense que vous êtes le genre de personne dont notre Fondation peut avoir besoin. J'ai un petit travail pour vous..."

Il plia en deux le morceau de papier, et le lui tendit.

"Peut-être parviendrez-vous à vous rendre utile ?"

Il arbora un petit sourire satisfait, puis conclut.

"Bonne journée, M. Delibes.", puis immédiatement après : "Grégoire."

C'était clairement une indication que la réunion était terminée. Sorti du bureau, Grégoire ouvrit le papier, qui ne portait pas d'instruction. Mais simplement une adresse.


Grégoire DelibesGanymède : Membre actif
Sam 18 Juin - 20:08
avatar
Ganymède : Membre actif
Voir le profil de l'utilisateur
A sa réaction, Grégoire comprit qu'il n'était pas loin du compte. Il leva les yeux au ciel et se traita d'imbécile tellement fort qu'on aurait pu presque l'entendre le dire.

Ravi qu'il lui propose déjà un travail, il se leva et répondit poliment, en évitant soigneusement de regarder Wiseman dans les yeux:

"J'essaierai de l'être dans tous les cas, comptez-sur moi. Bonne journée à vous aussi Monsieur Wiseman. Non, il ne tenterait pas le "Mark" ni même le "Markus" dès la première entrevue. On verra à la suivante !

Il serra la main de son interlocuteur et... nouveau patron avant de sortir de la salle, le papier en main. Il ne l'ouvrit qu'à l'extérieur. Bien surpris de n'y trouver qu'une adresse. Adresse à laquelle il se rendit immédiatement.

Arrow Mystérieuse adresse
Contenu sponsorisé
 

Entretien avec Grégoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AX-Factions :: Manhattan Uptown :: Fondation Ganymède :: Bureau de M. Wiseman-
Sauter vers: